Dossier : Venir étudier en France

Comment être en règle ?

La France est le troisième pays d’accueil des étudiants étrangers dans le monde. S’ils repartent la plupart du temps le sourire aux lèvres, ils se souviennent également du parcours difficile qu’il leur a fallu suivre pour venir étudier en France. Ils n’ont qu’un conseil pour vous : préparez votre séjour à l’avance. Suivez le guide !

En 2006, plus de 265 000 étudiants étrangers ont choisi la France pour se former, selon le ministère de l’Éducation nationale. La majorité de ces expatriés sont issus d’Afrique du nord, notamment du Maghreb (27 %). 23 % d’entre eux viennent d’Europe, 20 % d’Asie et 7 % d’Amérique. Mais, dernièrement, les étudiants les plus friands de l’enseignement français sont Chinois. Leur effectif a été multiplié par deux depuis 2002.


Selon votre pays d’origine, on ne vous demandera pas les mêmes papiers. Ainsi, les ressortissants de l’Union européenne n’ont besoin que de leur carte d’identité pour passer la frontière et étudier en France. De leur côté, les non-européens doivent détenir un passeport (vérifiez que sa durée de validité correspond à la durée de votre séjour) et un visa. Ce dernier sert à entrer dans le pays et à demander un titre de séjour (voir encadré).

Le visa

Si vous n’êtes pas Européen, le visa « classique » vous servira si vous voulez vous rendre en France avant même d’avoir postulé ou reçu une réponse pour votre admission dans un établissement. Le visa « étudiant » ne s’obtient en effet qu’une fois inscrit (voir plus loin). Son coût est de 99 € pour un long séjour de plus de trois mois et 35 € pour un court séjour de moins de trois mois. Les demandes de visa doivent être adressées auprès du consulat ou de l’ambassade de France de votre pays. Les délais sont variables, mais il faut compter un minimum de deux semaines. Pour se procurer le dossier et voir la liste des documents à fournir, vous pouvez vous rendre sur le site du ministère des Affaires étrangères. Attention, toutefois : une fois en France, il ne vous sera pas possible de transformer votre visa classique en visa étudiant, ni d’en faire une demande.

Le visa long séjour « étudiant »

Si vous n’êtes pas Européen et que votre séjour va être supérieur à trois mois, vous devez demander un visa long séjour avec la mention « étudiant ». Son coût : 50 €. Pour obtenir ce titre, il faut fournir notamment votre passeport, le justificatif d’admission dans un établissement d’enseignement supérieur, la justification de vos ressources pour un an et la justification de l’ouverture d’un compte bancaire. Pour les étudiants de plus de 28 ans, la preuve d’une couverture sociale est exigée étant donné que celle-ci ne sera pas comprise dans les frais d’inscription. Comptez deux semaines d’attente en moyenne. Ainsi, entamez les démarches dès que votre inscription est validée. Ensuite, la durée de validité de ce visa ne peut pas dépasser un an. Toutefois, un renouvellement est possible à la fin de la première année d’études si vous fournissez les documents nécessaires.

Le visa court séjour « étudiants concours »

Si l’inscription dans un établissement dépend de la réussite d’un entretien, d’un examen, d’un concours d’entrée ou d’une formation préalable à l’admission, vous devez faire la demande d’un visa court séjour « étudiants-concours ». Ce visa est valable pendant 90 jours et coûte 35 €. Là encore, prévoyez deux semaines en moyenne pour l’obtenir. En cas de succès et d’admission définitive dans l’établissement souhaité, vous pourrez demander directement le titre de séjour « étudiant » (voir encadré) auprès de la préfecture, sans avoir à revenir dans votre pays d'origine pour obtenir un visa long séjour.
Pour toute demande, adressez-vous au consulat ou à l’ambassade de France ou téléchargez des brochures sur www.diplomatie.gouv.fr/venir/visas.

Le titre de séjour

Le visa est indispensable pour obtenir, une fois en France, le titre de séjour « étudiant » auprès de la préfecture (comptez un délai de deux mois). Depuis 2003, les ressortissants de l’Union européenne en sont dispensés.
A noter : suite à la loi du 24 juillet 2006, les étudiants admis à suivre, dans un établissement d'enseignement supérieur habilité au plan national, une formation en vue d'obtenir un diplôme au moins équivalent au master pourront se voir délivrer, lors du renouvellement de leur premier titre "étudiant", une carte de séjour pluriannuelle d'une durée maximum de 4 ans. En outre, une carte de séjour "stagiaire" est instituée au bénéfice des étudiants étrangers souhaitant effectuer en France un stage dans le cadre d'une convention de stage.

 

Partagez vos expériences sur nos forums.


Sommaire du dossier
 

blog comments powered by Disqus



Trouver une formation

Annuaire de l'enseignement supérieur

Recherche express
Nom de la formation ou de l'établissement...

Annuaire de l'alternance

Recherche express
Nom de la formation ou de l'établissement...

Les établissements à la une


Zoom sur

Voir toutes les fiches







 






YWC_2014_letudiant_300x150


OK

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt. Gérer les cookies sur ce site