1. Étudier en Allemagne : poser ses valises à Berlin
Décryptage

Étudier en Allemagne : poser ses valises à Berlin

Envoyer cet article à un ami
Couchers de soleil au bord des canaux, brasseries en plein air, mais aussi natation dans les lacs environnants… Berlin se montre sous son meilleur jour en été. // © Canadastock - Shutterstock
Couchers de soleil au bord des canaux, brasseries en plein air, mais aussi natation dans les lacs environnants… Berlin se montre sous son meilleur jour en été. // © Canadastock - Shutterstock

Des établissements réputés, des formations de qualité et peu coûteuses, une métropole verte à la vie culturelle bouillonnante… Pas étonnant que la capitale allemande attire les étudiants étrangers ! Si vous comptez, vous aussi, mettre le cap sur Berlin, découvrez ce "mode d'emploi" proposé par Expat.com, partenaire de l'Etudiant.

Berlin, destination tendance chez les étudiants internationaux. Ces dernières années, la ville s'est forgé une solide réputation auprès des jeunes du monde entier, notamment en raison du mode de vie local, du faible coût des études, de la variété des parcours académiques proposés et de la qualité des formations.

Elle en accueille plus que jamais. Sur plus de 180.000 étudiants inscrits en 2017 dans la capitale allemande, 16 % en moyenne sont étrangers. Bon nombre proviennent d'autres pays européens et participent au programme d'échanges Erasmus+. Les principaux pays d'origine sont la Chine, la Russie et l'Autriche.

Si vous envisagez de les imiter et que vous êtes prêt à partir vivre à Berlin, voici les informations essentielles pour préparer au mieux votre séjour d'études

Partir étudier à Berlin : votre kit
Des universités réputées
Une scolarité alliant cours magistraux et ateliers
- Quelles bourses pour les "französisch Studenten" ?
Hébergement : misez sur la colocation
Vivre comme "ein Berliner"
Les démarches à prévoir

Des universités réputées

Saviez-vous que deux universités berlinoises (Freie Universität Berlin et Humboldt Universität zu Berlin) figurent parmi les 130 meilleures au monde, selon le classement 2016-2017 de QS Top Universities ? La Technische Universität Berlin s'est également frayé un chemin dans les rangs des 200 meilleures universités.

Il existe en tout quatre universités publiques à Berlin :

Humbold Universität zu Berlin (HU)

Fondée en 1810, HU est une université allemande d'excellence réputée pour les solides opportunités de recherche qu'elle offre dans des domaines tels que l'histoire des sciences et l'économie quantitative. Comptant parmi les plus anciennes universités de Berlin, elle est considérée comme l'une des meilleures d'Europe et son nom est associé à celui de 40 lauréats du prix Nobel. Elle se classe 121e au classement QS des universités. HU se démarque dans les filières des arts, des sciences humaines et de la philosophie.

Elle compte neuf départements et 189 formations diplômantes. Elle accueille plus de 32.500 étudiants ; 10 % de cet effectif sont internationaux. En ce qui concerne la recherche, elle rassemble deux technopôles d'excellence, trois écoles supérieures, dix centres de recherche et neuf groupes de formation à la recherche. Vous pourrez trouver plus d'informations sur les critères d'admission à HU sur son site Web.

De même que la Freie Universität, elle est affiliée à Charité Berlin, un grand centre hospitalier universitaire et l'une des institutions médicales allemandes les plus axées sur la recherche.

Freie Universität Berlin (FU)

L'Université libre de Berlin est un établissement éminent en matière de recherche et d'enseignement, avec une forte ouverture à l'international. Elle fait partie d'un groupe de onze universités dites "d'excellence" et bénéficie à ce titre d'un programme régional et fédéral de financement de la recherche. Cette initiative vise à transformer ces universités en pôles de recherche d'envergure internationale.

Fondée au début de la guerre froide, en 1948, elle fait partie des plus grandes universités d'Allemagne et est reconnue pour la qualité de sa recherche en sciences humaines et sociales ainsi qu'en sciences de la vie et de la terre, en physique, en mathématiques et en informatique. Le classement des universités QS la place au 123e rang des meilleures universités mondiales.

Lire aussi : Comment choisir son université pour des études en Allemagne.

