1. Intégration : jongler entre technique et fonctionnel
Boîte à outils

Intégration : jongler entre technique et fonctionnel

Envoyer cet article à un ami
Sommaire du dossier
Retour au dossier Business Intelligence : faciliter la prise de décision managériale Conseil : au service du secteur public Intégration : jongler entre technique et fonctionnel Informatique mobile : au cœur même de l’innovation Systèmes critiques militaires : l’ingénieur système, au cœur d’enjeux stratégiques Intégration de solutions web : un domaine qui évolue en permanence

Eve Chapelon est Directeur de projet chez IBM. Elle est diplômée de l’EPF (1996).

eve chapelon ibmAu sein de l’entité Global Business Services d’IBM, je pilote des projets d’intégration d’ERP de type SAP HCM (Human Capital Management). Ce progiciel couvre toutes les fonctions Ressources Humaines (RH), de la paye à la gestion des compétences, et se présente aux entreprises comme un outil unique leur permettant de bénéficier d’une vision consolidée unique en termes de reporting et de simplifier la chaîne RH. Les entreprises, tous secteurs confondus, font appel à notre expertise et à notre savoir-faire pour faire évoluer leur SIRH . Ainsi, nous intervenons sur des projets très variés : remplacement d’un progiciel en phase d’obsolescence, mise en place de l’ERP en substitution à différents outils de gestion des RH, externalisation de la paye, déploiement d’une solution groupe sur des filiales ou des pays (les grands groupes internationaux se servent de plus en plus de l’outil informatique pour faire converger leurs différentes entités), mise en place d’un portail RH etc.

Le consultant SAP HCM


Il est chargé d’intégrer des projets et travaille en mode projet, lequel est caractérisé par un certain nombre de phases :

1) Conception : le client présente son besoin fonctionnel et le rôle du consultant consiste à réaliser une première adéquation entre ce besoin et le progiciel SAP, puis à identifier les paramétrages de développement qui devront être réalisés. Cette phase nécessite des compétences à la fois fonctionnelles, métiers et techniques.

2) Réalisation : il s’agit de la mise en œuvre du progiciel, qui requière des compétences techniques pour paramétrer et développer.

3) Recette : le client fait des tests pour vérifier que la solution qui va être mise en production correspond bien au besoin fonctionnel qu’il a énoncé lors de la phase de conception. En parallèle, le consultant corrige les éventuelles erreurs qui ont pu être faites lors de la phase de réalisation.

4) Mise en production : le consultant est chargé de former les utilisateurs finaux et de les accompagner dans des tâches généralement très différentes de celles qu’ils avaient l’habitude de faire. L’activité de conduite du changement est très forte sur les projets SAP HCM.

Selon la taille du projet, les équipes peuvent être composées de 5 à 80 personnes. L’organisation est toujours pyramidale : sur les grands projets, on retrouve un directeur de projet s’appuyant sur un chef de projet fonctionnel et un chef de projet technique, et des consultants seniors qui encadrent les consultants juniors.

Les premiers pas


Après avoir reçu une formation, le jeune consultant rejoint une équipe dans laquelle il est encadré par des consultants plus expérimentés que lui. Petit à petit, il va monter en compétences dans un domaine fonctionnel (recrutement, formation, paye etc.). Il pourra ensuite soit gagner en séniorité et en expertise en se spécialisant dans ce même domaine, soit développer un profil plus généraliste et s’orienter davantage vers la gestion de projet.

Les qualités nécessaires


Avant toute chose, ce métier étant la fois technique et fonctionnel, le jeune consultant doit être capable de faire aussi bien du développement et du paramétrage que de comprendre le besoin métier du client. Ensuite, il doit posséder un bon relationnel pour travailler en équipe, chez le client, ainsi qu’une forte capacité d’adaptation étant donné que les projets sont variés et que les entreprises appartiennent à des secteurs d’activité différents. Enfin, pour travailler en mode projet, il est essentiel d’être rigoureux pour pouvoir respecter les engagements et les délais.

En bref  
Les attraits :
Ce métier est très riche puisqu’il permet de découvrir une grande variété de cultures d’entreprise et de secteurs d’activité. Il est également évolutif car le consultant va rapidement acquérir des connaissances qui lui permettront d’évoluer en expertise dans un domaine ou de façon transverse vers la gestion de projet.
Les contraintes :
Les projets RH ont la particularité d’être souvent visibles de la direction générale et de toucher la totalité des salariés, ce qui a pour conséquence de générer une pression plus élevée.