1. Ils ont créé leur entreprise dans le sport : prenez leurs conseils au bond !
Portrait

Ils ont créé leur entreprise dans le sport : prenez leurs conseils au bond !

Envoyer cet article à un ami
Les fondateurs de Jogg.In sont passés par un incubateur pour démarrer leur activité. // © Photo fournie par le témoin
Les fondateurs de Jogg.In sont passés par un incubateur pour démarrer leur activité. // © Photo fournie par le témoin

Événements, applications, réseaux sociaux... ces jeunes de moins de 30 ans ont créé leur entreprise dans le secteur sportif. Ils partagent leur expérience d’entrepreneurs. Cela vous donnera peut-être l’envie de vous lancer à votre tour...

Sportifs ou simples passionnés de sport, vous souhaitez peut-être créer votre entreprise dans ce secteur. Premières démarches : rencontrer des professionnels, lever des fonds... Pas à pas, les jeunes entrepreneurs que nous avons rencontrés détaillent toutes les étapes par lesquelles ils sont passés. L'occasion d'en retirer quelques conseils pour vous aider à vous mettre dans les starting-blocks.

Partez de votre expérience personnelle

C'est en partant de leur vécu de passionnés que plusieurs entrepreneurs ont créé leur entreprise dans le sport. "On voulait assister aux X-Games, une grosse compétition de sports extrêmes aux États-Unis, mais on ne trouvait pas de voyage organisé", raconte Alexandre Princ, 26 ans, diplômé du MBA marketing et management du sport du MBAESG après des études d'ingénieur à l'ECE Paris. Avec un associé, il décide donc de créer SportPlacer, une plate-forme permettant de réserver des packs pour des événements sportifs.

De son côté, en arrivant à Paris pour travailler, Gatien Letartre, 26 ans, titulaire du master de management d'Audencia Nantes, a rencontré "des difficultés à pratiquer du sport". Il a donc créé Train.Me, un site communautaire qui met en relation des professionnels du sport et des particuliers.

Allez au contact de professionnels

Après être passés par le Comptoir de l'innovation, un incubateur d'entreprises, les fondateurs de Jogg.In ont été conseillés par le Moovjee (Mouvement pour les jeunes et les étudiants entrepreneurs). Ce coaching a été "décisif" pour développer leur réseau en les mettant "en relation avec d'autres acteurs du secteur".

Si vous manquez de contacts, rendez-vous aux événements sportifs, sur les salons spécialisés et aux conférences sur le sport. Ce sont de bonnes occasions d'échanger avec d'autres acteurs du marché et cela pourra vous éviter un faux départ. "C'est en discutant avec des professionnels du sport outdoor que l'on a pu développer un outil qui répond à leurs besoins", se souvient Jérémie Crémer, 28 ans, diplômé d'un Mastère spécialisé entreprendre à l'EM Lyon, cofondateur et président de Kazaden, la première start-up française spécialisée dans les réservations pour les sports en extérieur.

Cofondateur de SportInTown, un outil d'organisation d'événements sportifs, David Lalès, 27 ans, diplômé de l'École centrale de Nantes (44), remarque que "les professionnels du sport n'hésitent pas à échanger et à donner des conseils car ce sont des passionnés". N'attendez pas pour à aller vers eux.

Sollicitez plusieurs aides financières

Beaucoup de jeunes entrepreneurs cassent leur tirelire, mais à moins d'avoir gagné au Loto, il faut souvent compléter son budget de lancement par des aides extérieures. Pour cela, vous avez plusieurs possibilités. Les fondateurs de SportInTown ont par exemple sollicité un prêt bancaire de 15.000 €.

Une démarche que n'ont pas suivie les créateurs de SportPlacer, pour ne pas se mettre "une pression supplémentaire". Alexandre Princ et son associé ont préféré "passer des coups de fil" à leurs contacts. "Contrairement à une banque, ces personnes 'prêtent' aussi leur réseau."

Hormis les fonds personnels de son créateur, Book&Sport a notamment bénéficié d'un prêt d'honneur de l'association Réseau Entreprendre, qui soutient les créateurs d'entreprise. "L'association nous a apporté un label qualité qui crédibilisait notre business plan", se félicite Maël Murta, 28 ans, diplômé de l'ESC Dijon (21) et cofondateur de l'entreprise.

Les entrepreneurs cumulent ainsi souvent apports personnels et prêts bancaires ou associatifs. Pour mener à bien votre projet, il est judicieux de solliciter plusieurs aides. En résumé, la réussite tient donc à 3 ingrédients : une expérience de passionné, des échanges avec des professionnels et plusieurs soutiens financiers.

Dernier conseil : rien ne sert de courir... Comme le dit Gatien Letartre, "l'entrepreneuriat est un marathon, pas un sprint... Il faut être patient".