Quelles études après un bac ES ?

Les bacheliers ES se retrouvent en priorité à l’université, mais pas uniquement dans les filières économiques et commerciales.

La rédaction de l'Etudiant  —  Publié le

Lors de leur première inscription dans l’enseignement supérieur, la majorité des bacheliers ES (sciences économiques et sociales) optent pour l’université, qui leur offre des formations tout à fait adaptées à leur profil. Sinon, également prisées, les études en IUT (institut universitaire de technologie), en STS (section de technicien supérieur) et en classe préparatoire conviendront à ceux qui ont encore besoin d’être encadrés au sortir du bac. Enfin les écoles postbac (commerce, IEP - intitut d'études politiques…) intègrent également des titulaires du bac ES.

Où vont les bacheliers ES ?

À la rentrée 2013, 92,6 % des nouveaux bacheliers ES se sont inscrits dans l’enseignement supérieur, majoritairement en licence, puis en IUT et STS. Voici leur répartition.

UNIVERSITÉ

- Université hors IUT (instituts universitaires de technologie)
- Droit, économie, AES
- Sciences humaines et sociales
- Langues
- STAPS
- Lettres, sciences du langage  
- IUT

- IUT services
63,2 %

51,5 %
28,8 %
9,7 %
5,1 %
2,6 %
1,2 %
11,7 %
11,4 %
STS (SECTIONS DE TECHNICIENS SUPÉRIEURS)

- STS services
- STS production
10,6 %

9,6 %
1 %
CPGE (CLASSES PRÉPARATOIRES AUX GRANDES ÉCOLES)

- CPGE économiques
- CPGE lettres
6,2 %

4,6 %
1,5 %
AUTRES FORMATIONS

- Écoles de commerce, gestion, comptabilité
- Écoles paramédicales
- Écoles supérieures artistiques et culturelles
- Formations et autres écoles de spécialités diverses
12,6 %

6,1 %
1,1 %
1 %
4,4 %

Source : MENESR, DGESIP, DGRI, SIES 2014.

L’université, une voie toute tracée

Les ES forment le gros des troupes de trois licences : droit, sciences économiques et AES (administration économique et sociale). La licence de droit nécessite, au début, une forte dose de bachotage et d’apprentissage. Elle s’adresse aux ES qui ont un goût pour l’écriture et un intérêt pour l’actualité.

En licence de sciences économiques, les cours portent sur la macro-économie, la politique économique, l’histoire de la pensée économique. Attention : pour cette filière, l’option maths est recommandée, car cette licence fait une large place à cette discipline.

La licence AES est, quant à elle, pluridisciplinaire et comporte des cours de droit, de gestion, de sociologie… Elle s’adresse aux touche-à-tout. À noter, certaines universités proposent des L1 (première année de licence) de gestion, moins théoriques que les licences de sciences économiques et plus axées sur les problématiques des entreprises.

Outre ces différentes licences, les bacheliers ES sont aussi très ­présents dans toutes les licences de sciences humaines : socio­logie, histoire, géographie, psychologie. Le double aspect de ces filières, qui requièrent à la fois des qualités littéraires (nombreux travaux de rédaction) et des compétences scientifiques (utilisation des statistiques), ­correspond bien au profil généraliste des ES.

BTS et DUT, une première marche

Venant juste après l’université en ternes de nombres d'inscrits, les bacheliers de la filière ES s’orientent à parts égales en DUT et en BTS. Un choix de poursuite d’études convenant bien à tous ceux qui préfèrent être encadrés dans leurs études.

Les BTS sont destinés à ceux qui veulent tout de suite du concret et ont envie de connaître les techniques d’un métier.

Les DUT sont un bon tremplin pour envisager une poursuite d’études en licence et en ­master à l’université. Les facs abritent des écoles universitaires de management (ex-IAE), qui proposent diverses formations en management et gestion à partir de la L1 et jusqu’au M2.

Que ce soit après un BTS ou un DUT, les bacheliers ES réussissent également très bien les concours des grandes écoles de commerce (via les admissions parallèles).

Parmi les différentes spécialités de DUT existantes, le DUT GEA (gestion des entreprises et des administrations) est le diplôme phare des bacheliers ES. Très convoité, ce cursus généraliste en gestion (cours de marketing, de comptabilité, de droit des affaires, de finance) prépare très bien à la poursuite d’études en gestion. D’ailleurs, les enseignements ressemblent beaucoup à ceux dispensés dans les écoles de commerce.

Du côté des STS (section de technicien supérieur), ce sont les BTS MUC (management des unités commerciales) et commerce international qui séduisent le plus les ES, suivis de près par le BTS comptabilité et ­gestion des organisations. Mais les ES sont aussi les bienvenus, même s’ils sont moins nombreux à faire ce choix, dans les BTS notariat, assurance ou professions immobilières, pour les plus rigoureux ; tourisme ou communication, pour les personnalités extraverties ; ou économie sociale et familiale pour tous ceux qui ont la fibre sociale.

