1. Ces étudiants en journalisme ont reçu le prix Jeunes Reporters d'Espoirs 2016
Portrait

Ces étudiants en journalisme ont reçu le prix Jeunes Reporters d'Espoirs 2016

Envoyer cet article à un ami
Les étudiants en journalisme de proximité de Vichy ont reçu le prix Jeunes Reporters d'Espoirs le 26 mai 2016 au palais d'Iéna, à Paris. // © Reporters d’Espoirs – Vincent Leloup 2016
Les étudiants en journalisme de proximité de Vichy ont reçu le prix Jeunes Reporters d'Espoirs le 26 mai 2016 au palais d'Iéna, à Paris. // © Reporters d’Espoirs – Vincent Leloup 2016

8 étudiants en licence professionnelle de journalisme de proximité au pôle universitaire de Lardy, à Vichy, ont été primés le 26 mai 2016 par Reporters d'Espoirs, dans la catégorie “Jeunes”. Ils ont initié des collégiens de l'Allier à la radio en les emmenant à la découverte des acteurs de leur territoire.

Maryline Legoff, Rejane Nectoux, Mathieu Fontaine, Victorien Duchet, Hugo Sastre, Robin Serradeil, Anthony Massard et Valentin Mauduit, étudiants en licence professionnelle de journalisme de proximité au pôle universitaire de Lardy, à Vichy, se sont vus remettre le prix Reporters d'Espoirs Jeunes le 26 mai 2016. De janvier à mars 2016, ils ont accompagné 13 collégiens d'un centre social, à raison de deux heures et demie par semaine.

“Montrer des territoires oubliés”

“Nous leur avons expliqué comment faire une interview ou un reportage, comment habiller ou animer une émission de radio”, explique Robin Serradeil. En mars 2016, les reportages réalisés par les collégiens avec les étudiants ont été diffusés sur deux radios de l'Allier : radio Coquelicot et RCF (Radio chrétienne France-Allier). Outre la découverte de la radio, c'est l'envie de “montrer des territoires oubliés et ses acteurs” aux plus jeunes qui a motivé les apprentis journalistes.

“Une radio qui bouge”

“Grâce aux 2.500 € du prix et à d'autres financements à venir, ils vont avoir un mini-bus pour se déplacer à la rencontre d'autres publics et charrier le matériel radio nécessaire. L'idée est de proposer une radio qui bouge et se rend dans ces territoires. À la rentrée de septembre, une phase de test sera lancée sur une cinquantaine de kilomètres à la ronde de Vichy-Bellerive.

“Des négociations sont en cours avec le rectorat et des centres sociaux”, confie Robin, qui rêve de voir le concept s'exporter dans d'autres territoires, voire d'être porté par d'autres médias. Le projet devrait se poursuivre à la rentrée 2016 avec d'autres étudiants en journalisme de proximité.