1. Présidentielle 2017 : les jeunes ont battu la campagne !
En bref

Présidentielle 2017 : les jeunes ont battu la campagne !

Envoyer cet article à un ami
Présidentielle 2017. // © l'Etudiant
Présidentielle 2017. // © l'Etudiant

Depuis plusieurs mois, l'Etudiant couvre la présidentielle à travers les témoignages de nombreux jeunes (primo votants, militants, journalistes...). Mais la rédaction a aussi interviewé les candidats et comparé leurs programmes. À quelques jours du premier tour, il est temps de récapituler !

Pour la première fois, en avril 2017, des jeunes – lycéens ou étudiants – vont voter à l'occasion de l'élection présidentielle. En décembre 2016, nous leur avions donné la parole. On dit souvent les "millennials" désintéressés, désengagés, en retrait de la vie politique. Dans le dossier "Avoir 18 ans en 2017 : ils vont voter pour la première fois", ils nous prouvent le contraire.

Ils "roulent" pour des candidats

Certains jeunes sont plus impliqués que les autres dans la présidentielle... Bénévoles ou salariés, c'est le cas des militants que nous avons rencontrés durant la campagne.

• Elle s'engage pour François Fillon. Laure, 24 ans, soutient activement le candidat Les Républicains depuis 2012. Au point d'être aujourd'hui candidate investie par le parti aux prochaines législatives.

• Elle s'engage pour Jean-Luc Mélenchon. Sarah, doctorante en droit à l'université d'Aix-Marseille, est porte-parole nationale du candidat de La France insoumise. Cette jeune championne en sports de combat de 24 ans compte se présenter aux législatives de juin 2017.

• Il s'engage pour Marine Le Pen. Alexandre, un Breton de 24 ans, distribue des tracts, colle des affiches, organise des réunions avec les jeunes adhérents du FN. 

• Il s'engage pour Emmanuel Macron. Rémy, 19 ans, étudiant à Sciences po Paris, a soutenu le candidat d'"En Marche !" dès l'été 2016. Il travaille au quotidien dans l'équipe du candidat, où de nombreux jeunes se côtoient.

• Il s'engage pour Benoît Hamon. Antoine, un Parisien de 26 ans, traite les nombreux messages qui arrivent chaque jour au service de presse de l'équipe de campagne du candidat socialiste.

Infographie : Comparez les programmes des candidats pour les jeunes

Entretiens avec les candidats : les programmes décryptés

Vous voulez en savoir plus ? À ce jour, 7 candidats ont accepté de répondre à nos questions. L'occasion de mieux connaître leurs propositions.

• Nathalie Arthaud : "Les étudiants doivent réfléchir à comment sortir l'humanité du capitalisme". Baisser les frais d'inscription à l'entrée de l'université, abolir la sélection en master 1... La porte-parole de Lutte ouvrière, Nathalie Arthaud, elle-même enseignante en lycée, détaille ses propositions en matière d'éducation.

• François Asselineau : "Je veux un Erasmus planétaire !". Développement des échanges étudiants à l'international, valorisation des filières professionnelles, sélection à l'entrée de l'université... Le candidat de l'Union populaire républicaine avance ses pions en matière d'éducation.

• Nicolas Dupont-Aignan : "Je suis opposé à la sélection à l'entrée de l'université". Des bourses au mérite pour certains étudiants, le doublement des heures de cours en licence, la limitation des redoublements... Le candidat de "Debout la France" détaille ses propositions.

• François Fillon : "Les droits d'inscription en licence doivent augmenter raisonnablement". 40 % de contrôle continu au bac, l'indication de prérequis à l'université, le retour des classes européennes au collège, des frais de scolarité libres en master... Le candidat des Républicains développe les idées qu'il voudrait mettre en place.

• Marine Le Pen : "Le bac doit redevenir un diplôme de sélection et d'orientation". Aux yeux de la présidente du Front national candidate à l'élection présidentielle, le mérite doit devenir un pilier de l'enseignement et de l'orientation. Marine Le Pen égrène ses propositions : supprimer le collège unique, instaurer une sélection à l'entrée de l'université...

• Emmanuel Macron : "Je propose un bac avec 4 matières en contrôle terminal". Quelles mesures propose Emmanuel Macron pour les collégiens, lycéens et étudiants ? Le candidat d'En marche !, indique ce qu'il aimerait mettre en place s'il était élu président.

• Jean-Luc Mélenchon propose une allocation de 800 € par mois pour les 18-25 ans. Fin du contrôle continu au bac, scolarité jusqu'à 18 ans, 800 € par mois pour les jeunes de 18 à 25 ans... Charlotte Girard, responsable du programme de Jean-Luc Mélenchon, explique tout.

• Philippe Poutou : "Je propose un présalaire pour tous les étudiants". Un présalaire pour les étudiants, une limitation des stages, une hausse de la rémunération des apprentis... Le candidat du NPA (Nouveau Parti anticapitaliste) expose ses idées

Infographie : Quels sont les diplômes des candidats ?

Quand la campagne donne des idées aux jeunes...

Ils ne soutiennent pas spécialement un candidat, mais la campagne les a inspirés... Étudiants ou jeunes professionnels, ils sont à l'origine d'initiatives pour vous aider à voter.

Elles donnent un coup de jeune à l'info. Éva, 24 ans, et Cécila, 23 ans, sont les rédactrices en chef adjointes du site Nous Président. Étudiantes à l'IEJ, elles ont décidé de sensibiliser les jeunes à la politique à l'approche de l'élection présidentielle. 

Il lance une pétition pour le droit de vote à 16 ans. Thomas Ianz, lycéen de première à Fontainebleau, interpelle les candidats à la présidentielle avec sa pétition pour le droit de vote dès 16 ans. Adhérent au parti Les Républicains, il regrette de ne pas pouvoir s'exprimer dans les urnes en 2017.

Cette diplômée d'IEP vous aide à comparer les candidats. Léonore de Roquefeuil, 29 ans, diplômée de Sciences po Bordeaux, a développé l'association Voxe.org pour aider les jeunes à comparer les programmes des candidats lors d'élections. Le site Internet a déjà attiré plus de 4 millions de visiteurs dans le monde.

Elle partage des apéros politiques avec les 18-30 ans. Jeune journaliste, Nina Guérineau de Lamérie, 23 ans, se lance dans son premier projet au long cours. Elle part à la rencontre des jeunes Français, dans toute leur diversité, pour mieux comprendre ce qu'ils attendent de l'élection présidentielle de 2017.