1. Comment j’ai décroché mon CAP employé de vente : être bien entouré est un atout
Témoignage

Comment j’ai décroché mon CAP employé de vente : être bien entouré est un atout

Envoyer cet article à un ami
Nicolas, 19 ans : "Il faut se tourner vers des personnes bienveillantes qui donnent de bons conseils." // © Photo fournie par le témoin
Nicolas, 19 ans : "Il faut se tourner vers des personnes bienveillantes qui donnent de bons conseils." // © Photo fournie par le témoin

Malgré des difficultés scolaires et physiques, Nicolas, 19 ans, a brillamment réussi son CAP employé de vente produits d’équipement courant au lycée Louis-Armand, à Yerres (91). Ses secrets : s’appliquer, s’entraîner, s’accrocher. Aujourd’hui, il poursuit en bac pro commerce.

D'emblée, Nicolas annonce que son parcours a été "compliqué". Malentendant, il a suivi une scolarité dans des classes spécialisées et une troisième en SEGPA (section d'enseignement général et professionnel adapté) destinée aux élèves en grande difficulté scolaire. Le jeune homme s'est orienté vers la vente par "choix et amour pour cette profession, porté par la motivation". Et ajoute vouloir un "bon métier".

Comment j'ai révisé pendant l'année

"Mes révisions démarraient pendant les cours ! J'essayais d'être attentif. Ce n'était pas toujours facile à cause du bruit. En fin de journée, je prenais le temps nécessaire pour les devoirs. Je n'attendais jamais la dernière minute. Finalement, je révisais tout le temps un peu : le soir, le week-end."

"Pour la partie professionnelle, j'ai révisé pendant mes stages (2 par an), que j'ai effectués dans des magasins de bricolage et de sport. Une des épreuves consiste en un sketch de vente : le professeur simule l'acheteur, l'élève est le vendeur. Ce n'est pas simple parce que le client a des exigences. Hormis les stages, je me suis entraîné avec des copains. On montait des sketches ensemble. Il faut répéter jusqu'à épuisement : on peut toujours faire mieux."

Comment j'ai préparé les épreuves

"2 semaines avant l'examen, j'ai sorti mes cahiers et j'ai fait une révision générale. J'ai tout relu, en prenant des notes. Je rédigeais des synthèses plus développées que des fiches sur de grandes feuilles en ne conservant toutefois que l'essentiel. Je répétais tout des dizaines de fois, j'apprenais en marchant. Pour l'épreuve professionnelle (le sketch), j'étais prêt mentalement. J'avais en tête de montrer que j'étais motivé et rigoureux. J'avais également mémorisé les techniques pour me détendre et montrer que j'étais à l'aise. Je respirais en gonflant le ventre et je n'ai jamais oublié de regarder les gens dans les yeux !"

Comment j'ai surmonté mes difficultés

"La plus grosse difficulté, c'est de dépasser l'appréhension, la peur de ne pas y arriver. J'avais quand même un peu de retard scolaire. Je faisais des fautes de français. Mais je me suis appliqué, j'ai persévéré. Grâce à mes amis et à ma famille qui croient en moi, je me suis senti plus fort et soutenu."

Les pièges à éviter

"Tomber dans la fainéantise et se décourager, se laisser entraîner par de mauvaises fréquentations. Au contraire, il faut se tourner vers des personnes bienveillantes qui donnent de bons conseils."

Les épreuves du CAP employé de vente
Unités professionnelles (en CCF et ponctuelles)
- Pratique de la vente et des services liés : un dossier professionnel avec des fiches, les attestations des employeurs obtenues lors des stages et deux situations de vente (l'écrit et l'oral sont évalués).
- Pratique de la gestion d'un assortiment : épreuve écrite portant sur la réception et la mise en stock des produits, ainsi que le suivi. La précision du vocabulaire et la qualité de l'expression sont appréciées.
- Environnement économique, juridique et social des activités professionnelles : réalisation de fiches en CCF et épreuve écrite à partir de documents (40 minutes).

Unités d'enseignement général
- Français.
- Mathématiques.
- Vie sociale et professionnelle.
- Éducation physique et sportive.
- Langue vivante (épreuve facultative).