1. Volontariat International en Entreprise (VIE) : s'expatrier sans expérience
Coaching

Volontariat International en Entreprise (VIE) : s'expatrier sans expérience

Envoyer cet article à un ami

Envie de concilier travail et voyage après vos études ? Comment partir travailler à l'étranger avec un diplôme en poche, mais sans expérience ni forcément une bonne maîtrise de la langue du pays d'accueil ? Le volontariat international est peut-être fait pour vous. De quoi apprendre une langue en un temps record, et booster son CV.

Le VIA (volontariat international en administration) et le VIE (volontariat international en entreprise) ont remplacé la CSNE (coopération du service national en entreprise) depuis la suppression du service militaire. Contrairement à leur prédécesseur, ils s'adressent aussi... aux filles. Mais si ces dernières représentent la moitié des candidats, elles ne constituent qu'un tiers des partants.

Du CAP à bac + 5.


En entreprise ou en administration, les volontaires assurent des missions en cohérence avec leur formation. 80 % d'entre eux ont au moins un bac + 5 (diplômes d'ingénieur, de médecine, d'école de commerce, master...), mais les titulaires de diplômes professionnels (du CAP à bac + 2) décrochent aussi des postes. Pour se porter candidat, deux impératifs : être âgé de 18 à 28 ans, et avoir mûri son projet. Les séjours durent de six mois à deux ans (dont un renouvellement de mission).
Cerise sur le gâteau, le volontaire bénéficie d'un statut très intéressant : indemnités de 1 100 € à 2 900 € (selon le niveau de vie local) exonérées de l'impôt sur le revenu, couverture sociale, congés payés, prise en charge du voyage...

Sommaire du dossier
Entreprise ou administration Comment vous faire recruter Guillaume, volontaire international au Qatar