1. Il crée du lien entre commerçants et sans-domicile fixe
Portrait

Il crée du lien entre commerçants et sans-domicile fixe

Envoyer cet article à un ami
En décembre 2015, avec Le Carillon, Louis-Xavier a permis à 50 SDF de bénéficier des 86 services proposés par 18 commerçants parisiens. // © Photo fournie par le témoin
En décembre 2015, avec Le Carillon, Louis-Xavier a permis à 50 SDF de bénéficier des 86 services proposés par 18 commerçants parisiens. // © Photo fournie par le témoin
Sommaire du dossier
Retour au dossier Elle a lancé une ligne de vêtements pour personnes handicapées Elle forme des Syriens au journalisme Ils mettent leur passion de la musique au service des plus défavorisés Ils ont initié un mouvement de jeunesse interreligieux Elles réunissent des artistes palestiniens et israéliens Elles aident les jeunes diplômés en recherche d’emploi Ils ont mis en place une plate-forme de e-learning Ils ont constitué une association qui active des communautés de chômeurs Il a imaginé un système de guidage GPS pour les conducteurs de deux-roues Ils ont concocté un vernis à ongles qui détecte les drogues du viol Il a les drogues et l’alcool à l’œil Ils ont développé un dispositif de dépistage du cancer de la peau Elles proposent des cosmétiques pour les femmes sous chimiothérapie Il tue les bactéries résistantes aux antibiotiques Il crée du lien entre commerçants et sans-domicile fixe Elle organise des balades urbaines alliant tourisme, culture et réinsertion Ils relie futurs bénévoles et associations Ils ont conçu un site pour tout emprunter à son voisin

Louis-Xavier, 27 ans, titulaire d’un master 2 à l’IEDES (Institut d’étude du développement économique et social) et d’un certificat en entrepreneuriat social à HEC, notamment, a créé Le Carillon, dont la devise est “Chacun pour tous”.

Remplir une gourde, charger un téléphone, chauffer un biberon, aller aux toilettes, boire un thé, ces gestes du quotidien se révèlent compliqués lorsqu'on vit dans la rue. Des commerçants partenaires du Carillon proposent leur aide aux SDF.

Des pictogrammes collés sur les vitrines permettent de connaître les services proposés. Les associations de soutien aux SDF informent les bénéficiaires de l'existence et de la localisation de ces prestations lors de leurs maraudes et les sensibilisent à la bonne attitude à adopter, "comme se rendre seul chez le commerçant ou ne pas importuner la clientèle", illustre Louis-Xavier.

Reprendre confiance en soi

Une vingtaine de commerçants sont déjà partants pour rendre des services aux gens de la rue dans le quartier de Charonne, dans le XIe arrondissement de Paris. Louis-Xavier envisage de les valoriser en dressant leurs portraits sur les réseaux sociaux notamment. Selon lui, permettre aux SDF d'intégrer socialement le quartier est une première étape pour qu'ils reprennent confiance en eux et se réinsèrent progressivement dans la société.