1. Métiers du cuir : l'art subtil de la patience
Interview

Métiers du cuir : l'art subtil de la patience

Envoyer cet article à un ami

À l'occasion du Salon européen de l'éducation, du 18 au 20 novembre 2016, l'Etudiant s'est intéressé aux secteurs à fort potentiel de recrutement. Focus sur les métiers du cuir.

Manuels par excellence, les métiers du cuir vont de la tannerie à la distribution en passant par les métiers-phares de l’artisanat, comme la maroquinerie, la cordonnerie, la ganterie, la sellerie. Emmené par l’industrie du luxe, le secteur réalise plus de la moitié de son chiffre d’affaires à l’international, exportant le savoir-faire d’excellence français.

Les jeunes diplômés de l’artisanat, du CAP au bac pro, et jusqu’à la licence, sont assurés de trouver un emploi à l’issue de leur formation, généralement au sein de petites entreprises ou chez des artisans, à l'instar d'Édouard, 20 ans, en BTS métiers de la mode, chaussures-maroquinerie, au lycée d'Alembert, à Paris.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur l'Aventure des métiers.

Voir aussi : d'autres témoignages sur l'Aventure des métiers

Sécurité sociale : des milliers de postes à pourvoir
Propreté : "Ce métier, ce n'est pas que des balais et des machines"

Métiers de la boucherie : "J'aime mettre le produit en avant"
Restauration collective : 60.000 embauches chaque année