1. Les bonnes raisons de partir étudier en Chine
Décryptage

Les bonnes raisons de partir étudier en Chine

Envoyer cet article à un ami

Plus de 7.000 étudiants français se rendent chaque année dans l’Empire du Milieu pour un séjour d’études. Un chiffre en augmentation constante. Avec, à la clé, une expérience originale, dans l’une des puissances économiques montantes.

Pays de tous les superlatifs, la Chine attire de plus en plus d'étudiants français. On y compte plus de 2.000 établissements d'enseignement supérieur et les partenariats sino-français se multiplient. Mais attention : ce pays nécessite quelques capacités d'adaptation !

Principale raison de vouloir partir : apprendre le chinois, l'une des langues les plus difficiles au monde. Cependant, il n'est pas nécessaire de parler couramment la langue pour étudier en Chine. Les plus grandes universités du pays (Tsinghua, Jiao-tong, Beida, Shanghai International Studies University...) ont mis en place des facultés destinées aux étudiants étrangers pour qu'ils y apprennent la langue. Connues sous le nom de "facultés des échanges internationaux" ou "centres internationaux culturels et linguistiques", elles regroupent des étudiants de toutes les nationalités autour de programmes spécifiques. Autre possibilité : suivre un cursus en anglais.

Mais si vous voulez vraiment entreprendre une formation en mandarin, sachez que les universités du pays demandent souvent aux étudiants de témoigner de leur niveau de chinois avant de les accepter. Le test HSK (Hanyu Shuiping Kaoshi) a ainsi été créé par les autorités chinoises sur le modèle du TOEFL (Test of English as a Foreign Language), qui sert à évaluer le niveau d'anglais. Pour plus d'infos, consultez le site de l'AFPC (Association française des professeurs de chinois).

Pratique
- Le point sur la coopération universitaire franco-chinoise.
- Les différentes annonces pour travailler et étudier en Chine.
- S'informer sur les bourses allouées par le gouvernement chinois aux étudiants étrangers.
- Le site de l'Association française des professeurs de chinois, qui donne des renseignements sur le test de langue HSK.
- Les instituts Confucius, pour apprendre le chinois.
Sommaire du dossier
Partir en Chine : une expérience déroutante Étudier en Chine : un atout de plus sur le CV Partir en Chine : des accords avec les écoles françaises existent Étudier en Chine : une vie étudiante bon marché Partir en Chine : des possibilités de financement Partir étudier en Chine : Camille, étudiante à l'ESCE Paris, a passé un semestre à HongKong Témoignage : Jean-Sébastien prépare un double diplôme à l'université de Tsinghua (Pékin) Témoignage : Simon, 23 ans, a passé un double diplôme à Centrale Lyon et à l’université de Tsinghua (Pékin) Témoignage : Lucie, 21 ans, a passé 4 mois à Taïwan dans le cadre de ses études d’ingénieur