1. Numerus clausus en PACES : fac par fac, combien de places en 2016 ?
Boîte à outils

Numerus clausus en PACES : fac par fac, combien de places en 2016 ?

Envoyer cet article à un ami
Épreuves du concours de PACES de la faculté Lyon-Sud, où plus de 1.200 candidats passent les épreuves. // © Virginie Bertereau
Épreuves du concours de PACES de la faculté Lyon-Sud, où plus de 1.200 candidats passent les épreuves. // © Virginie Bertereau

Environ 20 % des étudiants de PACES passent en deuxième année, toutes filières (médecine, odontologie, pharmacie, sage-femme) confondues. Combien votre fac offre-t-elle de places en 2016 ? Comment évolue le numerus clausus de médecine ? Consultez nos tableaux et notre infographie pour le savoir.

En 2015-2016, le numerus clausus - le nombre d'étudiants autorisés à poursuivre leurs études en deuxième année en médecine, odontologie, pharmacie et sage-femme - de PACES (première année commune aux études de santé) évolue par rapport à l'an dernier.

Le nombre de places disponibles à l'issue du concours de fin d'année s'élève ainsi à 7.646 en médecine : soit une augmentation conséquente de 149 places par rapport à 2015 ! Cette année, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a décidé de donner un coup de pouce aux régions qui comptent le moins de médecins. Parmi les 11 universités qui bénéficient de cette hausse, citons celles de La Réunion (+ 15 %), des Antilles-Guyane (+ 10 %), de Clermont-Ferrand (+ 10 %), de Grenoble (+ 10 %), de Limoges (+ 10 %) et de Tours (+ 9 %).

De plus en plus de places en médecine

Si les étudiants de ces facs s'en réjouissent, l'ANEMF (Association nationale des étudiants en médecine de France) se montre plus nuancée et dubitative quant aux effets immédiats sur les déserts médicaux. En effet, il faut au moins 10 ans pour former un médecin. Par ailleurs, les capacités de formation clinique, au lit des malades, elles, n'augmentent pas… Une nouvelle méthode de calcul du numerus clausus, plus précise, est donc envisagée à la rentrée 2016.

Des chiffres stables dans les autres filières

Dans les autres filières de la PACES, les numerus clausus ne connaissent pas le même rebond. En 2015-2016, le ministère de la Santé offre 1.199 places en odontologie (+ 2), 1.005 places en sage-femme (– 6) et 3.095 en pharmacie (– 2). 

Le tableau ci-dessous mentionne la répartition des places par universités et par filières.

Les NC (numerus clausus) 2015-2016 et leur évolution par rapport à l'an dernier

Facultés NC médecine NC odontologie NC sage-femme NC pharmacie 
Aix-Marseille 315 (=) 72 (=) 36 150 (=)
Amiens 200 (+8) 28 (=) 35 88 (=)
Angers 170 (=) 15 (=) 25 (=) 75 (=)
Antilles 110 (+10) 11 (=) 24 (=) 5 (=)
Besançon 176 (=) 24 (=) 26 (=) 71 (=)
Bordeaux 334 (=) 58 (=) 30 (=) 137 (=)
Brest 171 (=) 30 (=) 23 (=) 25 (=)
Caen 200 (+7) 22 (+1) 25 (=) 95 (=)
Auvergne – Clermont-Ferrand 1 196 (+18) 45 (=) 30 (=) 91 (=)
Corse 25 (=) 3 (=) 3 (=) 4 (=)
Bourgogne – Dijon 229 (+15) 30 (=) 27 (=) 82 (=)
Grenoble 1 190 (+18) 18 (=) 37 (=) 97 (=)
Guyane 5 (-) 1 (-) 1 (-) 1 (-)
La Réunion 93 (+12) 8 (=) 27 (=) 6 (=)
Institut catholique de Lille 104 (=) 2 (=) 29 (=) 10 (=)
Lille 2 458 (+10) 90 (=) 40 (=) 195 (=)
Limoges 141 (+13) 14 (=) 18 (=) 68 (=)
Lorraine 308 (=) 59 (=) 54 (-5) 126 (=)
Lyon 1 411 (=) 53 (=) 47 (=) 168 (=)
Montpellier 1 209 (=) 52 (=) 66 (=) 188 (=)
Nantes 218 (=) 39 (=) 27 (=) 102 (=)
Nice 127 (=) 43 (=) 28 (=) 40 (=)
Nouvelle-Calédonie 10 (=) 5 (=) 4 (=) 2 (=)
Paris 5 351 (=) 40 (=) 31 (=) 112 (=)
Paris 6 313 (=) 36 (=) 30 (=) 115 (=)
Paris 7 327 (=) 41 (=) 27 (=) 105 (=)
Paris 11 130 (=) 14 (=) 11 (=) 48 (=)
Paris 12 155 (=) 16 (=) 10 (=) 56 (=)
Paris 13 138 (=) 16 (=) 10 (=) 44 (=)
Poitiers 197 (=) 15 (=) 21 (=) 72 (=)
Polynésie française 19 (=) 4 (=) 8 (=) 3 (=)
Reims 201 (=) 35 (=) 27 (=) 80 (-3)
Rennes 1 200 (=) 43 (-1) 27 (=) 85 (=)
Rouen 232 (+13) 33 (=) 25 (-2) 85 (=)
Saint-Étienne 139 (=) 11 (=) 12 (=) 55 (=)
Strasbourg 232 (=) 59 (=) 30 (=) 122 (=)
Toulouse 3 242 (=) 72 (=) 26 (=) 137 (=)
Tours 255 (+20) 29 (=) 30 (=) 108 (=)
Versailles - Saint-Quentin 115 (=) 13 (=) 18 (=) 42 (=)
TOTAL 7.646 1.198 1.011 3.095

Des places réservées pour les “expérimentateurs”

Les textes législatifs précisent également le nombre de places disponibles en deuxième année en 2016-2017 dans le cadre des expérimentations lancées par certaines universités. Celles-ci ne s'ajoutent pas au numerus clausus : elles sont intégrées dans le compte global. Leur répartition est mentionnée ci-dessous.

Le nombre de places offertes dans le cadre d'expérimentation et leur évolution par rapport à l'an dernier

Facultés NC médecine NC odontologie NC sage-femme NC pharmacie 
Angers 43 (-) 19 (-)
Paris 5 21 (+3) 6 (=) 5 (=) 12 (=)
Paris 7 33 (+17) 2 (=) 4 (+1) 11 (+6)
Paris 13 28 (+14) 2 (=) 2 (+1) 9 (+5)
Poitiers
10 (-) 2 (-) 5 (-)
Rouen 14 (-) 2 (-) 5 (-)
Saint-Étienne 7 (=) 3 (=)
Strasbourg 15 (-) 2 (-) 31 (-)
Tours 26 (-) 3 (-) 11 (-)