1. Étudier à Imperial College : un double diplôme à la clé
Portrait

Étudier à Imperial College : un double diplôme à la clé

Envoyer cet article à un ami
Sommaire du dossier
Retour au dossier Étudier à Imperial College : un double diplôme à la clé Étudier à Imperial College : un niveau accessible aux Français Étudier à Imperial College : une vie quotidienne riche mais chère

Gaëlle, 23 ans, est étudiante aux Arts et Métiers ParisTech, une école d’ingénieurs. Elle passe sa 3e et dernière année à Imperial College, une grande université de Londres, dans la filière aéronautique. À la clé : un double diplôme et une expérience à valoriser sur son CV.

Gaëlle n’est pas partie avec le programme d’échanges européen Erasmus mais via un partenariat passé entre son école, les Arts et Métiers ParisTech, et Imperial College. Elle paie donc des frais d’inscription élevés : 3.770 € pour l’année en tant qu’étudiante européenne. En 2012, avec la réforme des universités britanniques, les frais de scolarité vont passer à 10.320 €.

Toutefois, à l’issue de cette année londonienne, Gaëlle sera titulaire d’un double diplôme : le diplôme des Arts et métiers en mécanique et industrielle et le master d’aéronautique d’Imperial College. "C’est énorme sur un CV ! L’été dernier, j’ai été refusée pour un stage en Israël… jusqu’à ce que je leur dise que je venais étudier ici à la rentrée".
 

Une opportunité formidable
  

Gaëlle comprend aussi pourquoi les frais sont si élevés en arrivant sur place. "Ici, tout est incroyable : les infrastructures, les équipements, les laboratoires qui ont des moyens considérables, les multiples associations étudiantes… Il y aurait tant à faire en France !", juge-t-elle. Elle encourage donc les Français à sauter le pas. "Il faut se donner les moyens, travailler beaucoup car cela vaut le coup. C’est une opportunité formidable".