Les classes prépas, un vaste choix trop méconnu

Seule une petite part des ES s’oriente vers les prépas. Pourtant, si certaines d’entre elles sont très sélectives, d’autres, notamment dans de petites villes, restent accessibles – un élève avec 12 de moyenne a toutes ses chances d’obtenir une place. La plupart des ES optent pour les prépas économiques et commerciales (ECE), tremplin vers les écoles de commerce. Pour cette filière, la spécialisation “maths” est très recommandée.

Quelques-uns se dirigent vers les prépas littéraires. Il est également intéressant de noter qu’il existe des prépas très bien adaptées aux ES qui mélangent droit et économie, appelées prépas Cachan. En outre, des prépas ­littéraires dites “B/L”, conjuguent lettres, histoire, maths, sociologie et économie.

Les grandes écoles postbac, sur concours pour les bosseurs

Il est possible d’intégrer une école de commerce, directement après le baccalauréat, sans passer par une classe préparatoire aux grandes écoles ou par un IUT (institut universitaire de technologie). Certaines, comme celles des concours Sésame et Accès (ESSCA, IESEG, BBA ESSEC, CESEM, CeseMed…), sont assez sélectives, à l’égal d’établissements qui recrutent dans les classes préparatoires, tandis que d’autres sont plus accessibles.

Par ailleurs, après un bac ES, il est tout à fait possible d’envisager d’intégrer un IEP (institut d’études politiques), dont le cursus en cinq ans mêle droit, histoire et sciences politiques. Pour réussir les concours d’entrée, un excellent niveau en langues et une très bonne culture générale sont indispensables.

Quelle orientation après leur bac ES ?

À l'heure de faire leurs choix d'études après leur terminale L, ils hésitaient entre plusieurs voies ou métiers. Découvrez ce que les Services Orientation de l'Etudiant leur ont conseillé.
Les études juridiques pourraient constituer une bonne piste pour Maëlle> Quelle orientation pour Maëlle, en terminale ES ?
> Quelle orientation pour Laurène, en terminale ES, spécialité maths ?
> Quelle orientation pour Estelle, en terminale ES, passionnée par les langues ?
> Quelle orientation pour Lola, en terminale ES, spécialité allemand renforcé ?
> Quelle orientation pour Clémence, en terminale ES, spécialité maths ?
> Quelle orientation pour Corentin, en terminale ES, intéressé par l'économie ?
> Quelle orientation pour Marine, en terminale ES, qui souhaite exprimer sa créativité ?
> Quelle orientation pour Pierre-Alexandre qui souhaite exercer une profession intellectuelle ?
> Quelle orientation pour Sandra, en terminale ES, spécialité allemand ?

POUR EN SAVOIR PLUS
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Que faire avec un bac ES ", par Bruno Magliulo.




À LIRE AUSSI

APRÈS LE BAC ES
Le redoublement volontaire en fin de 1ère : une bonne idée ?
Comment financer mes études supérieures ?
La licence bidisciplinaire : mieux qu’une licence tout court ?

SUJETS ET CORRIGÉS

- Bac 2015 : épreuves et programmes par série.
- Bac 2015 : les dates des épreuves, série par série.
- Tous les sujets probables pour chaque série de bac : ES, S, L, STG, ST2S, STL, et bac français.
- Les sujets du bac à Pondichéry.
- Les sujets du bac à Washington.
- Les sujets du bac au Liban.
- Les corrigés du bac ES 2014

RÉVISIONS DU BAC 2015
- Bac : nos conseils par matière.
- Méthodo : nos conseils pour mieux apprendre, mémoriser, gagner des points dans chaque matière.
- Révisez grâce à Boîte à Docs, plus de 2.000 fiches et exercices de révision.
- Réussir l'oral du bac.

TESTS ET QUIZ
- Tous nos quiz de révisions pour le bac et nos quiz "bac blanc 2014"
- Pour quelles études êtes-vous fait ?

VIDÉOS
- Réussir ses révisions du bac.
- Que faire la veille des épreuves du bac ?
- Gérer son stress (et celui de ses parents) avant l'examen.
- Bien aborder les oraux du bac.
- Être en forme pour les épreuves du bac.
- Comment retenir ses cours efficacement ?
- Comment réussir ses dernières révisions du bac ?
- Vidéos "coaching bac" en histoire-géo, physique-chimie, philosophie, anglais, français, maths, SVT, SES...
- Vidéos méthodo et spécial mémoire pour passer votre bac zen !

La rédaction de l'Etudiant

 

blog comments powered by Disqus

Trouver une formation

Annuaire de l'enseignement supérieur

Recherche express
Nom de la formation ou de l'établissement...

calcul-salaire


Le blog de l'orientation



Découvrez « Conseils de classe »,
un blog de Bruno Magliulo, inspecteur d'académie honoraire, ancien professeur de sciences économiques et sociales et auteur dans la collection l’Etudiant.
Vous pourrez y débattre librement de tous les sujets liés à l’orientation et à l'actualité éducative.


Le blog de l'orientation

Conseils de classeDécouvrez « Conseils de classe », un blog de Bruno Magliulo,
inspecteur d'académie honoraire,
ancien professeur de sciences économiques et sociales
et auteur dans la collection l’Etudiant.
Vous pourrez y débattre librement de tous les sujets liés à l’orientation et à l'actualité éducative.

OK

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt. Gérer les cookies sur ce site