1. Grève des transports, cours et exams : 5 conseils anti-galère
Coaching

Grève des transports, cours et exams : 5 conseils anti-galère

Envoyer cet article à un ami
Journée noire, on anticipe et on garde espoir. // © Sophie Blitman
Journée noire, on anticipe et on garde espoir. // © Sophie Blitman

D'avril à juin 2018, 36 jours de grève sont prévus dans les transports, notamment pour manifester contre la réforme de la SNCF. Une galère pour les élèves et les étudiants qui ont encore cours ou vont passer des partiels ou des concours ces jours-là. Si, vous aussi, vous avez des rendez-vous importants, voici 5 pistes inspirées de la télé pour arriver à l’heure.

Alerte ! D'avril à juin 2018, des syndicats de la SNCF et de la RATP se mobilisent notamment contre la réforme de la SNCF. Ils feront grève deux jours sur cinq. Des retards et des modifications de dessertes sont à prévoir.

Par ailleurs, des mouvements sont également à prévoir dans vos établissements pour protester contre les réformes du bac, du lycée et de l'entrée à l'université.

Tout cela peut  impacter votre réussite si vous avez des cours, des contrôles, des partiels, des concours, des bacs blancs, des entretiens ou autre à passer. Voici comment vous en sortir en 5 points.

1. La Matinale

Rien ne sert de courir, il faut partir plus tôt. Pour cela, anticipez ! Prévoyez des temps de trajets plus longs. Selon les annonces de la SNCF et de la RATP, prenez ce qu’il y a, même si vous devez attendre plusieurs heures avant l’épreuve. Si vous n’avez qu’un train sur trois, mettez toutes les chances de votre côté pour l’avoir. Quitte à dormir moins et faire preuve de beaucoup de patience.

2. L'épreuve de Koh-Lanta

Sac à dos, bouteille d’eau, vous êtes paré pour votre parcours du combattant. Munissez-vous d’un plan des transports et d’une application comme Via Navigo pour rechercher l’itinéraire le plus rapide et ainsi contourner les RER et trains touchés par les grèves. La veille de l'épreuve, voire le matin même, le plus simple est de vous connecter sur les applis et les sites Internet des sociétés de transport. Par exemple, si vous êtes Francilien, rendez-vous sur les sites du Transilien et de la SNCF pour connaître tous les horaires. Pour avoir une info trafic en temps réel, vous pouvez également suivre les comptes Twitter de vos lignes préférées : RER A, RER B, RER C

3. La course "Pékin Express"

Organisez-vous en amont en faisant du covoiturage pour vous rendre sur le lieu de l’examen. Avec vos camarades de classe, prévoyez une marge pour les possibles embouteillages. Pour les longs trajets, vous pouvez vous inscrire sur le site BlaBlaCar, par exemple. Dernier recours : le stop. Les automobilistes ont tendance à être plus compréhensifs pendant les grèves.

4. La technique Tour de France

Enfourchez votre vélo et pédalez vite. Si vous n’en avez pas, empruntez-le à un membre de votre entourage ou louez-en un en libre service. Attention tout de même au risque de pénurie dans les stations si vous vous y prenez trop tardivement. Suivez l'appli (au passage, n'oubliez pas de bien charger votre smartphone).

5. La méthode "J’irai dormir chez vous"

Cherchez dans vos contacts - amis, famille - un hôte résidant près de votre lieu d’examen. Ou au moins dans une zone moins touchée par les mobilisations. C’est la solution la plus rentable. Dernier recours : louez une chambre d’hôtel la veille au soir, à quelques pas de l’établissement où vous passerez votre épreuve. Mais là, votre porte-monnaie peut en prendre un coup…