Quel avenir pour les métiers du design ?

Publié le , mis à jour le

Si aujourd’hui les nouvelles technologies bouleversent le travail des designers, les obligeant à créer des objets beaux et intelligents, demain une révolution tout aussi importante les attend avec la nécessité d’intégrer le développement durable dans leurs pratiques. Conseils d’experts.

Athanassios Tubidis, designer de PSA Peugeot Citroën.

athanassios tubidisQuels sont les métiers qui recruteront d’ici à 5 ans ?
"Le paysage social et urbain change extrêmement vite. Je ne doute pas que dans les 5 prochaines années nous verrons des métiers apparaître en rapport avec les nouvelles technologies et les besoins quotidiens. L’écologie sera largement privilégiée, mais aussi l’informatique et les transports. On demandera de plus en plus aux designers de mêler la high-tech avec le low-tech (Technologie simple, économique et en général écologique), afin de respecter l’environnement. L’échelle de valeurs sera différente de celles prônées aujourd’hui. L’éthique, par exemple, sera une valeur essentielle dans tous les métiers du design."

Quels choix d’études aujourd’hui ?
"Pour le côté technique, il est important de faire une école de design. Mais je n’ai pas un établissement en particulier à recommander. Il est très important de se montrer interdisciplinaire. Moi-même, j’ai un parcours atypique. Je suis physicien, j’ai fait une école militaire, des études d’architecture avant de devenir designer. Il ne faut pas non plus se mettre des frontières dans sa formation. Je suis grec, mais j’ai vécu et travaillé comme designer dans 11 pays. Aujourd’hui, le design est mondial."



bruno lefebvreBruno Lefebvre, créateur de l’agence de design C+B Lefebvre.

Quels sont les métiers qui recruteront d’ici à 5 ans ?
"Les produits devront (et doivent déjà !) intégrer plus de technologie et plus d’écologie dans tous leurs aspects : leur mode de production, leur durée de vie, leur consommation…"

Quels choix d’études aujourd’hui ?
"Je milite pour que le titre de designer soit protégé comme celui d’architecte, qui l’est depuis 1945. En effet, n’importe qui peut s’autoproclamer designer. Des entreprises ont été déçues par le travail de certains d’entre eux et disent : le design, on a essayé et ça n’a pas marché. C’est dommage pour la profession et pour notre économie."



Alain Cadix, directeur de l’ENSCI-Les Ateliers.

Quels sont les métiers qui recruteront d’ici à 5 ans ?
alain cadix ensci"Les Chinois forment aujourd’hui des milliers de designers. En France, nous devons investir de nouveaux espaces où nous pourrons avoir de l’avance sur eux. Je pense notamment au design numérique, au design des services marchands et des services publics, à l’écodesign. Par ailleurs, alors que le design était jusqu’à présent lié de manière quasi exclusive au marketing, nous sommes de plus en plus sollicités par les services de recherche et développement ainsi que par les services en charge de l’élaboration des stratégies."

Quels choix d’études aujourd’hui ?
"On devient designer en designant. Effectuer des études longues permet d’être exposé à un maximum de situations différentes. Et un designer doit d’abord être capable de s’adapter à divers univers qui ne lui sont pas familiers. Avant d’intégrer une école de design, on peut commencer par un BTS [brevet de technicien supérieur] à l’école Boulle ou une licence de lettres, de philosophie, d’arts plastiques, de technologie. Mais il faut de toute façon maîtriser une discipline artistique plastique, je pense en premier lieu au dessin, ne serait-ce que pour nourrir son book, l’un des éléments clés des concours d’entrée, qui permet ensuite d’intégrer une école."



Maurille Larivière, directeur de l’école Strate Collège Designers.

maurille lariviereQuels sont les métiers qui recruteront d’ici à 5 ans ?
"Le développement durable est une nouvelle approche de la consommation qui monte sérieusement en puissance. Le métier du design interactif va également se développer. Les objets deviendront de plus en plus intelligents. Ils communiqueront avec l’homme et aussi entre eux. Le designer devra imaginer non seulement le produit, mais aussi le scénario d’usage et, de plus en plus souvent, tout le système qui entoure l’objet. L’interactif va être partout, même dans le packaging."

Quels choix d’études aujourd’hui ?
"Nous privilégions tous les bacs. Les terminales S sont en général de bons élèves, sérieux, organisés. Mais ce sont aussi des étudiants pour qui la créativité est moins spontanée. Les bacheliers STI arts appliqués ou les bacheliers ES sont très appréciés également. Ensuite, l’important est de varier son cursus. Il est très utile de faire une partie de ses études à l’international, à la Domus Academy de Milan, ou au Royal College of Arts de Londres en post-diplôme, par exemple. Mais dans certains domaines, comme l’automobile ou le packaging, on apprécie aussi qu’un élève soit resté 5 ans dans la même école."



Anne-Marie Sargueil, présidente de l’Institut français du design.

anne-marie sargueilQuels sont les métiers qui recruteront d’ici à 5 ans ?
"À l’avenir, les PME [petites et moyennes entreprises] recruteront de plus en plus de designers. Ces professionnels devront aussi s’adapter à la demande de la société, où les consommateurs souhaitent un produit qui fait la différence, avec plus de service et de confort. Le design va aussi continuer d’envahir le Web. Mais la nouveauté est qu’il faudra remodeler le point de vente physique pour qu’il soit en lien avec le point de vente virtuel, et ainsi s’adapter aux nouveaux modes de consommation. Il faudra réfléchir au parcours du client, afin qu’il soit plus affiné. On leur demandera aussi de favoriser l’accès au plus grand nombre : les personnes handicapées, les personnes âgées. Enfin, il faudra diminuer l’empreinte environnementale dès la conception du produit, en choisissant par exemple des matériaux qui pèseront moins sur l’environnement."

Quels choix d’études aujourd’hui ?
"Je conseille plutôt aux jeunes de faire un bac S, qui apporte une solide culture générale. Mais un bachelier STI arts appliqués peut aussi devenir designer. Ensuite, cela peut être une bonne chose de faire, par exemple, un BTS d’arts appliqués, à condition de le compléter par un cursus à l’ENSCI-les Ateliers, par exemple. C’est un cursus qui est apprécié, mais ce n’est pas le seul. Enfin, il faut faire des stages de 3 mois au moins, sinon cela ne sera pas pris en compte."

Pour en savoir plus sur les études de design :
Découvrez les formations préférées des recruteurs.
Regardez notre vidéo sur les études de design.

Découvrez également :
L'avenir de l'hôtellerie-restauration
L'avenir de l'industrie
L'avenir du journalisme
L'avenir de la communication
L'avenir de l'aéronautique
L'avenir du tourisme
L'avenir de l'informatique
L'avenir de l'agro-alimentaire
Propos recueillis par Sophie de Tarlé

en savoir
 

blog comments powered by Disqus

en savoir





les entreprises à la une










un job, stage ou 1er emploi ?

Offres de jobs étudiants

Offres de stages étudiants

Offres en alternance



uimm_banner_300x150-200114








calcul-salaire








OK

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt. Gérer les cookies sur ce site