1. Recherche d'emploi : comment rédiger son mail de candidature ?
Coaching

Recherche d'emploi : comment rédiger son mail de candidature ?

Envoyer cet article à un ami
L'email est aujourd'hui votre premier contact avec un recruteur. // © plainpicture/Willing-Holtz
L'email est aujourd'hui votre premier contact avec un recruteur. // © plainpicture/Willing-Holtz

Que ce soit pour accompagner un CV ou parfois remplacer la lettre de motivation, l'email est devenu incontournable pour candidater à un poste. Un mode de communication qui doit respecter quelques règles. Conseils.

Court ou long ? Non, il ne s'agit pas de votre café du matin, mais du mail qu'il vous faut bien écrire quand vous répondez à une offre d'emploi ou envoyez une candidature spontanée. Généralisé depuis la dématérialisation des candidatures, l'email est associé à la réactivité et à la simplicité. Pour autant, envoyer un mail à un recruteur ne peut se faire à la légère, car de fait, certains codes existent.

De quoi parle-t-on précisément lorsqu'on évoque un mail de candidature ? Les spécialistes du recrutement distinguent généralement le "mail d'accompagnement" du mail de motivation. "Le mail d'accompagnement, comme son nom l'indique, est celui qu'on rédige quand on envoie en pièce jointe son CV et sa lettre de motivation", explique Alexandra Petitsigne, consultante en évolution professionnelle à l'APEC (Agence pour l'emploi des cadres).

On parle également de mail d'accompagnement quand on envoie simplement son CV en pièce jointe, ce qui se fait de plus en plus, selon certains recruteurs. "Il est rare de devoir envoyer une lettre de motivation classique en pièce jointe de l'email, c'est souvent après un entretien que l'entreprise peut demander une lettre", explique Noémie Cicurel, directrice de Robert Half et OfficeTeam. "Il est important, quand on répond à une offre précise, d'envoyer strictement ce qui est demandé", conseille Alexandra Petitsigne.

Premier contact

En tout état de cause, ce mail d'accompagnement est essentiel. "Quelle que soit la personne qui reçoit le mail, celui-ci est le premier contact avec le candidat", rappelle Alexandra Petitsigne. Qu'il fasse cinq ou six lignes, ou une dizaine, ce texte doit être synthétique et soigné, tant sur la forme que sur le fond. D'où l'importance d'y faire figurer quelques éléments clés: intitulé du poste concerné, niveau de diplôme, expériences principales, motivation de la candidature.

Faire court est déterminant. "Avec un texte trop long, on risque de faire un contresens sur l'entreprise ou le périmètre du poste, partir sur de fausses pistes qui sont contreproductives, prévient Noémie Cicurel, cela arrive souvent quand on est jeune avec peu d'expérience."

Mail de motivation

À côté du mail d'accompagnement, le mail "de motivation", plus long, correspond à d'autres cas de figure. Notamment pour une candidature spontanée ou plus ouverte, où la lettre de motivation classique ne s'impose pas. "Ce type d'emails a l'avantage de donner tout de suite à voir aux recruteurs qui vous êtes, sans qu'ils aient à cliquer sur une pièce jointe, explique Alexandra Petitsigne, un plus, quand on connaît le volume de candidatures qu'ils reçoivent !" Par rapport à la lettre de motivation, ce mail sera plus léger et synthétique, d'une longueur de dix à quinze lignes.

"Il faut quand même penser à bien structurer et rédiger ce texte", souligne la consultante APEC, qui conseille de le construire en trois parties : l'une avec des éléments de contexte, qui montrent que vous avez compris les enjeux du secteur ou du service du poste (par exemple que l'entreprise est en train de développer tel projet) ; la deuxième sur vos compétences et diplômes en fonction du poste visé ; la troisième sur vos motivations et disponibilités pour un entretien. Si vous ne connaissez pas les postes à pourvoir et candidatez de façon très ouverte, veillez de toutes façons à mettre en valeur les éléments de votre parcours qui entrent en résonnance avec le secteur, la société et ses "valeurs".

Idéal après un entretien

Autre situation idéale pour un email de motivation : après un entretien, histoire de vous rappeler au bon souvenir du recruteur ! Là aussi, la synthèse est de rigueur ! "Je recommande toujours de remercier du temps accordé par le recruteur, puis de résumer ce que vous avez compris des objectifs du poste, et enfin signaler ce que vous pouvez apporter à l'entreprise et réciproquement, ainsi que ce qui vous motive dans cette entreprise", indique Noémie Cicurel. Se renseigner sur la culture d'entreprise, notamment en jetant un œil aux profils des salariés sur les réseaux sociaux professionnels, aide à tomber juste, conseille l'experte de Robert Half.

Quelques règles d'or à garder en tête quand on rédige un mail

Soignez la forme, en évitant fautes d'orthographe et abréviations, et en usant de formules de politesse simples. "Les formes ampoulées sont dépassées, bannissez les 'sincères salutations'", pointe Noémie Cicurel.

Autres recommandations : vous créer une adresse mail professionnelle, à l'intitulé simple, et donner un titre clair au fichier de votre CV en pièce jointe, type "CVvotrenom". "Une adresse mail loufoque donne un côté trop estudiantin, souligne Alexandra Petitsigne, et une pièce jointe avec un titre reconnaissable aidera le recruteur à le retrouver facilement !" Ne pas hésiter enfin à faire relire votre prose, et à faire plusieurs brouillons... c'est bien connu, écrire court, c'est difficile!