1. BAFA : comment choisir son organisme de formation ?
Décryptage

BAFA : comment choisir son organisme de formation ?

Envoyer cet article à un ami
Sélectionnez votre centre de formation en fonction de vos intérêts. // © Marta NASCIMENTO/REA
Sélectionnez votre centre de formation en fonction de vos intérêts. // © Marta NASCIMENTO/REA

Près de chez vous, à la montagne, à la campagne, en internat ou en externat : si vous préparez le brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur, vous êtes libre de choisir l'endroit où vous allez suivre vos deux sessions de formation. Le coût est évidemment un facteur décisif, mais de nombreux stagiaires semblent aussi attirés par… le soleil !

Pour passer le BAFA (brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur), les stagiaires ont le choix entre une vingtaine d'organismes ayant une habilitation nationale (voir la liste ci-dessous). "Tous dispensent les mêmes fondamentaux. Ils sont portés par des valeurs de diversité et de laïcité. Seuls les outils, la méthodologie et les tarifs peuvent varier", précise Clément Dufrenne, titulaire du BAFA et formateur à la Ligue de l'enseignement. Cet organisme a été l'un des premiers à proposer des formations à la campagne, loin des grandes villes. Objectif : les rendre accessible à tous.

"Au sein d'une même session, on peut avoir un étudiant de l'École polytechnique et un jeune qui est sorti du système scolaire", fait remarquer Dominique Tallon, responsable BAFA à l'IFAC (Institut de formation, d'animation et de conseil).

Lire aussi : BAFA, mode d'emploi

Rien n'oblige à passer le BAFA dans sa région

"J'ai choisi par le bouche-à-oreille. Mais l'implantation géographique et le tarif ont été des critères importants", précise Marine, qui a suivi sa formation auprès des Francas. Comme elle, Tiphaine, étudiante infirmière de 21 ans, a choisi une session d'approfondissement en externat, moins coûteuse.

Des cas à part. Car "les jeunes privilégient souvent l'internat. Toute la vie du stage est alors élément de formation", observe Dominique Tallon, qui note aussi le goût particulier des stagiaires pour les sessions dispensées dans le sud de la France ! Car rien n'oblige à passer le BAFA dans sa région d'origine. Libre à chacun d'opter pour la formule qui lui convient le mieux, seul ou entre amis.

À l'instar du département de l'Aube, certaines collectivités mettent en place des dispositifs pour encourager les jeunes à s'engager dans le BAFA, avec un soutien financier. Tiphaine a saisi l'opportunité : "J'ai passé ma session générale grâce à la mairie de Saint-Cloud qui, cette année-là, la finançait à 14 jeunes. Sans cela, je n'aurais jamais pu me permettre de passer le diplôme." L'organisme est alors choisi par la collectivité.

À noter également : les sessions de formation générale et d'approfondissement peuvent se dérouler dans deux organismes différents. L'important est de respecter le délai imposé pour décrocher le diplôme : la durée de l'ensemble de la formation (session générale, stage pratique et approfondissement ou qualification) ne doit pas dépasser trente mois. Sinon, il faut repasser le BAFA depuis le début !

Liste des organismes de formation ayant une habilitation nationale

• Afocal (Association pour la formation des cadres de l'animation et des loisirs)
• ATC routes du monde (Association touristique des cheminots)
• CEMEA (Centre d'entraînement aux méthodes d'éducation active)
• CFAG (Centre de formation d'animateurs et de gestionnaires)
• CNFR (Confédération nationale des foyers ruraux)
• CPCV (Centre pédagogique pour construire une vie active)
• Fédération du scoutisme français
• Fédération Léo-Lagrange
• FNAFR (Fédération nationale Familles rurales)
• FOEVEN (Fédération des associations régionales des œuvres éducatives et de vacances de l'Éducation nationale)
• FSCF (Fédération sportive et culturelle de France)
• Guides et Scouts d'Europe
• IFAC (Institut de formation, d'animation et de conseil)
• Iforep (Institut de formation, de recherche et de promotion)
• Ligue de l'enseignement
• Les Francas
• Les pionniers de France - Enjeu de Seine-Saint-Denis
• MRJC (Mouvement rural de jeunesse chrétienne)
• OFAC (Office pour la formation d'animateurs et directeurs de centres de vacances et de loisirs)
• Planète sciences
• UCPA (Union nationale des centres sportifs de plein air)
• UFCV (Union française des centres de vacances et de loisirs).
Quelques structures disposent également d'une habilitation régionale.