1. Bien rédiger vos mails pros : attention aux participes passés !
Boîte à outils

Bien rédiger vos mails pro : attention aux participes passés !

Envoyer cet article à un ami
Être raccord sur l'accord du participe passé dans vos mails pro, c'est bien mieux. // © plainpicture-Blend Images-Jose Luis Pelaez Inc
Être raccord sur l'accord du participe passé dans vos mails pro, c'est bien mieux. // © plainpicture-Blend Images-Jose Luis Pelaez Inc

Moins de formalisme dans un mail que dans un courrier ? Certes, si la forme peut être un peu plus "relâchée" selon le destinataire, pas question pour autant de laisser passer des fautes d'orthographe. Le coup de pouce de Projet Voltaire, pour avoir les bons réflexes quand il s'agit d'accorder les participes passés.

La bête noire de la langue française ? L'accord du participe passé, bien sûr ! Pourtant, si l'on se pose les bonnes questions, cela devient un jeu d'enfant... ou presque ! La preuve par cinq.

1. On écrit : "Les cadeaux que j'ai reçus"

Le participe passé employé avec "avoir" s'accorde avec le COD si celui-ci précède le verbe. On pose la question : "J'ai reçu quoi ?", "les cadeaux", nom masculin pluriel. D'où "reçus".

Rappel
COD = complément d'objet direct (question : qui ?, quoi ?)
COI = complément d'objet indirect (question : à qui ?, à quoi ?)

2. On écrit : "Cet acteur nous a quittés"

Même règle que précédemment, sauf qu'ici le COD est un pronom personnel. On pose toujours la question : "Cet acteur a quitté qui ?", "nous", pronom masculin pluriel (ou féminin pluriel si ce sont uniquement des femmes), d'où "quittés" (ou "quittées").

3. On écrit : "Les enfants se sont lavés"

Quand le pronom réfléchi (me, te, se, nous, vous, se) est COD, le participe passé s'accorde avec lui. "Les enfants ont lavé qui ?", "se", c'est-à-dire eux-mêmes, d'où l'accord du participe passé "lavés".

4. On écrit : "Les enfants se sont lavé les dents"

Ici, le COD n'est plus "se", mais "dents". "Les enfants ont lavé quoi ?", "[leurs] dents". On pourrait ajouter "à qui ?", à "se" (eux-mêmes). "Se" est ici COI. Il n'y a donc aucune raison d'accorder "lavé" !

5. On écrit : "Les amies se sont téléphoné"

Quand le pronom réfléchi (me, te, se, nous, vous, se) est COI, le participe passé ne s'accorde pas avec lui. "Elles ont téléphoné à qui ?", à "se", pronom COI. "Téléphoné" reste donc invariable. En revanche, on écrira : "Les amies se sont appelées".

En partenariat avec le Projet Voltaire
Découvrez les travaux de recherche sur les recruteurs et l'orthographe