Questions « gênantes » en entretien d’embauche : ce que dit la loi

Quelles sont vos qualités, quels sont vos défauts, quelle est la profession de vos parents, quelle est la personne que vous estimez le plus ? Entraînez-vous à répondre aux questions préférées des recruteurs. Question par question, apprenez à décoder ce qu'ils attendent !

Séverine Tavenec  —  Publié le

Sachez que la loi protège le salarié dans 4 domaines : la sexualité et la situation matrimoniale, les activités syndicalistes ou mutualistes, les opinions politiques et les convictions religieuses.
D’autre part, le recruteur n’a pas le droit d’écarter un candidat d'un processus de recrutement en raison de son âge, son sexe, son appartenance, ou non, à une ethnie ou une nation, son apparence physique, son état de santé, son handicap...
Si vous estimez que vous n’avez pas été retenu pour l’un de ces motifs, vous pouvez déposer une plainte auprès du procureur de la République ou saisir le conseil des prud’hommes pour discrimination. Ainsi, l'article L. 1221-6 du code du travail prévoit que les informations demandées à un candidat "ne peuvent avoir comme finalité que d'apprécier sa capacité à occuper l'emploi proposé ou ses aptitudes professionnelles".
En outre, l'article L. 1132-1 du même code énumère les motifs de discrimination à l'embauche (mais aussi sur le lieu de travail, lors d'un licenciement…) et permet, par conséquent, de connaître les types de questions qu'il est interdit de poser lors d'une phase de recrutement.



Séverine Tavenec

Sommaire du dossier
 

blog comments powered by Disqus

Revoir nos vidéos


les entreprises à la une

un job, stage ou 1er emploi ?

Offres de jobs étudiants

Offres de 1er emploi

Offres de stages étudiants

Offres en alternance

uimm_banner_300x150-200114

globalExam_300_250

calcul-salaire

OK

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt. Gérer les cookies sur ce site