1. Trouver un emploi sur Le Bon Coin, c’est possible
Boîte à outils

Trouver un emploi sur Le Bon Coin, c’est possible

Envoyer cet article à un ami

La rubrique emploi du boncoin.fr accueille chaque mois 1,7 million de visiteurs. Une fréquentation en forte hausse qui place le portail de petites annonces en deuxième position des sites emploi les plus visités (1), juste derrière Pôle Emploi. Si les annonces évoluent, la plupart d’entre elles s’adressent encore à des profils peu qualifiés.

Voitures, jeux vidéo, bijoux, appartements… On trouve de tout sur Le Bon Coin, même du travail. Passée plutôt inaperçue lors de la création du site de vente de biens entre particuliers en 2006, la rubrique "Emploi” connaît depuis quelques mois une hausse importante de fréquentation. Alors que les visites mensuelles augmentent de 5 % sur l’ensemble du site, les annonces d’emploi attirent 10 à 15 % de visiteurs supplémentaires chaque mois (2,08 millions de personnes en septembre 2012).

“Depuis le mois de juin 2012, nous avons accentué notre communication sur cette rubrique, avoue Antoine Jouteau, directeur marketing du site Internet. Car pour notre marque, celle-ci est symbolique : nous concourrons à notre manière au développement de l’activité économique.”
  

50.000 annonces en ligne

Le Bon Coin souhaite ouvrir ses annonces à des profils variés. Mais, pour le moment, les offres restent avant tout destinées à des candidats sans ou avec peu de qualifications. Quelque 50.000 annonces ont actuellement été postées par 18.000 entreprises. Les PME (commerces de proximité, artisans) sont bien représentées, avec une présence non négligeable des cabinets d’intérim. Pourtant, ces derniers représenteraient seulement 15 % des annonces. “Un chiffre plutôt faible par rapport aux autres sites”, argumente Antoine Jouteau.

Pour chercher un emploi, rien de plus simple : il suffit d’entrer un mot-clé (un intitulé de poste), de choisir la rubrique “Emploi” et de déterminer une région cible. Un fonctionnement très simple qui a fait la force du Bon Coin, tout comme la priorité donnée au critère géographique des offres, dès l’arrivée du visiteur sur le site.
  

Pas d’annonces de casting ou d’escort girls/boys

Par ailleurs, toutes les annonces sont modérées pour s’assurer de la légalité des propositions (type de contrat, offres non discriminantes). Dans ses informations générales, le site précise que sont interdites les annonces de type casting, massage, relaxation, escort girls/boys, réunions type Tupperware, etc. Si les utilisateurs restent les meilleurs garde-fous, mieux vaut se renseigner sur une entreprise si cette dernière n’est pas connue.
  

Des sous-catégories en 2013
  

Au cours des prochains mois, des évolutions sont attendues. Outre la nature même des emplois proposés (le but étant de diffuser de plus en plus d’offres pour des postes qualifiés et d’encadrement), des sous-catégories (type de contrat, secteur d’activité, etc.) seront proposées dès le premier trimestre 2013. “Nous voulons garder la simplicité existante tout en fluidifiant l’usage”, conclut Antoine Jouteau.

(1) Classement Médiamétrie des sites emploi les plus visités en août 2012.