1. Sandie, 29 ans, lauréate Casino : "Le Graduate Program permet de se construire un réseau en interne"
Boîte à outils

Sandie, 29 ans, lauréate Casino : "Le Graduate Program permet de se construire un réseau en interne"

Envoyer cet article à un ami

Ce sont des contrats en or : missions variées, suivi de carrière personnalisé, salaires attractifs, périodes à l’étranger, formations ciblées… Les Graduate Programs, créés par des entreprises pour attirer des jeunes diplômés à haut potentiel, sont en plein développement. Zoom sur ces pépites méconnues.

De retour d’un VIE (volontariat international en entreprise) de 2 ans chez BNP Paribas à New York, Sandie a été admise en 2008 au Graduate Program du groupe Casino.

Diplômée de l’ESCP Europe, elle avait alors 26 ans. "À l’origine, je n’étais pas spécialement attirée par la grande distribution. L’existence de ce Graduate Program a été un déclic", se souvient-elle.



Avec son profil, Casino lui propose un poste à la direction de la communication financière du groupe, à Paris. Son salaire de départ était plutôt confortable : 40 k€ par an. Les autres recrues du programme "jeune talents" sont orientés vers des postes en marketing, contrôle de gestion, finance, achats… Certains sont chargés de mission auprès de la direction générale. Quant à ceux qui optent pour la filière internationale, ils occupent successivement 2 postes dans 2 pays d’Amérique latine ou d’Asie.

Séminaire d’intégration, rencontre avec des dirigeants…

Dès leur intégration dans l’entreprise, les "jeunes talents" sont bichonnés. Ils participent à un séminaire d’intégration de 5 semaines, avec des visites et des stages d’immersion en magasins (le groupe possède les enseignes Monoprix, Franprix, Géant, Leader Price…), des rencontres avec le " top management". "À mon arrivée, par exemple, j’ai participé à un petit-déjeuner avec le président de Franprix-Leader Price", se souvient Sandie.
 
Une fois par an, tous les jeunes talents participent à une journée de brainstorming, au cours de laquelle ils imaginent, par petits groupes, des réponses à une problématique de demain. Ils présentent ensuite leurs projets au P-DG ; certains ont été adoptés, telle la création du site Casino C’Vous.
 

Acquérir un esprit corporate

Chaque jeune se voit attribuer un parrain dans l’entreprise. Les lauréats bénéficient de formations spécifiques (sur le management de soi, la finance..) et d’entretiens réguliers avec les ressources humaines. Ce dispositif a permis à Sandie de changer de poste facilement : elle est aujourd’hui contrôleuse de gestion des enseignes Casino France.

D’autres recrues ont des parcours différents. Latifa a ainsi commencé en 2007 comme chargée de mission auprès du directeur général de Géant Casino. Après une année, elle est passée à la direction des achats internationaux, puis, l’année suivante, elle a été responsable d’un projet marketing. En 2011, elle est devenue category manageuse (un métier à la frontière des achats et du marketing) pour une famille de produits.

Pour Sandie, le bilan de ces 3 années est positif. "Le Graduate Program permet de se construire rapidement un réseau en interne, avec des personnes qui ont le même âge que vous. C’est un facilitateur d’intégration. Cela permet aussi de mieux cerner la stratégie du groupe et, du coup, de mieux adhérer aux valeurs de l’entreprise. Pas de doute : Sandie a déjà l’esprit très "corporate" ! 
Sommaire du dossier
Retour au dossier Sandie, 29 ans, lauréate Casino : "Le Graduate Program permet de se construire un réseau en interne" Entrer dans un Graduate Program : le parcours du combattant