1. Fabrice Mykita, 25 ans, diplômé de Grenoble école de management, consultant chez Unilog Management
Interview

Fabrice Mykita, 25 ans, diplômé de Grenoble école de management, consultant chez Unilog Management

Envoyer cet article à un ami

« Mis en situation de négocier, je devais parvenir à un accord gagnant-gagnant »

• Comment s'est déroulé la session de recrutement à laquelle vous avez participé ?
J'ai été convié à une session d'une demi-journée avec une dizaine d'autres candidats. Après une présentation de l'entreprise et de ses activités, nous sommes entrés dans le vif du sujet. D'abord, nous avons planché sur un test de logique. Après ce premier exercice, direction la salle de réunion pour une étude de cas en groupe avec six autres candidats. Assez vite, j'ai décidé de guider la réunion, moins comme un leader que comme un modérateur. J'ai essayé de cadrer le débat pour faire en sorte que chacun apporte sa contribution et que nous proposions les meilleurs solutions possibles. Après, un dernier exercice m'attendait celui d'une mise en situation en face-à-face.

• En quoi consistait cette mise en situation ?
Avec un autre candidat, nous devions réaliser une négociation. Clairement, il s'agissait d'évaluer notre capacité à négocier sans écraser son interlocuteur, en parvenant à un accord gagnant-gagnant.

• Avez-vous passé d'autres tests ?
A l'issue des différents tests, ma candidature a été retenue. Avant de passer mon premier entretien, j'ai répondu à un questionnaire de personnalité. Lors de l'entretien qui a suivi, j'ai vu qu'il ne s'agissait pas d'un outil de sélection mais qu'il était plutôt destiné à nourrir notre discussion et à préciser quel type d'environnement pourrait me convenir. D'ailleurs, j'avoue avoir été assez bluffé par les résultats, qui donnaient une image très fidèle de ce que je suis.

• Vous a-t-on donné les résultats de vos tests ?
Oui, le recruteur m'a communiqué mes résultats et m'a demandé quel était mon ressenti sur la session. Je me suis rendu compte qu'il était difficile de s'auto-évaluer : lors de la mise en situation en face-à-face, j'avais l'impression d'être moins bon que mon partenaire. En fait, on a apprécié ma capacité à trouver un compromis !

• Vous étiez-vous préparé ?
Comme j'avais des amis qui travaillaient chez Unilog, je leur ai demandé de m'expliquer en quoi consistait concrètement le process de recrutement, Je voulais avoir assez d'informations pour ne pas être dérouté par le déroulement de la session. Et comme je n'avais jamais fait de tests de logique, je me suis entraîné à ce type d'exercice, pour comprendre comment ils fonctionnent et ne pas être surpris le jour J.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Les tests d'aptitude et de logique Les questionnaires de personnalité Les tests techniques Les mises en situation Les tests de langue Peut-on se préparer aux tests de sélection ? Fabrice Mykita, 25 ans, diplômé de Grenoble école de management, consultant chez Unilog Management