1. Mémoire, rapport de stage : les annexes
Coaching

Mémoire, rapport de stage : les annexes

Envoyer cet article à un ami
Sommaire du dossier
Retour au dossier Mémoire, rapport de stage : la couverture Mémoire, rapport de stage : de la page de garde à l’introduction Mémoire, rapport de stage : le sommaire et les titres Mémoire, rapport de stage : les illustrations Mémoire, rapport de stage : les notes Mémoire, rapport de stage : bibliographie, index et lexique Mémoire, rapport de stage : les annexes

Les annexes sont de véritables documents de travail, et pas une masse indistincte et confuse destinée à faire illusion sur l’étendue ou le sérieux de la recherche effectuée pour un mémoire ou un rapport de stage. Les explications de Myriam Greuter, extraites de Bien rédiger son mémoire ou son rapport de stage, publié aux éditions l’Etudiant.

« Les annexes ne sont pas là pour le volume (kg ou m3) », rappelle Patrice, professeur à l'IUT génie civil de Cergy-Pontoise.

Qu'appelle-t-on annexes ?

Les annexes sont composées d'un choix de documents de travail, c'est-à-dire des documents complémentaires, ou des sources qui garantissent l'authenticité de la recherche (par exemple le texte intégral d'une interview), ou encore des documents témoignant d'un travail répétitif (par exemple le détail de longs calculs mathématiques ou d'un protocole expérimental).

Pour un rapport de stage, les établissements demandent fréquemment que soient également placés en annexe la convention de stage et les autres documents officiels destinés aux appréciations et à la validation du travail.

La place des annexes

Les annexes sont parfois regroupées dans un volume séparé : cette solution est adaptée quand les documents sont très nombreux (la bibliographie demeure en revanche à la suite du travail).

Le plus souvent, les annexes sont cependant placées avec le texte principal, rarement dans le corps même du texte, mais plutôt à la fin, entre la bibliographie et les tables.

Les règles de présentation des annexes

Les annexes sont le plus souvent numérotées en chiffres romains (I, II, III...) ou en capitales d'imprimerie (A, B, C...). Elles sont rangées dans l'ordre chronologique, en fonction de leur ordre d'apparition dans le texte. Il convient de faire une liste des annexes, placée sur une page blanche située juste avant.

Les règles d'utilisation des annexes

Les annexes ne doivent surtout pas constituer un ensemble de documents « en vrac », sans rapport direct avec le sujet.

L'auteur du mémoire ou du rapport doit se réapproprier les documents d'annexes, et souligner leur utilité et leur logique vis-à-vis du texte, comme il l'a fait pour les illustrations.

Il convient ainsi de retitrer les documents d'annexes pour bien montrer leur contenu et leur lien avec le texte. Il faut également toujours effectuer des renvois du texte vers les annexes (« voir graphique complémentaire n° 3, placé en annexe »). Un document ne peut en fait être mis en annexe que s'il y est fait référence dans le corps de l'étude.

142706POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Réussir son mémoire et son rapport de stage", par Myriam Greuter.