1. Étudier à Arras : les avantages selon Julie
Portrait

Étudier à Arras : les avantages selon Julie

Envoyer cet article à un ami
Julie, 21 ans, en licence  langues et management,  à l’université d’Artois, d’Arras, à l’arrêt  de bus menant à la fac. // © Aimée Thirion/Hans Lucas pour l'Etudiant
Julie, 21 ans, en licence langues et management, à l’université d’Artois, d’Arras, à l’arrêt de bus menant à la fac. // © Aimée Thirion/Hans Lucas pour l'Etudiant

Après deux années d'études à Lille, Julie a rejoint l'université d'Artois à Arras. Elle apprécie la ville, mais surtout le faible coût des transports qui lui permet d'avoir un budget moins serré.

Julie prend tous les matins le bus pour se rendre à l’université. La jeune femme de 21 ans habite dans le centre d’Arras et suit une licence en langues et management à l’UFR (unité de formation et de recherche) de langues étrangères de l’université d’Artois, située à la limite sud-est de la ville. Elle met moins de quinze minutes en bus, trois fois moins de temps qu’à pied.

Mais surtout, Julie débourse peu pour se déplacer. Le réseau Artis relie 39 villes de la communauté urbaine d’Arras via 22 lignes de bus. Les jeunes de moins de 25 ans bénéficient d’un prix avantageux de 20 € par an (au lieu de 250 €). À ces dessertes vient s’ajouter Ma Citadine, un petit bus électrique entièrement gratuit qui arpente les rues étroites de la ville.

Lire aussi : Étudiants à la fac : profitez de la vie de campus

Julie dispose d’un budget de 700 € par mois. Ses parents l’aident financièrement à hauteur de 450 € et son contrat de bibliothécaire à l’université lui rapporte 250 €. Elle débourse 370 € pour son loyer et perçoit 170 € d’APL (aide personnalisée au logement). Il lui reste 500 € par mois pour se nourrir, s’habiller, se soigner, sortir avec ses amis et se déplacer.

Pour Julie, le faible coût des transports en commun à Arras est "plus que bienvenu". La jeune femme a étudié à Lille en première et deuxième année. Les transports en commun lui coûtaient alors 28 € par mois pour se rendre à l’université. "Mon budget était beaucoup plus serré !", confie-t-elle, avant d’ajouter : "Je payais 300 € de plus par an, rien que pour me déplacer."

Ses endroits ou événements préférés

Main Square Festival : "Pendant les mois de juin et de juillet, ce festival de musique attire une poignée de stars et plus de 100.000 personnes. Le tout dans le cadre exceptionnel de la citadelle d’Arras. Un must !"

La place des Héros : "L’été, je m’y rends très souvent pour boire un verre en terrasse avec des amis. Le beffroi est éclairé ; les restaurants sont bondés ; l’ambiance est vraiment sympa."

L’Annexe : "Un bar lounge qui fait certainement les meilleurs hamburgers de la ville. Je recommande vivement les folles soirées à thème !"

Le musée des Beaux-Arts : "Pour ses collections bien sûr, mais aussi pour la splendide architecture de son bâtiment."

Découvrez notre palmarès interactif des villes où il fait bon étudier