Le commissariat aux comptes, fondamental pour l’entreprise

Publié le , mis à jour le

Frédéric Trouillard-Mignen est associé audit chez PriceWaterhouse-Coopers. Il est titulaire d’une MSTCF (1991) et expert-comptable/commissaire aux comptes (1997), il nous présente en quoi consiste ce métier.

Frédéric Trouillard-MignenLa mission du commissaire aux comptes s’inscrit dans un cadre légal et a pour objectif d’émettre une opinion sur les états financiers réalisés par une entreprise. Pour atteindre cet objectif, le commissaire aux comptes va procéder à un audit, c’est-à-dire que, comme un médecin, il va établir un diagnostic.

À l’issue de ce diagnostic, il formulera un avis sur la qualité des comptes produits par l’entreprise, comme le médecin se prononce sur la santé de son patient.

Un rôle essentiel
Le commissaire aux comptes joue un rôle fondamental dans le bon fonctionnement de l’économie. On entrevoit bien, en effet, que de nombreux acteurs économiques prendront leur décision sur la base de l’opinion que le commissaire aux comptes aura donnée sur les comptes de l’entreprise qu’il aura auditée.

C’est le cas du banquier qui octroie un prêt à une PME, de l’investisseur qui acquiert les actions d’une société cotée, de chacun d’entre nous qui versons une prime annuelle à notre assureur... La décision prise par ces différents agents économiques pourrait être totalement différente selon que le commissaire aux comptes aura certifié que les comptes de l’entreprise sont exacts ou inexacts.

L’audit de l’entreprise
Pour établir son diagnostic, le commissaire aux comptes va procéder à un audit de l’entreprise. Pour cela, il va s’appuyer sur des méthodes de travail très rigoureuses. Ces méthodes sont basées d’une part sur des entretiens avec des personnes travaillant dans pratiquement tous les services de l’entreprise, de l’employé aux dirigeants. Elles consistent d’autre part à effectuer des contrôles par sondage sur les opérations qui, in fine, sont reflétées dans les comptes de l’entreprise.

Contrairement à ce qu’on pense souvent, la mission du commissaire aux comptes ne se limite donc pas uniquement à la revue des comptes de l’entreprise stricto sensu. Le commissaire aux comptes doit, en effet, avoir une excellente connaissance de l’ensemble de l’entreprise, des produits ou des services qu’elle vend, de l’état général des outils de production, de la nature des investissements qui sont réalisés, des canaux de distribution, des modes de rémunération des salariés, etc.

Tous ces éléments et bien d’autres étant susceptibles d’avoir une incidence sur les comptes et sur leur qualité, il est donc essentiel pour le commissaire aux comptes de bien comprendre comment ils sont appréhendés par l’entreprise.

Aimer le contact humain
C’est indispensable pour réussir dans ce métier ! D’abord parce que le commissaire aux comptes travaille systématiquement en équipe pour réaliser ses audits. Selon la taille du client, les équipes peuvent être de deux personnes pour une petite PME à plusieurs dizaines de personnes pour un groupe international.

Ensuite, le contact humain est important dans la relation que le commissaire aux comptes noue avec l’entreprise qu’il audite. Il faut savoir créer un lien de confiance avec les interlocuteurs qui travaillent dans l’entreprise et savoir communiquer aussi bien avec de grands dirigeants qu’avec un employé qui comptabilise des factures.

Enfin, il faut être curieux et avoir une grande soif d’apprendre pour exercer le métier de commissaire aux comptes car c’est réellement un métier de la connaissance.

Les missions confiées à un jeune diplômé
Après un séminaire d’intégration de 2 semaines, au cours duquel les jeunes diplômés qui nous rejoignent sont formés aux méthodes de travail que nous pratiquons, ces derniers sont immédiatement intégrés dans les équipes d’audit. Selon la taille des clients, ce sont des missions de 1 à 4 semaines. Chaque membre de l’équipe a la responsabilité d’un cycle de l’entreprise.

On confie aux plus jeunes les cycles les moins complexes, comme celui de la trésorerie ou bien celui des achats. L’auditeur doit d’abord comprendre l’organisation mise en place par l’entreprise autour de chaque cycle. Il doit donc interroger tous les acteurs de l’entreprise qui interviennent sur ce cycle et revoir la documentation qui lui est communiquée.

Ensuite, l’auditeur procède à un certain nombre de sondages pour s’assurer que les opérations relatives à ce cycle ont été correctement appréhendées dans les comptes de l’entreprise.

Publié dans Targetcarrières 2012 -
Coordonné par Marie-Anne Nourry

À consulter aussi

- Toutes les formations pour travailler dans la banque-finance.

LES OUTILS POUR POSTULER

- Banque, finance,audit : ce que veulent les recruteurs.
- Postuler dans la banque et la finance : coaching et conseils.
- Réussir votre lettre de motivation pour la banque.
- Banque-finance : le comparatif des sites d'emploi.
- Lettre de motivation pour un conseiller clientèle particuliers.
- Toutes nos offres d'emploi dans la banque.

LES MÉTIERS DU SECTEUR

- Le guide des métiers de la banque-assurance.
- Les débuts de Linh, jeune diplômée en banque et assurance.

VIDÉOS

- Les conseils d'un recruteur pour réussir l'entretien d'embauche.
- Découvrez le métier d’auditeur.
- Zoom sur le métier de chargé d'affaires bancaires.
- Consultez le portrait d'un directeur financier.

en savoir
Jobs, stages et alternance
Nos annonces de stages par domaine
Etudes, formations et établissements
Les établissements par domaine
Jobs, stages et alternance
 

blog comments powered by Disqus

en savoir
Jobs, stages et alternance
Nos annonces de stages par domaine
Etudes, formations et établissements
Les établissements par domaine
Jobs, stages et alternance


Nos guides TARGETcarrières 2014

Target Banques Finance Audit
Target IngénierieTarget Juridique






les entreprises à la une











calcul-salaire








OK

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt. Gérer les cookies sur ce site