1. Faut-il passer par une prépa pour réussir la PACES ?
Décryptage

Faut-il passer par une prépa pour réussir la PACES ?

Envoyer cet article à un ami
Le tutorat oblige à travailler régulièrement : un atout pour réussir. // © Virginie Bertereau
Le tutorat oblige à travailler régulièrement : un atout pour réussir. // © Virginie Bertereau

Près de 75 % des étudiants en médecine suivent une prépa privée avant de passer le concours de fin de PACES (première année commune aux études de santé), estime l’association d’étudiants en médecine ANEMF. Un choix rassurant, mais coûteux…

La plupart des étudiants qui suivent une préparation manquent de confiance en eux, ne sont pas suffisamment autonomes et ont besoin de méthode. Ils veulent également pouvoir revoir les cours dans le calme ou se situer par rapport aux autres grâce à des évaluations régulières.

Comment choisir sa prépa privée

Pour être efficaces, les cours privés doivent répondre à certains critères. La qualité pédagogique dépend beaucoup de la correspondance entre prépa et fac. Il arrive même que les enseignants soient communs, ce qui peut être idéologiquement contestable…

Mais les profs sont souvent des étudiants de deuxième ou de troisième année. “Ils étaient disponibles pour nous donner des conseils. Ils nous apportaient une bonne méthodologie avec des corrections d'exercices types, auxquelles ils ajoutaient des remarques personnelles”, se souvient Élodie, étudiante en médecine.

Lire aussi : PACES : passer le cap de la première année

Prenez garde aux établissements qui demandent un trop grand investissement personnel. “Ma première prépa ne m'a pas été très utile. Au contraire, je pense qu'elle m'a fait perdre du temps : le travail à fournir, ajouté à celui de la fac, m'a paru ingérable. Je m'y suis perdue”, confie une étudiante de Paris-Diderot, qui a changé d'organisme lors de son redoublement. Pour trouver la formule qui vous convient (selon votre faculté, votre profil et vos attentes), vous pouvez notamment solliciter l'avis des étudiants actuellement en prépa via le forum PACES du site remede.org.

Il existe aussi des prépas “zéro”, à suivre dès l'année de terminale ou l'été précédant la PACES (première année commune aux études de santé). Une manière de prendre de l'avance. Mais attention : les cours ne sont pas toujours semblables à ceux qui sont abordés à la fac.

Le tutorat : une solution gratuite

Pour bien des étudiants, une prépa privée est un investissement financier trop lourd. “Il faut compter entre 1.500 € et 3.000 € par an en moyenne”, estime l'ANEMF (Association nationale des étudiants en médecine de France). Pour favoriser l'égalité des chances, les étudiants en médecine ont donc mis en place des tutorats gratuits (ou presque) dans leurs universités.

Il existe à peu près autant de dispositifs que de facs, mais, souvent, des “anciens” de deuxième ou de troisième année rassemblent les tutorés en amphi pour leur proposer des QCM (questionnaires à choix multiples). Des exercices qu'ils peuvent corriger ensuite collectivement.

Lire aussi : Prépa, PACES : 7 trucs pour faire retomber le stress

Malgré de petits couacs, le tutorat reste un bon plan pour s'entraîner et évaluer son niveau. Résultat : “Dans certaines villes où le dispositif est bien soutenu par la fac et ses professeurs, les prépas privées ferment”, assure l'ANEMF. En outre, le tutorat permet de ne pas se sentir isolé. Vous trouverez plus d'infos sur le site tutoratpaces.fr.