1. Dans votre CV, où indiquer vos compétences ?
Boîte à outils

Dans votre CV, où indiquer vos compétences ?

Envoyer cet article à un ami
Sommaire du dossier
Retour au dossier L’en-tête, la “signature” de votre CV L’état civil sur le CV : faites simple La formation, une rubrique clé du CV pour les jeunes diplômés L’expérience professionnelle : étoffez votre CV sans mentir Comment présenter vos stages sur votre CV ? Faut-il prévoir une rubrique “Loisirs” ou “Divers” dans votre CV ? Dans votre CV, où indiquer vos compétences ? Langues, informatique : dans quelle rubrique de votre CV les mentionner Concis et étayé : un exemple de CV réussi

Vous avez analysé votre parcours, défini vos qualités et vos défauts, recensé vos compétences… Comment ordonner cette masse d'informations en un CV clair et qui vous ressemble ? Rubrique par rubrique, les conseils de Dominique Perez, spécialiste du recrutement.

La mode du CV présenté uniquement par compétences n'a pas perduré très longtemps. Cette méthode très pratique pour cacher le manque d'expérience, voire les trous dans le CV, n'a pas convaincu les recruteurs, avides d'informations tangibles. Cependant, certains d'entre eux apprécient de voir mises en valeur les différentes expériences vécues par les candidats (formation, stages, expérience professionnelle…) sous une rubrique intitulée “Compétences”, ou “Domaines de compétences”. Cela leur permet, d'une part, d'avoir des points de repère afin de proposer au candidat un poste qui lui correspond et, d'autre part, de savoir si celui-ci est organisé et possède un esprit de synthèse.

Autre point positif de ce type de présentation : cette rubrique, qui nécessite une réflexion poussée en amont, est une preuve que le candidat s'est non seulement penché sur la forme et le fond de son CV, mais aussi sur lui-même. Il s'agit d'analyser ses acquis pour se projeter dans son futur emploi.

La présentation des compétences est remise au goût du jour avec les CV Web, certains moteurs de recherche étant programmés pour rechercher les éléments dans cette rubrique. Mais il s'agit surtout de compétences pointues (maîtrise d'une technique, d'un logiciel…) et plus rarement de “capacité de travail en équipe” par exemple.

Connaissances et savoir-faire

Derrière les compétences, vous pouvez placer deux catégories d'informations : la simple liste des tâches que vous avez effectuées à plusieurs reprises et que vous estimez bien maîtriser (vente, classement, accueil, etc.) ou les savoir-faire et les capacités plus larges que vous avez acquis à la suite de différentes expériences (management, gestion, organisation…).

Ne reprenez cependant pas in extenso toutes les compétences que vous avez identifiées. Certains candidats construisent une autre rubrique intitulée “Connaissances”. Ils y placent des informations plus “standard” ou plus scolaires (maîtrise d'outils informatiques, langues, etc.), qui ont effectivement plus leur place dans cette rubrique que sous une appellation “Divers”, qui regroupe aussi vos loisirs, par exemple.

Exemples commentés de rubriques “Compétences”

Exemple n°1

La présentation en trois sous-rubrique des compétences de cette candidate est trop détaillée et abstraite.

Cette candidate a identifié trois grands domaines de compétences, elle a donc réalisé trois sous-rubriques. C'est assez efficace pour faire le point sur soi-même mais long et fastidieux à lire pour le recruteur. Elle aurait dû élaguer, résumer et surtout relier ses compétences à des situations de travail précises et étayer par des exemples, comme le nombre de clients du portefeuille clients dont elle avait la charge.

Exemple n°2

Cette candidate adapte son CV à la situation : briguant un poste de secrétaire médicale, elle détaille davantage ses compétences dans ce domaine que dans le tourisme.

Voici un bon exemple de CV de “grand débutant” dont l'expérience professionnelle n'est pas très fournie. La description de ses compétences se justifie dans ce cas, car cette candidate postule à un emploi de secrétaire médicale, avec des tâches assez codifiées : le recruteur a besoin de savoir rapidement ce qu'elle a appris et ce qu'elle a déjà pratiqué.

La création d'une rubrique “Compétences” détaillée puis divisée en deux étoffe considérablement le CV. Cette candidate n'a pas beaucoup d'expérience et ses compétences dans les domaines du secrétariat et du tourisme ont été essentiellement acquises à l'occasion de stages effectués dans le cadre de sa formation, qui sont décrits brièvement par ailleurs.

Elle détaille moins la branche “tourisme”, car telle n'est pas sa recherche.

Exemple n°3

Dans ce CV, les compétences en diététique sont présentées de façon claire et efficace.

On comprend bien que les deux compétences sont complémentaires et qu'elles peuvent être exercées dans des structures ou des situations différentes. C'est une sorte de CV-lettre qui permet de cerner assez rapidement la personne, mais qui montre bien que cette rubrique, quand elle est ainsi extrêmement détaillée, se justifie surtout quand les gestes professionnels, les compétences et/ou les connaissances requis par une fonction, un métier ou un secteur d'activité sont très précis.

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux Éditions de l'Etudiant :
Le Guide du CV, de la lettre de motivation et de l'entretien d'embauche”,
par Dominique Perez, spécialiste du recrutement.