1. Forage pétrolier : des métiers de plus en plus exigeants
Témoignage

Forage pétrolier : des métiers de plus en plus exigeants

Envoyer cet article à un ami

Le métier du forage recouvre pour les ingénieurs jeunes diplômés, deux domaines complémentaires. Le foreur est chargé de réaliser la liaison entre le sous-sol et la surface. Le ”compléteur” s'occupe quant à lui de l'ensemble des opérations d'équipement et de finition du puits foré. Benoît Ludot, directeur adjoint forage/puits chez Total Exploration Production, revient sur les spécificités du métier.

Benoît Ludot - Total
En 2012, Total Exploration-Production opère avec plus de cinquante appareils de forage à terre et en mer et gère un portfolio d’environ 4 000 puits dans 35 pays. On retrouve l’activité Forage-Puits dans toutes les étapes du développement d’un champ pétrolier : des forages d’exploration aux forages de développement pour la mise en production du champ, de la maintenance et de l’optimisation des puits en production jusqu’à leur abandon définitif en fin de vie.
 
Le Groupe déploie une expertise technique reconnue sur les thématiques complexes. En particulier, nous disposons d’une technologie de pointe en forage Haute Pression Haute Température (pression et température supérieurs à 700 bars et 150°C), mais aussi par très grands fonds (plus de 1500 m) et en non-conventionnel (gaz de schistes et huiles lourdes). Ces avancées nous permettent de rester aux premiers postes de l’exploitation pétrolière. En contrepartie, elles demandent la maîtrise de compétences toujours plus pointues qui sont à mettre en œuvre dans des environnements difficiles.
 
Les enjeux financiers sont considérables : les investissements en forage du Groupe doublent tous les cinq ans. Ils atteindront 8 milliards de dollars cette année. Le coût d’une journée de forage peut désormais facilement dépasser le million de dollars. Ces métiers deviennent donc à la fois plus exposés, plus complexes et plus exigeants.
 
Et le forage a de l’avenir ! On estime les ressources mondiales qu’il reste à produire à 80 ans en pétrole et à 100 ans en gaz au rythme de consommation actuelle. Les énergies fossiles représenteront, en 2030, 75% de la consommation énergétique mondiale (80% aujourd’hui).
 


Conception et construction des puits

Travaillant en collaboration étroite avec les ingénieurs géologues, réservoir et production, les foreurs sont à la fois les concepteurs de puits et les cons­tructeurs, chargés de mettre en œuvre de façon optimale et en toute sécurité sur le terrain les moyens techniques adaptés pour creuser les puits.
 
Le métier du forage recouvre, pour les ingénieurs jeunes diplômés, deux domaines complémentaires. Le foreur est chargé de réaliser la liaison entre le sous-sol et la surface. Le “compléteur” s’occupe quant à lui de l’ensemble des opérations d’équipement et de finition du puits foré. Le risque technique est permanent et le foreur a un rôle crucial à jouer pour garantir des conditions de sécurité et de protection de l’environnement optimales. ll s’appuie sur des règles très strictes et une mise à niveau régulières de ses compétences HSE.
 
La maîtrise de ces savoir-faire est indispensable tout au long des deux grandes étapes qui jalonnent notre intervention : la conception des puits et la préparation de la campagne de forage, d’une part, la supervision opérationnelle directement sur le chantier, d’autre part.


Pour des passionnés de technique… aux nerfs solides

Le forage est avant tout un métier d’ingénieurs attirés par la technique. Les capacités à gérer l’imprévu et à prendre à tout moment des décisions cruciales sont également essentielles. Elles vont de pair avec une bonne résistance au stress. Ce métier exige, par ailleurs, une grande disponibilité professionnelle, puisque l’essentiel de la carrière se fait à l’étranger. Nos collaborateurs doivent faire preuve d’une mobilité extraordinaire et d’une capacité d’adaptation hors pair. Toutes ces composantes font de ce métier une excellente école de management.
 
L’ingénierie forage-puits est la voie naturelle permettant d’accéder à des fonctions de responsables forage, mais elle prépare également à l’exercice de responsabilités au sein d’autres métiers pouvant aller jusqu’à des fonctions de direction.
  

En bref
Les avantages
Excellente école de management, possibilité d’évolution de carrière.

Les contraintes
Grande disponibilité professionnelle, résistance au stress.