1. Les 15 métiers qui recruteront le plus en 2017
Décryptage

Les 15 métiers qui recruteront le plus en 2017

Envoyer cet article à un ami
Ingénieur, animateur, secrétaire ? Quel métier qui recrute choisirez-vous ? // © plainpicture/Westend61/Artmedia
Ingénieur, animateur, secrétaire ? Quel métier qui recrute choisirez-vous ? // © plainpicture/Westend61/Artmedia

INFOGRAPHIE. Les entreprises ont l'intention d'embaucher 2 millions de personnes en 2017, soit 150.000 de plus qu'en 2016 selon l'enquête Pôle emploi – Crédoc sur les besoins en main d'œuvre. L'Etudiant fait le point sur les métiers qui recrutent le plus et ceux où les entreprises ont le plus de difficultés à recruter.

Depuis 15 ans que Pôle emploi réalise son enquête annuelle sur les besoins en main d'œuvre des entreprises, rarement les intentions de recrutement n'ont autant progressé sur un an : + 8,2 % en 2017, soit près de 2 millions d'embauches potentielles cette année, 150.000 de plus qu'en 2016.
Autre bonne nouvelle : pour plus de la moitié des recrutements (57,5 %) les entreprises envisagent d'embaucher en contrats durables. Comprenez des contrats à durée indéterminée (38,4 %) ou en contrat de six mois ou plus. Toutefois, plus du tiers des projets de recrutement (39 %) s'effectuent encore en contrat saisonnier : métiers de l'hôtellerie (73 % sont recrutés ainsi) ou viticulteurs et arboriculteurs (97 %).

Lire aussi : Les secteurs qui recrutent en 2017

Des recrutements à tous les niveaux de qualification

En volume, nombre de postes à pourvoir correspondent à des emplois à bas niveaux de qualifications, voire sans qualification : agents d'entretien, aides à domicile, aides ménagères, employés de cuisine, manutentionnaires... Mais des dizaines de milliers d'emplois d'ingénieurs, chargés d'études, responsables informatiques, chercheurs, techniciens commerciaux ou secrétaires bureautiques sont aussi à pourvoir pour des bacs pro, bac+2, bac+3 ou bac+5. Prospectez du côté des petites structures. En effet, les très petites entreprises (moins de 10 salariés) prévoient de recruter fortement et concentreront près de la moitié (46 %) des projets de recrutement.

Carrossiers, médecins ou bouchers difficiles à recruter

Si 80 % des projets de recrutements finissent par aboutir, les employeurs connaissent des difficultés à pourvoir les postes : manque de candidats, profil inadéquat, image du secteur peu attirante, lieu de travail éloigné... L'enquête de Pôle emploi et du Crédoc a également listé les 15 métiers où le taux de difficulté de recrutement anticipé par les entreprises est le plus élevé en 2017. Parmi eux, on retrouve dans le peloton de tête les carrossiers automobiles, les couvreurs zingueurs et les mécaniciens et électroniciens de véhicules.

Dans les professions de santé, les recruteurs peinent aussi à pourvoir les emplois de médecins, de masseurs- kinésithérapeutes ou encore de diététiciens. À noter : le manque de motivation ou l'inadéquation du profil du candidat sont les deux raisons mises en avant par les employeurs pour expliquer leurs problèmes à recruter. Bref, pour décrocher le job, il faut continuer à bien se former pour acquérir les compétences nécessaires et déclarer sa flamme à l'entreprise qui recrute !