1. CV en ligne, réseaux sociaux, blogs : les outils pour construire son identité en ligne
Boîte à outils

CV en ligne, réseaux sociaux, blogs : les outils pour construire son identité en ligne

Envoyer cet article à un ami
Bien utiliser les nouvelles technologies est indispensable pour créer son identité numérique. // © ma_rish/iStock // © ma_rish/iStock
Bien utiliser les nouvelles technologies est indispensable pour créer son identité numérique. // © ma_rish/iStock // © ma_rish/iStock
Sommaire du dossier
Retour au dossier La réputation en ligne, c'est quoi ? CV en ligne, réseaux sociaux, blogs : les outils pour construire son identité en ligne Gérer sa e-réputation en 7 clics

Construire son identité numérique, cela passe par les banques de CV en ligne, les réseaux sociaux et, si vous en avez un, par un blog perso.

CV en ligne : investissez les job boards généralistes ET spécialisés

Les banques de CV en ligne (Monster, Keljob, Jobi-joba, Cadremploi, Doyoubuzz...) vous assurent une visibilité minimale et ont l'avantage d'être simples d'usage : en quelques minutes et sans être un pro de l'informatique, vous pouvez y créer votre profil, définir des alertes mails et élaborer votre CV en ligne. En plus des sites d'emploi généralistes, déposez votre CV sur les sites spécialisés dans votre domaine de métiers, à l'exemple de lhotellerie-restauration.fr, jobfinance.com ou encore marketvente.fr.

Sur le fond, un CV numérique diffère très peu d'un CV en version papier. Le recruteur doit y retrouver des informations sur vos diplômes, vos compétences, vos expériences professionnelles... L'avantage du numérique est toutefois que vous n'êtes pas limité à une page. Attention tout de même à ne pas trop détailler au risque de brouiller votre parcours.

Pour que votre candidature soit facilement identifiée sur les moteurs de recherche, choisissez bien les mots clés qui correspondent à votre parcours, à vos compétences et aux types de postes visés. Aussi, il est conseillé de proposer des liens hypertexte, par exemple vers votre blog perso, votre compte Twitter (mais pas Facebook !), votre profil LinkedIn et/ou Viadeo, ou encore vers les sites de vos précédents employeurs. Enfin, pensez à actualiser votre CV. En le faisant ainsi "vivre" il ressortira mieux sur Google.

Privilégiez les réseaux sociaux "professionnels"

"La première erreur à éviter à propos des réseaux sociaux c'est... de ne pas y être", prévient Vincent Giolito, directeur du site NouvelleCarrière et auteur du "Livre pour trouver votre travail" (éditions Eyrolles). Deux réseaux pros sont incontournables : Viadeo et LinkedIn. "Avoir une page sur un réseau professionnel est un plus par rapport à un CV, souligne Fadhila Brahimi, coach spécialisée en personal branding. On peut y montrer son intérêt pour certains sujets en adhérant à des groupes de discussion, et en y intervenant régulièrement. Le recruteur y voit la preuve que le jeune est vraiment motivé par le secteur dans lequel il veut travailler."

Seulement attention ! Quelques règles sont à suivre pour tirer le meilleur parti de ces réseaux. "Votre profil doit être bien renseigné et mis à jour aussi souvent que possible, c'est-à-dire au moins une fois par semaine, souligne Vincent Giolito. Il faut aussi entretenir son réseau et l'enrichir régulièrement, au rythme de 3 à 10 nouveaux contacts par semaine."

Enfin, être sur un réseau exige de savoir se démarquer pour se faire repérer : "En définissant son profil sur un réseau professionnel comme Viadeo ou LinkedIn, il faut être précis pour marquer sa différence avec les autres candidats, note Fadhila Brahimi. Indiquer l'option ou la spécialisation de son diplôme, le sujet de son mémoire, les missions effectuées lors des différents stages..."

Un blog pro, à condition d'y consacrer du temps

En plus de votre CV en ligne, un blog professionnel est une bonne façon de compenser un manque d'expérience professionnelle en montrant votre intérêt, voire votre expertise sur un secteur d'activité. "Même si on n'a pas beaucoup d'expérience, il est toujours possible de parler de ses stages, à condition qu'ils aient un lien avec le type de poste recherché", conseille Thomas Parisot, consultant Web chez Clever Age et auteur de "Réussir son blog professionnel". Vous pouvez aussi mettre en ligne votre mémoire, parler de vos travaux de recherche, de vos projets tutorés, etc. Une autre façon d'alimenter son blog : assurer le suivi et l'analyse de l'actualité du domaine dans lequel on souhaite exercer.

Pour un recruteur, il est intéressant de juger ainsi des capacités d'argumentation et d'expression du candidat. "Le blog est efficace pour truster les premières places sur Google quand on tape votre nom", ajoute Éric Hauptmann, du cabinet de recrutement Solution RH. Autre avantage : sur votre blog, vous maîtrisez complètement l'image que vous donnez de vous. Inconvénient : là encore, il faut l'actualiser régulièrement. Un blog alimenté d'une manière anarchique ne sera d'aucune utilité. Pire, il peut même vous desservir. Un nouveau "post" par semaine peut être suffisant, mais il faut s'y tenir dans la durée.

Enfin, comme le souligne Fadhila Brahimi, "l'url de votre blog ou de votre page personnelle doit figurer sur tous vos mails, sous votre signature. Il faut aussi qu'elle apparaisse sur votre CV et sur votre carte de visite."