1. Astrid, 25 ans, élève attachée des IRA à Lille

Astrid, 25 ans, élève attachée des IRA à Lille

Envoyer cet article à un ami
Sommaire du dossier
Retour au dossier Christelle, 25 ans, élève conservateur à l'ENSSIB Thibaut 23 ans, élève normalien à l’ENS Ulm Alice, 24 ans, élève ingénieure des Ponts, eaux et forêts à l'ENGREF Paris Julien, 25 ans, élève auditeur de justice à l'ENM Astrid, 25 ans, élève attachée des IRA à Lille Florent, 26 ans, élève conservateur du patrimoine à l'INP Charly, 25 ans, à l’ENFiP Lyon

Leur objectif : travailler dans la fonction publique comme conservateur, magistrat, ou encore inspecteur des impôts. Des métiers qui imposent de réussir des concours, puis de se former, sous le statut d’élèves fonctionnaires, dans des écoles tels que Normale Sup, les IRA, l’INP, l’ENM… Sept lauréats racontent leur parcours et livrent les clés pour suivre ces études rémunérées avec emploi garanti à la sortie.

“Si on souhaite intégrer un IRA, il faut suivre des études de droit ou faire Sciences po”


Travailler au ministère de la Défense, c’est le rêve d’Astrid, qui, depuis l’après-bac, construit son parcours – IEP Toulouse, un an dans la Marine, IRA Lille – pour y parvenir.

 


Son parcours

“Après mon bac, j’ai choisi d’intégrer l’IEP [institut d’études politiques] de Toulouse [31] car il est spécialisé dans la défense, un domaine qui me plaît. Au cours de mes études, j’ai mis à profit la troisième année de mobilité, pour partir dans la Marine nationale en tant que VOA [volontaire officier aspirant]. J’étais adjointe au commissaire des armées, chargée de gérer tous les services centraux. L’année de mon master 2 carrières administratives, j’ai réussi le concours d’entrée à l’IRA [institut régional d’administration] de Lille [59].”


Le concours

“Sciences po permet de bien préparer le concours, surtout l’épreuve de dissertation de culture générale. J’ai trouvé plus difficile, en revanche, l’épreuve de questions-réponses courtes, car je n’ai pas l’habitude de résumer ma pensée à une vingtaine de lignes. Les annales m’ont été utiles pour m’entraîner.”
 

Sa formation

“Je suis arrivée à l’IRA de Lille en septembre 2011. Jusqu’en décembre, toute la promo suit des cours de droit, de finances publiques, de comptabilité sur l’Europe… Les intervenants sont des fonctionnaires qui nous font partager leur expérience. L’année calendaire se termine par un stage de 2 mois. Nous passons ensuite des épreuves pour choisir, en fonction de notre classement, notre domaine : administration centrale, services déconcentrés ou secteur scolaire et universitaire.

J’ai pris la première option et j’ai donc eu les cours correspondants avant de repartir en stage, début mai, pour 2 mois. En juillet, de nouvelles épreuves de classement nous permettront de choi­sir notre poste pour septembre 2012. Dans l’idéal, j’aimerais travailler au ministère de la Défense mais seuls 6 postes sont à prendre. L’Intérieur ou la Justice m’intéressent aussi.”
Sa rémunération nette pendant la formation : 1.320 € par mois.


Son conseil

“Dans l’administration, avoir le sens du service public est essentiel. Si on souhaite intégrer un IRA, il faut suivre des études de droit ou faire Sciences po. Les qualités nécessaires sont l’esprit d’analyse et de synthèse, le sens des relations humaines et la capacité d’adaptation.”