Réussir ses études de santé

Une course de fond ! Les études de santé sont exigeantes, avec des caps à passer, comme le concours de PACES (première année commune aux études de santé). Nos conseils pour tenir le rythme, en médecine, ou dans toute autre spécialité (para)médicale

Tous les articles

Kiné : le coût des études multiplié par 50 d'un institut à l'autre Selon les IFMK, les frais de scolarité pour les études de kiné font le grand écart. // © plainpicture/Fogstock/Alin Dragulin
Selon les IFMK, les frais de scolarité pour les études de kiné font le grand écart. // © plainpicture/Fogstock/Alin Dragulin
Décryptage

Kiné : le coût des études multiplié par 50 d'un institut à l'autre

INFOGRAPHIE. Si certains élèves en masso-kinésithérapie payent autant de frais de scolarité qu'à la fac, d'autres peuvent débourser plus de 9.000 € par an pour obtenir, au final, le même diplôme... Une situation "injuste" dénoncée par la Fédération nationale des étudiants en kinésithérapie. Explications.

Études de santé : les séjours à l'étranger n'ont pas la cote Beaucoup d'étudiants en santé ont peur de perdre le rythme en partant et d'être en difficulté à leur retour. // © Fotolia
Beaucoup d'étudiants en santé ont peur de perdre le rythme en partant et d'être en difficulté à leur retour. // © Fotolia
Décryptage

Études de santé : les séjours à l'étranger n'ont pas la cote

Les disciplines médicales et paramédicales comptent parmi celles où les étudiants sont les moins mobiles. Le rythme de ces cursus longs et intenses ne laisse souvent que peu de place à la découverte culturelle. Pourtant, des solutions existent, comme le souligne cet extrait de l'ouvrage “Partir étudier à l'étranger” de Sophie Collet.

Les étudiants en chirurgie dentaire grincent des dents contre la Sécu Les étudiants en chirurgie dentaire de Reims ont posté sur les réseaux sociaux une vidéo virale pour exprimer leurs revendications. // © Capture d'écran
Les étudiants en chirurgie dentaire de Reims ont posté sur les réseaux sociaux une vidéo virale pour exprimer leurs revendications. // © Capture d'écran
Décryptage

Les étudiants en chirurgie dentaire grincent des dents contre la Sécu

Presque tous les étudiants en chirurgie dentaire rempilent pour une 4e semaine de grève. Avec les négociations en cours entre les dentistes et la Sécurité sociale, ils craignent pour leurs futures conditions d'exercice. Et le font savoir sur les réseaux sociaux.

5 critères pour bien choisir son école d’ostéopathie 31 établissements d'enseignement supérieur d'ostéopathie sont agréés par le ministère de la Santé. // © Laurent CERINO/REA
31 établissements d'enseignement supérieur d'ostéopathie sont agréés par le ministère de la Santé. // © Laurent CERINO/REA
Décryptage

5 critères pour bien choisir son école d’ostéopathie

Pour s’assurer du sérieux de sa future école d’ostéopathie, l’agrément du ministère est la garantie principale, mais elle ne suffit pas. Une étude du syndicat français des ostéopathes, publiée début février 2017, pointe du doigt des écoles agréées ne publiant pas d'enquête d'insertion professionnelle. Un outil pourtant appréciable pour comparer les écoles.

Partir faire ses études de santé en Belgique, une bonne stratégie ? La kinésithérapie est l'une des six filières dont l'accès est limité pour les étudiants étrangers. // © Fotolia
La kinésithérapie est l'une des six filières dont l'accès est limité pour les étudiants étrangers. // © Fotolia
Décryptage

Partir faire ses études de santé en Belgique, une bonne stratégie ?

En France, les métiers de santé sont extrêmement difficiles d'accès. Même les plus motivés ne sont pas à l'abri de l'échec. La Belgique a longtemps donné leur seconde chance aux recalés du numerus clausus hexagonal, avant d'instaurer un quota maximal d'étudiants français. Qu'en est-il aujourd'hui ? Le point sur la situation, extrait de l'ouvrage “Partir étudier à l'étranger” de Sophie Collet.

Exclusif. Études de santé : huit facultés veulent créer de nouvelles alternatives à la PACES Huit universités veulent créer de nouvelles alternatives à la PACES. L'université Paris Descartes expérimente déjà l'une de ces alternatives, l'AlterPACES. // © Virginie Bertereau
Huit universités veulent créer de nouvelles alternatives à la PACES. L'université Paris Descartes expérimente déjà l'une de ces alternatives, l'AlterPACES. // © Virginie Bertereau
En bref

Exclusif. Études de santé : huit facultés veulent créer de nouvelles alternatives à la PACES

Huit nouvelles alternatives à la PACES pourraient voir le jour. Les universités d'Angers, Brest, Caen, La Réunion, la Nouvelle-Calédonie, Paris-Est-Créteil, Paris 13 et Reims sont en effet candidates pour créer de nouvelles voies d'accès aux études de santé.

Numerus clausus en médecine : combien de places supplémentaires dans votre fac en 2017 ? Le numerus clausus en médecine augmente de 499 places en 2017. // © Burger / Phanie
Le numerus clausus en médecine augmente de 499 places en 2017. // © Burger / Phanie
Décryptage

Numerus clausus en médecine : combien de places supplémentaires dans votre fac en 2017 ?

478 places supplémentaires vont être ouvertes en médecine dès 2017 mais quelles facultés sont concernées et dans quelles proportions ? L'arrêté établissant la répartition de ces places, fac par fac, est publié mercredi 11 janvier 2017. Pour la première fois, le numerus clausus dépassera cette année les 8.000 places.

Bourses : fini les inégalités entre les étudiants paramédicaux et les autres À présent, côté bourses, les étudiants paramédicaux sont alignés sur tous les autres. // © plainpicture/Design Pics/Darren Greenwood
À présent, côté bourses, les étudiants paramédicaux sont alignés sur tous les autres. // © plainpicture/Design Pics/Darren Greenwood
Décryptage

Bourses : fini les inégalités entre les étudiants paramédicaux et les autres

Dès la rentrée 2017, les bourses des étudiants inscrits dans les formations paramédicales ainsi que celles des sages-femmes seront alignées sur celles de l'enseignement supérieur. Au total, 12 filières sont concernées.

Médecine : le numerus clausus augmente de 478 places en 2017 Le numerus clausus en médecine augmente fortement pour la 2e année consécutive. // © Getty Images
Le numerus clausus en médecine augmente fortement pour la 2e année consécutive. // © Getty Images
Décryptage

Médecine : le numerus clausus augmente de 478 places en 2017

478 places en plus seront ouvertes en médecine dès 2017, à l'issue du concours de la PACES. Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales et de la santé, l'a annoncé le 24 novembre 2016. Une chance supplémentaire de réussir son année pour les candidats des 22 facs concernées.