1. Le top 5 des fautes à éviter dans les formules de politesse
Boîte à outils

Le top 5 des fautes à éviter dans les formules de politesse

Envoyer cet article à un ami
Surveillez toujours les formules de politesse que vous employez. Elles sont propices aux fautes d'orthographe. // © plainpicture-Hero Images-mails
Surveillez toujours les formules de politesse que vous employez. Elles sont propices aux fautes d'orthographe. // © plainpicture-Hero Images-mails

Lettre de motivation, mail de candidature… Si l'on s'évertue encore à finaliser ses écrits par une formule de politesse, il n'est pas rare de ne pas les rédiger à bon escient ou avec des erreurs de syntaxe. Les conseils de Projet Voltaire, partenaire de l'Etudiant pour éviter les loupés.

La particularité des formules de politesse ? Elles concentrent de nombreuses erreurs. S’il est conseillé de les utiliser pour conclure une lettre de motivation, notamment, mieux vaut limiter la casse en employant des mots simples et bien orthographiés.

1. Quand vous utilisez "En espérant…"

Si vous commencez votre formule de politesse par "En espérant" ("avoir de vous nouvelles", par exemple), c’est le sujet "je" qui doit suivre. Par conséquent, la tournure "En espérant avoir de vos nouvelles, veuillez agréer…" est incorrecte.

2. Quand vous utilisez "Je vous prie…"

C’est le verbe prier qui compose cette expression. Il se conjugue de la façon suivante : je prie, tu pries, il prie. Aucune raison, donc, d’écrire "pris", à moins de le confondre avec le participe passé du verbe prendre.

3. Quand vous utilisez "… d’agréer…"

Deux "e", dont le premier est accentué, se suivent dans le verbe agréer qui signifie "consentir à recevoir ce qui est proposé, accepter". Attention à sa conjugaison au futur et au conditionnel : j’agréerai, j’agréerais !

Lire aussi : Recherche d'emploi : le top 5 des fautes à éviter sur sa lettre de motivation

4. Quand vous utilisez "Madame, Monsieur…"

Dans les formules de politesse, ces mots s’écrivent avec une majuscule et en toutes lettres. Pensez à bien réutiliser le terme qui commence la lettre : "Madame", "Monsieur" ou "Madame, Monsieur" quand on ignore l’identité du destinataire.

5. Quand vous utilisez "Mes sincères salutations"

"L’expression de ma profonde considération / l’assurance de mes sentiments les meilleurs"… À ces tournures ampoulées, on préférera une formule respectueuse mais plus légère comme "Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes sincères salutations".

En partenariat avec le Projet Voltaire

Découvrez les travaux de recherche sur les recruteurs et l'orthographe.