Parmi ses diplômés figurent de nombreux scientifiques, politiciens et philosophes primés (cinq titulaires du prix Nobel et quinze du prix Leibnitz). Saviez-vous aussi que John F. Kennedy avait été nommé membre honoraire par la FU, le jour même où il a donné son fameux discours "Ich bin ein Berliner" ?

Près de 30.600 étudiants, dont 16 % d'étrangers, suivent plus de 180 cursus de licence et de master répartis entre 15 départements et instituts centraux. Il y a 50 programmes de doctorat pour 5.750 doctorants, dont 29 % d'origine étrangère. Les procédures d'admission restent très concurrentielles en raison du grand nombre de candidats, notamment en médecine et en psychologie. N'hésitez pas à en apprendre plus directement sur le site.

Technische Universität (TU)

L'université technique de Berlin affiche l'une des plus fortes proportions d'étudiants étrangers dans ses effectifs : presque 20 % en 2016. Cet institut technologique figure parmi les plus grands et les plus réputés d'Allemagne, membre du TU9 et du réseau Top Industrial Managers for Europe, qui vise à favoriser les échanges de double diplôme entre les meilleures écoles et universités techniques européennes.

En 2016, TU Berlin a obtenu la 164e place au classement QS général et la 47e dans les domaines de l'ingénierie et de la technologie. C'est ainsi l'une des universités allemandes les mieux classées pour les statistiques, la recherche opérationnelle et les mathématiques. La liste des anciens et des professeurs inclut dix lauréats du prix Nobel. Plus de 34.000 étudiants y étaient inscrits en 2016. Si TU éveille votre intérêt, consultez son site Web.

Universität der Künste Berlin (UdK)

Fondée en 1696, c'est la plus ancienne des universités berlinoises. Cette école d'art et de design est l'une des quatre universités de recherche de Berlin. Avec plus de 3.500 étudiants répartis entre 40 cursus, elle s'affirme comme l'une des institutions les plus diversifiées au monde dans le domaine des arts, comptant quatre facultés spécialisées dans les beaux-arts, les médias, l'architecture, le design, le spectacle vivant et la musique. Vous trouverez toutes les informations concernant la procédure d'admission sur le site de l'UdK.

Lire aussi : Partir à l'étranger seul ou en échange : quelles différences ?

Nous pouvons mentionner également l'université de Potsdam, qui se trouve à cheval entre l'État de Brandebourg et l'État de Berlin, plus exactement au sud-ouest de la zone métropolitaine de Berlin.

La capitale allemande abrite également cinq universités privées : l'ESCP Europe Wirtschaftshochschule Berlin, la Hertie School of Governance, Steinbeis-Hochschule Berlin, l'ESMT (European School of Management and Technology) et le Touro College Berlin, ainsi que divers établissements privés d'enseignement professionnel et technique.

Au cours des prochaines années, la ville de Berlin projette d'investir plusieurs centaines de millions d'euros dans de grands plans de construction et de rénovation de ses universités. La Freie Universität, Humbold, la Technische Universität, la Charité ainsi que la Beuth Hochschule et la Hochschule für Technik und Wirtschaft en seront les principales bénéficiaires.

Une scolarité alliant cours magistraux et ateliers

Selon la durée et la nature de vos études, vous pouvez être intégré(e) à un groupe d'étudiants suivant le même programme ou choisir vos cours individuellement.

Vous assisterez à des cours magistraux (Vorlesungen), durant lesquels le professeur couvre les aspects théoriques à un rythme relativement soutenu, et à des ateliers (Seminare) plus pratiques, suivis en plus petits groupes, qui vous donneront l'occasion de poser des questions et de discuter avec vos camarades pour mettre en pratique vos connaissances nouvellement acquises.

Les cours magistraux ne sont généralement pas obligatoires et sont souvent évalués par un examen de fin de semestre, tandis qu'il est indispensable de participer aux ateliers, pour lesquels vous devrez soumettre une dissertation (Hausarbeit) ou une présentation (Referat). Certains cursus peuvent inclure des exercices (Übung) allant de pair avec les cours magistraux et vous fournissant une révision pratique de ce que vous aurez appris dans les cours en question.

Le système éducatif est assez hiérarchique et vous devrez toujours vous adresser aux professeurs de manière formelle, en utilisant le pronom "Sie" ou "Herr/Frau".

