1. Stages à l’université : ce qui a changé pour les étudiants
Décryptage

Stages à l’université : ce qui a changé pour les étudiants

Envoyer cet article à un ami

Les universités contrôlent plus fortement les stages "facultatifs" de leurs étudiants, suite à la parution du décret interdisant les stages hors cursus à l’été 2010. Quelles sont désormais les règles du stage à la fac ? Conditions pour obtenir une convention, évalution post-stage, crédits ECTS ... le point sur les nouvelles pratiques des universités.

"Adéquation"

Comme l’implique le décret interdisant les stages hors cursus, les universités doivent renforcer leur vigilance lorsqu’elles délivrent des conventions de stages optionnels. Les établissements posent donc désormais une condition à leurs étudiants : leur stage doit être en lien avec la formation suivie. Un lien souvent interprété au sens large : ainsi, un stage dans l’édition pour un étudiant en LEA [Langues étrangères et appliquées] sera en général accepté.


Ce sont, le plus souvent, les enseignants qui jugent de cette correspondance, suivis du bureau des stages, qui valide. "L’étudiant doit trouver un enseignant titulaire de son UFR [unité de formation] qui s’engage à être son tuteur pédagogique", indique Michel-Henri Gensbittel, chargé de mission sur l’insertion professionnelle auprès du président de la Sorbonne. Soit une vérification plus tatillonne qu’avant le décret.


"Evaluation post-stage"

Autre nouveauté, inscrite dans le décret : l’évaluation post-stage. À l’issue de leur stage optionnel, les étudiants doivent désormais rendre un document, qui va du simple compte-rendu au véritable rapport de stage, selon la durée de ce dernier. "Ce suivi n’existait pas auparavant", indique Jean-Louis Colin, vice-président CEVU (Conseil des études et de la vie universitaire) de l’université Paris 7.

Cependant en pratique, tous les stages ne font pas encore l’objet d’une telle évaluation. À Poitiers par exemple, seule la moitié des 250 étudiants du DU (diplôme d’université) "stage" - mis en place par l’université – ont remis le document permettant l’évaluation. La faible volonté de valider un DU pourrait expliquer cette désaffection. "Nous sommes en train de travailler avec les responsables pédagogiques pour résoudre ce problème", note Françoise Lambert, vice-présidente Formation de l’université.

"Cela se passe bien quand les étudiants se rendent comptent de l’utilité de ce document d’évaluation, indépendamment d'une note qui compterait pour leur diplôme, surtout pour leur recherche d’emploi à venir", note Michel-Henri Gensbittel (université Paris 4).


Obtiendrez-vous des crédits ECTS avec le stage?

Tout dépend… de l’établissement, mais aussi de votre filière d’études.

- Université Paris 3 : le stage est l’une des options (avec la langue, l’informatique, la simulation d’entretien, etc.) de l’UE [unité d’enseignement] professionnelle obligatoire pour tous les étudiants, et permet donc d’obtenir des crédits.

- Paris 4 : cela dépend des UFR.

- Paris 7 : ces stages ne donnent pas lieu à validation de crédits.
"Nous voulons amplifier l’intégration des stages dans les maquettes pour résoudre ce problème. Mais le stage constitue un atout important pour l’étudiant", indique Jean-Louis Colin, de l’université Paris 7-Diderot).
- A Poitiers, l’UE libre de licence permet de valider 3 ECTS. Malgré cela, aucun étudiant n’a choisi cette option (tous les stages se sont déroulés via les DU stages).

"C’est aussi une question pratique : nous avons banalisé des créneaux 3 soirs par semaine pour cette UE libre en licence, ce qui permet facilement de suivre un cours, mais qui est plus compliqué pour un stage. Nous tentons de trouver des solutions, par exemple en plaçant ce stage aux vacances scolaires ou pendant l’été", indique la vice-présidente formation.


Devrez-vous effectuer un stage dès la licence ?

Non. L’arrêté licence, voté à l’été 2011, encourage certes le stage dès la licence mais ne le rend pas obligatoire. Un frein persiste toutefois : la difficulté pratique de suivre un véritable stage sans période aménagée prévue à cet effet, pendant la licence.

Cela limite les possibilités à des stages aux seules vacances, notamment en été où les entreprises n’ont pas forcément de personnel pour encadrer, ou à mi-temps durant l’année, ce qui n’est pas évident à trouver.