1. Elles aident les jeunes diplômés en recherche d’emploi
Portrait

Elles aident les jeunes diplômés en recherche d’emploi

Envoyer cet article à un ami
Marie, 29 ans (à gauche), et Clémentine, 30 ans (à droite), ont permis à 74 jeunes de trouver un emploi. // © Photo fournie par les témoins
Marie, 29 ans (à gauche), et Clémentine, 30 ans (à droite), ont permis à 74 jeunes de trouver un emploi. // © Photo fournie par les témoins
Sommaire du dossier
Retour au dossier Elle a lancé une ligne de vêtements pour personnes handicapées Elle forme des Syriens au journalisme Ils mettent leur passion de la musique au service des plus défavorisés Ils ont initié un mouvement de jeunesse interreligieux Elles réunissent des artistes palestiniens et israéliens Elles aident les jeunes diplômés en recherche d’emploi Ils ont mis en place une plate-forme de e-learning Ils ont constitué une association qui active des communautés de chômeurs Il a imaginé un système de guidage GPS pour les conducteurs de deux-roues Ils ont concocté un vernis à ongles qui détecte les drogues du viol Il a les drogues et l’alcool à l’œil Ils ont développé un dispositif de dépistage du cancer de la peau Elles proposent des cosmétiques pour les femmes sous chimiothérapie Il tue les bactéries résistantes aux antibiotiques Il crée du lien entre commerçants et sans-domicile fixe Elle organise des balades urbaines alliant tourisme, culture et réinsertion Ils relie futurs bénévoles et associations Ils ont conçu un site pour tout emprunter à son voisin

Marie et Clémentine ont créé l’association Cojob pour aider les jeunes diplômés au chômage à trouver un emploi.

"Cojob offre un cadre de travail commun qui dynamise la recherche d'emploi", explique Marie, cofondatrice de l'association. Chaque mois, une dizaine de jeunes diplômés de moins de 35 ans, au chômage depuis 6 mois à 1 an, forment une nouvelle promotion de "jobeurs". Ils se partagent entre la recherche d'emploi en groupe, le matin, dans un espace de coworking, près des Buttes-Chaumont, à Paris, et les missions sociales, solidaires et bénévoles, l'après-midi. Des ateliers collaboratifs sur la recherche d'emploi sont aussi proposés. "Beaucoup de candidats ont peur de déranger leurs interlocuteurs en poste. On lève les freins sur chaque peur", assure Marie.

Amies depuis la sixième

Avant Cojob, cette diplômée de Sciences po Paris (master management de la culture et des médias) et d'un master en ressources humaines à l'université de Nantes (44), a travaillé pour une structure d'accompagnement des jeunes élèves handicapés.

Son amie depuis la sixième, Clémentine, est la cofondatrice de Cojob. Psychologue clinicienne de 30 ans, elle a notamment travaillé dans un service d'aide aux victimes. Les deux amies ont en commun d'avoir vécu deux expériences professionnelles éprouvantes et une période de recherche d'emploi difficile.

Une plate-forme participative

En 1 an, plus de 100 jeunes diplômés en recherche d'emploi ont été "jobeurs". 74 d'entre eux ont trouvé un travail. Et Cojob en a aussi donné un à Clémentine et à Marie, désormais salariées de l'association. En janvier 2016, l'association fête sa douzième promotion.

Pour aller plus loin, les deux amies peaufinent leur plate-forme participative. Cojob.fr proposera une mise en relation pour une recherche d'emploi en commun dans chaque ville. L'idée ? Permettre de se retrouver régulièrement, par petits groupes, dans un café, une bibliothèque, un centre culturel... pour chercher, ensemble, un travail.