À noter : vous serez traité(e) comme un étudiant local et il est fort peu probable que qui que ce soit vous rappelle de rattraper les classes manquées. Vous ne récolterez que ce que vous sèmerez ! Cela peut être différent dans des établissements d'enseignement privé.

Sprechen Sie Deutsch ?

Certains cours peuvent être donnés en anglais, mais la plupart des cursus dans les universités publiques exigeront de vous un niveau de maîtrise "acceptable" de l'allemand. Selon le cas, vous devez être titulaire de l'un des certificats de langue allemande suivants :
DSH (Deutsche Sprachprüfung für den Hochschulzugang), généralement passé au sein de l'université d'accueil ;
TestDaF (Deutsch als Fremdsprache), qui peut être passé dans votre pays d'origine ;
- Goethe-Zertifikat C2: le Großes Deutsches Sprachdiplom, qui a remplacé les trois diplômes Zentrale Oberstufenprüfung (ZOP), Kleines Deutsches Sprachdiplom (KDS) et Großes Deutsches Sprachdiplom (GDS).

Quelles bourses pour les "französisch Studenten" ?

Le programme d'échange Erasmus+ représente un moyen facile d'étudier en Allemagne pour un an au plus. Vous trouverez davantage d'informations auprès de votre université, de l'ambassade ou du consulat allemand le plus proche de chez vous. Vous pouvez également vous renseigner auprès du DAAD, le Service allemand d'échanges étudiants, qui accorde de nombreuses bourses aux étudiants internationaux de divers niveaux de diplôme. Votre établissement d'accueil peut aussi proposer des bourses ou des aides.

Certains programmes de soutien aux étudiants accordent des bourses non gouvernementales, comme le Einstein International Postdoctoral Fellowship ou le Global Challenges Fellowship Program. Les étudiants en provenance des pays de l'Union européenne (UE) peuvent enfin avoir droit au BAföG, une aide de l'État à mi-chemin entre la subvention et le prêt, généralement à taux zéro.

À noter : il est possible de travailler, mais pas à temps complet. Au cours du semestre d'études, un étudiant, étranger ou non, n'est autorisé à travailler que vingt heures par semaine.

Lire aussi : Coûts des études, bourses, jobs… quel budget pour l'Allemagne ?

Hébergement : misez sur la colocation

Comment font la plupart des étudiants pour se loger à Berlin ? Ils privilégient la colocation et la résidence universitaire, pour lesquelles vous trouverez des offres publiées en ligne, sur des panneaux d'affichage pour étudiants ou via l'antenne locale de la Studentenwerk. Cette organisation gère de nombreuses résidences universitaires à travers le pays. Vous y trouverez des chambres à partir de 250 €. Les étudiants à la recherche d'un confort supérieur opteront pour une colocation, connue en Allemagne sous le nom de WG, pour Wohngemeinschaft.

Trouver des colocataires vous aidera à vous adapter et à améliorer votre allemand. Pour commencer, jetez un œil aux sites wg-gesucht.de, dreamflat.de et studenten-wg.de. Les appartements et colocations dans les quartiers tendance de Prenzlauer Berg, Friedrichshain, Mitte, Kreuzberg et Neukölln sont les plus recherchés par les étudiants. Toutefois, pour profiter de plus d'espace, n'hésitez pas à regarder dans les environs de Charlottenburg, Wilmersdorf, Wedding, Moabit et Tiergarten. Berlin Ouest, dont la popularité augmente, représente une alternative digne d'intérêt.

Lire aussi : Ma vie d'étudiante à Berlin : Louisa, en L3 à Toulouse

Vivre comme "ein Berliner"

Sans nul doute, Berlin se montre sous son meilleur jour en été. C'est une ville verte, comptant de nombreux parcs, lacs et brasseries en plein air invitant à la détente et à la relaxation. Si vous interrogez d'anciens étudiants partis dans la capitale allemande, ils vous parleront sûrement de la bière Sternies et des couchers de soleil au bord des canaux, des bains de soleil et de la natation dans les lacs environnants, mais aussi des balades nocturnes à vélo pour rejoindre les bars et boîtes de nuit en plein air qui ne ferment jamais.

