1. Médecine : "La PACES n'aide pas tant que ça" pour réussir l'examen d'entrée en Belgique
Enquête

Médecine : "La PACES n'aide pas tant que ça" pour réussir l'examen d'entrée en Belgique

Envoyer cet article à un ami
À la sortie des examens d'entrée pour la première année de médecine en Belgique : une pluie qui ne douche pas les espoirs des nombreux candidats français. // © Aurore Abdoul-Maninroudine
À la sortie des examens d'entrée pour la première année de médecine en Belgique : une pluie qui ne douche pas les espoirs des nombreux candidats français. // © Aurore Abdoul-Maninroudine

Organisé en Belgique pour la première fois, l'examen d'entrée en médecine a réuni 3.471 candidats, dont 20 % de non-résidents. Et parmi ces derniers, de nombreux Français. Si les étudiants semblaient plutôt confiants à la sortie, le taux de réussite devrait pourtant tourner autour de 15 %.

3.471 candidats au total

Des préparations d’été pour la "promotion cobaye"

L’épreuve de communication et d’éthique, la grande inconnue

Juliette est du même avis mais remarque que les enseignants "les ont peut-être trop stressés sur les mathématiques, dont l’épreuve était plutôt facile, alors que la biologie était vraiment dure". Quant aux épreuves de communication et d’éthique, elles constituent la grande inconnue : "À chaque question, il me semblait que deux réponses parmi celles proposées étaient pertinentes, alors qu’il fallait n’en choisir qu’une", fait savoir Cassandre.

Lire aussi : Médecine et dentaire : la Belgique instaure un examen à l'entrée des universités

Examen ou "concours déguisé" ?