1. Postuler à un job ou un stage en droit : trois CV commentés
Coaching

Postuler à un job ou un stage en droit : trois CV commentés

Envoyer cet article à un ami

Besoin de rédiger un curriculum vitæ pour postuler à un stage ou à un job dans le secteur juridique ? À travers trois CV commentés (un retenu et deux retoqués), voici quelques trucs et astuces pour mettre en valeur vos points forts et éviter les maladresses.


CV RETOQUÉ :
  trop “vide”

CV RETOQUÉ :
  trop “bavard”

 
 

 

À faire : un CV retenu passé à la loupe


 
Les 4 éléments qui font que ce CV est réussi :
1. La sobriété, toujours efficace
2. Des missions professionnelles valorisées
3. L’argument des langues bien mis en avant
4. Les centres d'intérêt, la cerise sur le gâteau


Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

CVjuridique-retenu

 



1. La sobriété, toujours efficace

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

CVJuridique-Formation


La candidate, Marie, a opté pour une présentation sobre. Les marges et l’utilisation d’une police grasse permettent de lire en quelques secondes les informations incontournables de son parcours académique.

Les diplômes sont mis en valeur, sans être noyés dans une masse d’informations. Marie mentionne le sujet de ses mémoires, ce qui renforce son profil spécialisé en droit européen des affaires.

 

2. Des missions professionnelles valorisées


Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

CVJuridique-Experience


Marie dispose d’une belle expérience professionnelle, qu’elle a su mettre en valeur. Qu’il ­s’agisse d’un stage d’un mois ou de six mois, le choix des entreprises est cohérent.

Chaque mission est décrite en quelques mots de façon concrète. Le recruteur a ainsi une idée précise des compétences de terrain acquises par la candidate. Ces descriptions laissent apparaître une hausse du niveau de responsabilité au fil des collaborations (de l’étude de dossiers au suivi de contentieux).

 

3. L’argument des langues, bien mis en avant


Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

CVJuridiqueLangues

Dans un secteur où la maîtrise de l’anglais est une nécessité, les compétences linguistiques doivent figurer en bonne place sur le CV. La candidate a décidé de les présenter de façon très sobre, dans une rubrique dédiée.

Si juger son propre niveau est important, pouvoir le prouver est encore mieux. Ainsi, Marie indique la note obtenue au IELTS, test d’anglais proposé par le British Council. Cette information rassure le recruteur. La candidate aurait pu noter dans cette rubrique son année d’études à ­Londres, réalisée dans le cadre d’un LL.M (“Master of Law”).

 

4. Les centres d'intérêt, la cerise sur le gâteau


Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

CVjuridique-CentresInteret

C’est certain : vos passe-temps et autres hobbies ne seront pas déterminants pour décrocher un poste. Il n’empêche, les centres d’intérêt permettent aux recruteurs de décrypter votre savoir-être.

Marie évite les poncifs du genre “voyage” ou “lecture”, beaucoup trop vagues. Elle met en exergue deux activités musicales menées en groupe. Un très bon point, qui dénote ses capacités à s’impliquer et à communiquer.
 

À ne pas faire : un CV sobre, mais “vide”

 

Si la sobriété a du bon, un curriculum vitæ trop peu fourni donne une mauvaise impression aux recruteurs. Au premier regard, le CV de cette candidate paraît bien vide. Peu de diplômes, peu d’expériences professionnelles, portés par une mise en page des plus sommaires.

En réalité, le principal point faible du CV de Justine est sa présentation : aucune mise en forme ne permet de hiérarchiser les informations et d’en faciliter la lecture. L’énumération de ses études est désordonnée. Certaines expériences qui mériteraient d’être connues sont reléguées en fond de document, à l’image de ce semestre à l’étranger réalisé dans le cadre d’Erasmus. D’autres, au contraire, sont maladroites comme la mention de l’obtention du brevet des collègues ou la pratique d’Internet. Un vide qui ne fait pas très sérieux.
 

À ne pas faire : un CV “trop bavard“

 

À vouloir tout mettre dans son CV, la candidate dilue ses qualités et les rend illisibles et peu attractives. En matière de rédaction de CV, l’originalité peut vite se transformer en faute de goût.

Julie, qui possède un parcours original (études paramédicales avant de se réorienter vers le droit), semble vouloir prouver aux recruteurs le bien-fondé de sa candidature, en multipliant les informations. Conséquence première : le lecteur ne sait pas par où commencer sa lecture.

Le champ de compétences, tout comme les références surchargent le document et n’apportent pas de réelle plus-value. De plus, sa maîtrise des langues étrangères mériterait d’être mise en avant (stage en Arabie saoudite, au Danemark, et obtention d’un certificat en anglais juridique).

D'autres conseils pour rédiger votre CV :
- CV en anglais commenté : exemple de CV pour un stage juridique.
- Consultez notre chat : "CV et lettres de motivation, que faire quand on a peu d'expérience ?"