1. Ils ont développé un dispositif de dépistage du cancer de la peau
Portrait

Ils ont développé un dispositif de dépistage du cancer de la peau

Envoyer cet article à un ami
Au sein de Damae Medical, Anaïs et David développent une technologie permettant une détection précoce des pathologies cutanées. // © Photo fournie par les témoins
Au sein de Damae Medical, Anaïs et David développent une technologie permettant une détection précoce des pathologies cutanées. // © Photo fournie par les témoins

La technologie développée par Damae Medical vise à détecter une pathologie cutanée avant même que les premiers signes d’un cancer ou d’un mélanome ne soient visibles en surface et sans procéder à une biopsie.

"Le dispositif permettra d'analyser directement les tissus du patient, en temps réel, pendant la consultation. Et une détection précoce améliore considérablement les chances de guérison", explique Anaïs, 23 ans, présidente de la start-up créée en septembre 2014.

Un trio gagnant

Le professeur Arnaud Dubois est l'inventeur de cette technologie. Anaïs l'a rencontré en suivant la filière innovation-entrepreneurs de l'Institut d'optique Graduate School (à Palaiseau). Également diplômée de HEC Paris, la jeune femme y a aussi fait la connaissance de David, 24 ans, aujourd'hui directeur général de l'entreprise. Les deux étudiants-entrepreneurs se sont alors associés à Arnaud Dubois pour créer la start-up.

Lauréats de plusieurs prix

Le professeur supervise le projet pour la partie scientifique, et Anaïs et David s'occupent du développement technologique et industriel de l'innovation, ainsi que de la mise sur le marché du dispositif médical. Leur entreprise a tapé dans l'œil de la commission Innovation 2030. En 2014, Anaïs et David ont fait partie des lauréats du Concours mondial d'innovation dans la catégorie "Médecine individualisée". En décembre 2015, la start-up remportait l'un des grands prix de l'innovation 2015 de la Ville de Paris dans la catégorie "Santé".

Sur le marché en 2017

"La phase de préindustrialisation du premier dispositif est prévue pour février 2016. Viendra ensuite la phase d'essais cliniques afin de vérifier sa performance", détaille Anaïs. Il devrait être sur le marché en 2017.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Elle a lancé une ligne de vêtements pour personnes handicapées Elle forme des Syriens au journalisme Ils mettent leur passion de la musique au service des plus défavorisés Ils ont initié un mouvement de jeunesse interreligieux Elles réunissent des artistes palestiniens et israéliens Elles aident les jeunes diplômés en recherche d’emploi Ils ont mis en place une plate-forme de e-learning Ils ont constitué une association qui active des communautés de chômeurs Il a imaginé un système de guidage GPS pour les conducteurs de deux-roues Ils ont concocté un vernis à ongles qui détecte les drogues du viol Il a les drogues et l’alcool à l’œil Ils ont développé un dispositif de dépistage du cancer de la peau Elles proposent des cosmétiques pour les femmes sous chimiothérapie Il tue les bactéries résistantes aux antibiotiques Il crée du lien entre commerçants et sans-domicile fixe Elle organise des balades urbaines alliant tourisme, culture et réinsertion Il relie futurs bénévoles et associations Ils ont conçu un site pour tout emprunter à son voisin