1. Étudier en Bourgogne-Franche-Comté
Décryptage

Étudier en Bourgogne-Franche-Comté

Envoyer cet article à un ami
Le palais des ducs de Bourgogne, à Dijon, abrite l'hôtel de ville et le musée des Beaux-Arts. // © HAMILTON/REA
Le palais des ducs de Bourgogne, à Dijon, abrite l'hôtel de ville et le musée des Beaux-Arts. // © HAMILTON/REA

Avec son offre de formations variée et ses villes à taille humaine, la toute nouvelle région Bourgogne-Franche-Comté (académies de Besançon et Dijon) ne manque pas d’arguments pour accueillir ses 78.000 étudiants.

Trouvez la formation qui vous convient

En fonction de la filière que vous choisirez, plusieurs opportunités s'ouvrent à vous dans la région.

Dans une école

• En école de commerce : EGC Bourgogne (Chalon-sur Saône, Nevers, Sens), EGC Franche-Comté (Besançon, Montbéliard, Vesoul), Burgundy School of Business, ESTA Belfort...
• En école d'ingénieurs : AgroSup (Dijon), Arts et Métiers ParisTech (Cluny), ENSMM Besançon, ESIREM (Dijon), ISAT (Nevers), ISIFC Besançon, ITII Besançon, ITII Bourgogne (Auxerre), UTBM Sevenans...
• Dans l'artistique : ENSA Dijon, EMA Fructidor (Chalon-sur Saône), ESAAB Nevers, ISBA Besançon, lycée Pierre-Vernotte (Moirans-en-Montagne)...
• Dans la fonction publique et l'armée : ENP Montbéliard, GRETA nord Franche-Comté Montbéliard...
• Dans la santé et le paramédical : CFA de Sainte-Marguerite, ERIP (Dijon), IFMK Besançon, IFSI (Belfort, Dole, Montbéliard, Pontarlier), IRFSS CRF (Lons-le-Saunier, Vesoul)...
• Dans le social : CFB Besançon, CFC de Sainte-Marguerite (Mâcon), CPIE Sellières, IFRES, IRTESS Dijon, UFCV Besançon...

À l'université

Université de Bourgogne (27.000 étudiants), université de Franche-Comté (23.000 étudiants).

Où sont inscrits les étudiants de Bourgogne-Franche-Comté ?

Voici la répartition des étudiants de Bourgogne-Franche-Comté dans les principales filières de l'enseignement supérieur public et privé sous contrat.

Ils étudient en Bourgogne-Franche-Comté

Claire, 22 ans, en première année à AgroSup Dijon (21)

"Après deux PACES [premières années communes aux études de santé] à Toulouse, faute d'avoir réussi le concours de fin d'année, je suis partie en IUT [institut universitaire de technologie] de génie biologique à l'université Paris­Créteil-Val-de-Marne. Après l'IUT, j'ai été acceptée dans plusieurs écoles et j'ai choisi AgroSup Dijon pour me diriger vers l'agroalimentaire."

Pour le même prix, on peut avoir le double de surface par rapport à Paris

"Dijon est une ville où il fait bon vivre, mis à part le temps, surtout quand on vient du Sud ! C'est relativement petit, et on trouve tout à proximité. Le bus et le tramway desservent bien le campus, situé au sud de Dijon. Le matin, le tram passe toutes les quatre minutes."

"Le système associatif et les clubs des écoles et de l'université permettent de se retrouver, de découvrir la ville et de faire du sport. Côté logement, les loyers sont abordables. En effet, pour le même prix, on peut avoir le double de surface par rapport à Paris !"

Florian, 23 ans, en master 2 LEA à Besançon (25)

"Une fois mon bac ES en poche, j'ai fait une licence AES [administration économique et sociale] à l'université de Besançon, dont je suis originaire. Après une année Erasmus en Pologne, je me suis dirigé vers un master LEA [langues étrangères appliquées] anglais-espagnol."

Il y a beaucoup de cohésion entre les étudiants à Besançon

"Je suis devenu président de l'association Erasmus Student Network de Besançon, qui est chargée de l'accueil des étudiants étrangers. Cette expérience a véritablement renforcé mon envie de travailler dans le développement de projets européens."

"Besançon est une ville à taille humaine et il y a beaucoup de cohésion entre les étudiants. Le seul inconvénient, c'est que le pôle économie-sciences de l'université se situe à 40 minutes à pied du centre-ville. Il est desservi par les transports, bus et tram, mais c'est moins pratique."

Être étudiant en Bourgoge-France-Comté

Se loger
Le montant du loyer en résidence universitaire varie de 158 €, pour une chambre, à 350 €, en moyenne, pour un studio.

Se déplacer
• L'université de Bourgogne est très bien desservie. Les 18-26 ans peuvent choisir parmi trois Pass : Pass 18-25 ans (30 € par mois ou 315 € par an), Pass 7 jours (12 €) ou Pass TER – 26 ans (26 € par mois).
• Pleine Lune, la ligne des noctambules, met un bus en circulation toutes les 45 minutes, du jeudi au dimanche, de 1 heure à 6 heures. Il permet de relier le campus à République, en passant par les principaux lieux de vie nocturne du centre-ville.
• À Besançon, l'abonnement Campus donne aux étudiants un accès illimité au réseau Ginko (autobus et tramway) pour 28,50 € par mois ou 270 € par an. L'association étudiante Vélocampus Besançon propose en outre la location de vélos à tarif réduit (40 € pour 10 mois).

Bénéficier des aides
• La caisse d'allocations familiales peut prendre en charge une partie des frais de formation au BAFA (brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur).
• Le permis de conduire à 1 € par jour s'adresse aux jeunes de 16 à 25 ans. Ils peuvent obtenir un prêt à 0 % et rembourser 30 € par mois sur 27, 34 ou 40 mois, selon le montant emprunté.
• La carte Avantage Jeunes ouvre droit à 3.000 réductions et gratuités auprès de 1.800 partenaires (par exemple au cinéma).