Berlin accueille un vaste éventail d'événements internationaux et possède une scène culturelle très active, avec notamment nombre de salles de concerts, de théâtres et de cinémas. Consultez la programmation hebdomadaire sur Exberliner.com (en anglais) ou Zitty.de (en allemand). Les événements annuels les plus connus sont la Berlin Fashion Week, le festival du film, ainsi que des salons internationaux tels que l'International Green Week, etc.

Côté gastronomie, attendez-vous à goûter à quelques spécialités locales. Si l'on excepte les ingrédients traditionnellement utilisés à Brandenburg, la cuisine berlinoise repose sur les traditions culinaires des immigrants de Silésie, de Bohème, de Prusse orientale, de Poméranie et de Mecklembourg, ainsi que des huguenots venus de France. La métropole est enfin connue pour sa restauration rapide : Curry Wurst, Boulette et Kartoffelsalat, sans oublier les Spreewälder Gurken. Et des mets turcs comme le Döner Kebab se sont de longue date imposés dans la cuisine allemande.

Les démarches à prévoir

En tant que ressortissant de l'UE (Union européenne), vous pouvez librement venir étudier en Allemagne tant que vous détenez un diplôme de l'enseignement secondaire (comme le baccalauréat) et un certificat agréé de maîtrise de la langue allemande.
Comme leurs condisciples allemands, les étudiants français doivent remplir certaines conditions pour être admis dans une université outre-Rhin. Vos notes au baccalauréat et votre diplôme vous seront demandés ; les universités peuvent également imposer des tests d'aptitude. Pour plus d'informations au sujet des admissions, rapprochez-vous de l'université de votre choix.
Les dates de dépôt des candidatures varient selon les universités. Généralement, elles avoisinent le 15 janvier pour le semestre d'été (commençant en avril) et le 15 juillet pour le semestre d'hiver (commençant en octobre). Pour éviter toute difficulté, vérifiez bien à l'avance la date limite de remise de votre dossier.

Une assurance santé est obligatoire. Vous devrez soit obtenir une couverture dans votre pays d'origine, soit demander à la Studentenwerk (Association nationale des affaires étudiantes) de votre université de vous proposer des offres pour étudiants. Si vous souhaitez continuer à être couvert(e) par la Sécurité sociale française, il vous faudra demander une carte européenne d'assurance maladie. Si vous avez adhéré à une mutuelle étudiante, assurez-vous bien qu'elle vous couvrira aussi durant votre séjour en Allemagne.

Liens utiles

• Les sites du DAAD (Deutscher Akademischer Austausch Dienst) et du Deutsches Studentenwerk vous apporteront des informations utiles sur les programmes disponibles, les bourses et les étapes à suivre pour présenter sa candidature auprès d'une université allemande.
• Le site du ministère fédéral des Affaires étrangères l'Auswärtiges Amt possède une rubrique sur les conditions d'entrée, ainsi que des informations sur la reconnaissance des diplômes.
• Le Goethe Institute est l'équivalent de l'Alliance française et propose des cours d'apprentissage de l'allemand.
• Le site Scholarship Positions recense de nombreuses universités et écoles de Berlin, ainsi que les bourses publiques et privées auxquelles les étudiants peuvent prétendre.

Expat.com, partenaire de l'Etudiant

De nombreux autres conseils pour vivre à Berlin vous attendent sur Expat.com. Cette plateforme participative vous permet de vous connecter au réseau des expatriés à Berlin, de trouver un bien immobilier à Berlin, ou encore de consulter le guide de l'expatrié en Allemagne. Expat.com, c'est une communauté de plus de 1,8 million de membres de toutes nationalités. Rejoignez-la, c'est gratuit !"

L'auteure de cet article : Ina Schumann
"Je vis à l'étranger depuis plus de quinze ans déjà. Mon style de vie nomade m'a permis de résider et de travailler dans sept pays, dont le Royaume-Uni, la France, l'Allemagne, l'Espagne et l'Australie. Ma passion pour les voyages, ainsi que mes études m'ont conduite dans plus de 35 pays à travers le monde. Vous pouvez retrouver un résumé de mes expériences sur mon blog."
Cette fiche sur Berlin a été traduite par Virginie Labille et adaptée par Séverin Guiton.