Passer le BAFA : mode d'emploi

À quoi sert le BAFA ? Comment l’obtenir ? À qui s’adresser ? Combien coûte-t-il ? Pour en faire un métier ou, simplement, pour un job étudiant, le BAFA (brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur) peut vous ouvrir bien des portes dans l’animation. Dans son livre "BAFA mode d'emploi" aux éditions L'Étudiant, Olivier Monod nous donne de précieux conseils. Extraits.

Olivier Monod  —  Publié le

Il n’est pas simple de prendre en main un groupe d’enfants sur des périodes plus ou moins longues. "Les jolies colonies de vacances"sont encadrées par de jeunes animateurs non professionnels titulaires du BAFA (brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur). Le chemin idéal vers l’animation, sous quelle forme que ce soit, passe par l’obtention de ce brevet qui donne aux animateurs une base commune de techniques et de savoirs. Tour d’horizon des choses à savoir sur ce mystérieux acronyme.

Le BAFA : un brevet récent

Créé en 1973 par le ministère de la Jeunesse et des Sports en même temps que son comparse le BAFD (brevet d’aptitude aux fonctions de directeur de centre de vacances et de colonies), le BAFA connaît un grand succès puisque pas moins de 50.000 personnes l’obtiennent chaque année.

L’animateur : un amateur reconnu

Souvent considéré comme une porte d’entrée vers les métiers de l’animation, du social voire de l’enseignement, le BAFA représente surtout le sésame pour évoluer en tant qu’amateur reconnu dans le milieu de l’animation. Le mot à retenir ici est amateur. Ce statut se traduit par 2 conséquences pour les animateurs : la rémunération est bien souvent faible, mais demeure intéressante lorsque l’on a 18 ans ; l’activité reste occasionnelle. Le BAFA n’est pas un diplôme professionnalisant. Il permet aux centres de loisirs de disposer de forces vives qualifiées mais non professionnelles lors des périodes de forte demande, c’est-à-dire pendant les vacances scolaires.

"Au début l’animation était assurée par des bénévoles au pair, explique Florence Barret, déléguée nationale du CPCV, un organisme de formation. Il s’agissait d’un engagement citoyen au service des autres et de l’enfant. Il y avait un réel projet éducatif centré autour de la découverte de valeurs humaines. Ce travail sur le terrain, lié à l’éducation populaire, est devenu de plus en plus dur avec le temps. Il est devenu indispensable de professionnaliser les animateurs travaillant dans les quartiers et qui faisaient face à la massification du chômage, de l’échec scolaire et de l’exclusion." D’où la création de diplômes professionnels.

Cette structure binaire – entre professionnels et amateurs – du milieu de l’animation permet également de conserver des coûts de fonctionnement bas et donc de ne pas réserver les loisirs aux seules classes aisées. "Le BAFA est resté un brevet d’État pour l’animation non professionnelle avec un engagement fort au service des autres et de l’enfant et un réel projet éducatif centré sur la découverte de valeurs humaines et l’épanouissement de l’enfant", poursuit Florence.

Un enrichissement humain

La présence de jeunes non professionnels dans le milieu de l’animation participe à la vocation, revendiquée par ce secteur, de formation, de responsabilisation et d’émancipation des individus. L’enrichissement humain est une valeur forte dans ce domaine d’activités. Baptiste Perrin est responsable du secteur enfance dans un centre de loisirs de l’association l’Arche de Noé, adossée à la fondation de l’Armée du salut : "Il est fréquent que les personnes que nous avons accueillies dans le secteur enfance et que l’on continue à voir dans le secteur jeunes, passent leur BAFA et viennent participer à l’accueil des plus jeunes. C’est une étape intéressante dans leur vie et dans l’éducation que nous leur proposons."

En savoir plus
Ces informations sont extraites du livre d'Olivier Monod "BAFA mode d'emploi" aux éditions L'Étudiant, que vous pouvez commander sur notre librairie en ligne letudiant.fr

Olivier Monod

Sommaire du dossier
 

blog comments powered by Disqus

Revoir nos vidéos


les entreprises à la une

un job, stage ou 1er emploi ?

Offres de jobs étudiants

Offres de 1er emploi

Offres de stages étudiants

Offres en alternance

uimm_banner_300x150-200114

globalExam_300_250

calcul-salaire

OK

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt. Gérer les cookies sur ce site