1. Entretien d'embauche : les expressions à éviter
Boîte à outils

Entretien d'embauche : les expressions à éviter

Envoyer cet article à un ami
Se préparer à cadrer son niveau de langage avant un entretien d'embauche est un effort qui peut se révéler payant. // © plainpicture-Hero Images
Se préparer à cadrer son niveau de langage avant un entretien d'embauche est un effort qui peut se révéler payant. // © plainpicture-Hero Images

Le vocabulaire que vous employez en entretien en dit long sur vous. Le recruteur y sera particulièrement attentif surtout si vous convoitez un poste où l’expression orale est importante. Voici quelques réflexes à adopter, selon Projet Voltaire, partenaire de l'Etudiant.

Au quotidien, utiliser un mot pour un autre ou avoir une expression maladroite peut encore passer… mais quand il s'agit de faire mouche face à un futur employeur, ou même devant un jury d'examen, ça peut bêtement ruiner votre candidature.

1. Ne dites pas "à la base"

Vous détaillez votre parcours ? Préférez "d’abord", "dans un premier temps", "au commencement". Exemple : "J’ai d’abord travaillé…" et non "à la base, j’ai travaillé…". De même, ne dites pas "au final", dites "finalement" !

2. Ne dites pas "candidater"

Il ne vous viendrait pas à l’esprit de parler d’"avocater" pour un avocat ou de "lauréater" pour un lauréat, n’est-ce pas ? Ainsi, vous postulez (à) un emploi, vous êtes candidat à une fonction, vous posez votre candidature pour un poste, etc.

3. Ne dites pas "amener"

Non, vous n’avez pas "amené" votre CV, vous l’avez apporté ! On apporte des "non-animés", autrement dit des choses concrètes (apporter des fruits) ou abstraites (apporter de l’aide), mais on amène des "animés" (êtres humains et animaux).

Lire aussi : Recherche d'emploi : le top 5 des fautes qui vous nuisent en entretien

4. Ne dites pas "sur Paris"

Pour indiquer un lieu, c’est la préposition "à" qui convient (travailler à Paris, aller à Lyon…). Pour désigner une zone géographique plus étendue, d’autres prépositions sont à votre disposition : en banlieue parisienne, dans la région lyonnaise, etc.

5. Ne dites pas "j’ai été"

Aux temps composés, on a tendance à employer être au lieu d’aller, ce qui relève du langage familier. Quand il y a une notion de mouvement, dites "je suis allé" et non "j’ai été". Exemple : "J’aime beaucoup voyager, je suis allé trois fois en Amérique du Sud…"

En partenariat avec le Projet Voltaire

Découvrez les travaux de recherche sur les recruteurs et l'orthographe.