1. Erasmus+ : toujours plus de départs !
Enquête

Erasmus+ : toujours plus de départs !

Envoyer cet article à un ami
Depuis sa création il y a 31 ans, le programme Erasmus a bénéficié à 9 millions de personnes. Un sacré réseau d'alumnis ! // © ©Fred MARVAUX/REA
Depuis sa création il y a 31 ans, le programme Erasmus a bénéficié à 9 millions de personnes. Un sacré réseau d'alumnis ! // © ©Fred MARVAUX/REA

Même si toutes les demandes ne peuvent être satisfaites, partir en mobilité Erasmus+ n'a jamais été aussi facile. Étudiants, apprentis, lycéens, stagiaires... le nombre de mobilités accordées augmente pour tous les publics, selon les dernières statistiques de l'agence Erasmus-France.

Insertion professionnelle plus rapide, meilleure employabilité, hausse du niveau en langues, goût d'étudier et de travailler à l'étranger… Les programmes Erasmus ont fait leurs preuves auprès des jeunes. Les alumni sont désormais 9 millions.

Et pour sa 31e année d'existence, Erasmus continue de séduire les étudiants mais aussi les apprentis, les lycéens professionnels ou les stagiaires de la formation professionnelle. L'agence Erasmus-France qui gère les fonds Erasmus+ a accordé plus de mobilités à tous les publics demandeurs l'an passé, grâce à un budget en hausse : de ce fait 43.745 étudiants supplémentaires ont pu bénéficier d'une bourse pour effectuer une mobilité intra-européenne, soit près de 13,5 % d'augmentation.

Public Mobilités accordées en 2016 Mobilités accordées en 2017 Évolution
Apprentis, lycéens professionnels, stagiaires de la formation professionnelle 14.991 20.338 + 35,6 %
Étudiants effectuant leur mobilité Erasmus en Europe 38.531 43.745 + 13,5 %
Étudiants effectuant leur mobilité Erasmus hors Europe 1.363 1.766 + 22,8 %

L'essor des mobilités étudiantes pour un stage

Les apprentis, lycéens professionnels et stagiaires de la formation professionnelle sont également de plus en plus nombreux à partir : + 35,6 % d'augmentation sur un an, soit 5.347 mobilités de plus. Même si la mobilité longue pour les apprentis (qui partent en moyenne deux semaines actuellement) est encore très difficile, le nombre de candidats au départ augmente très sensiblement.

Autre tendance : l'augmentation du nombre des étudiants français à demander une mobilité, non dans le cadre d'un échange universitaire, mais pour un stage en entreprise. Si en 2015, 9.631 étudiants partaient en mobilité de stage, ils étaient 14.717 étudiants stagiaires en 2017, soit une hausse de 52,8 % sur 2 ans !

Lire aussi : Erasmus des apprentis : comment partir dès maintenant

Des bourses revues à la hausse en 2018

En 2018, le montant des bourses individuelles a augmenté. Actuellement, elles varient de 150 à 500 € par mois, selon le coût de la vie du pays de destination. En 2018, les étudiants touchent de 30 à 70 € de plus par mois. Les bourses de stages pour les jeunes en formation professionnelle ont également augmenté de 60 à 300 € par mois.

De plus en plus d'étudiants en mobilité Erasmus+ sont aujourd'hui boursiers sur critères sociaux : 39 % en 2017, fait valoir l'agence Erasmus+ France. "Erasmus + s'adresse de moins en moins à un public de privilégiés", estime Laure Coudret-Laut, directrice de l'agence.

Lire aussi : Erasmus+, 1001 façons de partir

Encore des demandes non satisfaites

Néanmoins, malgré la hausse des financements disponibles (70 millions d'euros en 2017 contre 58,9 millions d'euros en 2016), l'agence Erasmus+ France n'a pu satisfaire toutes les demandes de mobilité des étudiants. Ainsi, 15.179 demandes n'ont pu être satisfaites l'an passé. Au total, il a manqué 49 millions d'euros pour financer toutes les demandes émanant des universités, des écoles, des lycées ou des centres de formation d'apprentis.

Actuellement, au niveau européen, seulement 4 % d'une classe d'âge part en mobilité grâce à une bourse Erasmus. Que cela ne vous dissuade pas de faire votre demande, jamais la probabilité de décrocher une bourse n'a été aussi forte : les financements sont garantis à la hausse jusqu'en 2020 !