Dossier : Réseaux sociaux et recherche du premier emploi

Réseaux sociaux : peuvent-ils vraiment vous aider à trouver un emploi ?



Portrait-robot de l’utilisateur des réseaux sociaux

D’après l’enquête de RegionsJob, l’utilisateur type des réseaux sociaux serait un homme, entre 25 et 34 ans, en poste et avec un niveau d’études élevé. Les moins de 25 ans ne sont pas loin derrière puisqu’ils représentent 35 % des utilisateurs, soit un utilisateur sur trois.
Sans surprise, la moitié des aficionados des réseaux sociaux travaillent dans la communication et le marketing. « Mais les profils les plus recherchés par les recruteurs restent les commerciaux, les informaticiens et les ingénieurs », précise Flavien Chantrel, community manager chez RegionsJob.

Un outil en plus pour la recherche d’emploi

Les sites d’emploi et les candidatures spontanées sont les outils les plus utilisés pour rechercher un emploi, mais une personne sur trois utilise les réseaux sociaux. Viadeo en tête, loin devant LinkedIn.
La moitié des inscrits sur Viadeo ont déjà été contactés par un professionnel, et un contact sur trois a débouché sur un entretien. Quant à Facebook, il est rarement utilisé à des fins professionnelles, tout comme Twitter, dont l’usage est jugé « compliqué » (seuls 21% des inscrits sont actifs).

Attention à Facebook !

Ce réseau social étant capable de ruiner une réputation en ligne, deux candidats sur trois ont fermé l’accès de leur profil au grand public. « C’est la médiatisation des recrutements ratés à cause de photos peu flatteuses qui a sensibilisé les candidats au problème des données personnelles », analyse Flavien Chantrel.
A la question « A votre connaissance, des informations en ligne vous concernant vous ont-elles déjà empêché d’obtenir un travail ? », seuls 5% des utilisateurs de réseaux sociaux ont répondu oui, contre 10% des non utilisateurs. Bien que cela reste marginal, on constate que les utilisateurs, plus soucieux de leur réputation en ligne, sont moins menacés que les non utilisateurs par la surveillance des recruteurs sur Internet.
Flavien Chantrel estime que les utilisateurs des réseaux sociaux sont entrés dans « une logique de construction d’identité numérique ». D’ailleurs, ils sont deux sur trois à googliser régulièrement leur nom.

Et du côté des recruteurs ?

La moitié des recruteurs utilise les réseaux sociaux pour sourcer les candidats, en commençant par Viadeo. Le retard de LinkedIn s’explique par sa traduction récente en français. Quoiqu’il en soit, les réseaux sociaux ne bousculent pas les méthodes de recrutement et ne remplacent pas les outils existants. Ce sont des « outils additionnels ».
Les utilisateurs de réseaux sociaux ont raison de faire attention à leur identité numérique, car un recruteur sur trois déclare faire des recherches sur les candidats sur Internet. Mais rassurez-vous, ils ne sont que 5% à avoir écarté un candidat suite à la découverte de traces négatives !

Marie-Anne Nourry
Juin 2010

Sommaire du dossier
 

blog comments powered by Disqus






les entreprises à la une










un job, stage ou 1er emploi ?

Offres de jobs étudiants

Offres de stages étudiants

Offres en alternance


APCMA-Banniere-300x150



uimm_banner_300x150-200114








calcul-salaire