1. Aides étudiantes : à quoi avez-vous droit en Corse ?
Boîte à outils

Aides étudiantes : à quoi avez-vous droit en Corse ?

Envoyer cet article à un ami
Étudiants corses, vous pouvez bénéficier d'aides financières, que vous étudiez sur l'île ou dans une autre région. // © Laurent COUSIN/HAYTHAM-REA
Étudiants corses, vous pouvez bénéficier d'aides financières, que vous étudiez sur l'île ou dans une autre région. // © Laurent COUSIN/HAYTHAM-REA

Chaque région propose une série de coups de pouce financiers dans divers domaines : transports, complémentaire santé, mobilité à l’international… Découvrez les avantages auxquels vous pouvez prétendre en Corse.

La Corse prend en compte sa spécificité insulaire et multiplie les dispositifs pour que ses étudiants ne soient pas désavantagés, qu’ils choisissent d’étudier dans l'île ou dans une autre région. À cela s’ajoutent d’autres coups de pouce appréciables pour leur budget, généralement accessibles sur critères sociaux.

Des bourses pour quels profils ?

La Corse attribue une aide régionale aux dépenses de rentrée aux étudiants dont le foyer fiscal de rattachement est corse. Elle est destinée à des jeunes rencontrant des difficultés financières de manière ponctuelle ou permanente. Le montant de l’aide versée sera identique aux mesures d’aides d’urgence gérées par le CROUS (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires). Il peut s'élever jusqu’à 1.440 € par an.

La région gère également les bourses des étudiants en études sanitaires et sociales.

Lire aussi : Bourses : fini les inégalités entre les étudiants paramédicaux et les autres

Une aide régionale est aussi attribuée par la Corse pour les déplacements. Elle propose la gratuité du tarif du transport ferroviaire sur les dix mois concernés par une année d’enseignement supérieur (de septembre à juin inclus) du lieu de résidence de l’étudiant à l’établissement d’enseignement supérieur fréquenté.

Les étudiants apprentis, qui travaillent dans une entreprise corse mais dont la formation se déroule en dehors de la région, peuvent bénéficier d’une aide à la mobilité. Le remboursement de ces frais de déplacement est limité à 1.000 € par an.

Des aides sont aussi attribuées pour les étudiants en deuxième année de CPGE (classe préparatoire aux grandes écoles), lorsqu’ils sont admissibles aux concours des grandes écoles, pour pouvoir se déplacer et séjourner aux lieux des oraux.

Des élèves de certaines grandes écoles, rattachés à un foyer fiscal en Corse, peuvent également toucher une aide annuelle de leur région d’origine variant de 500 à 3.000 €.

Un coup de pouce pour votre santé

La Corse propose aux étudiants boursiers du CROUS ou des filières sanitaires et sociales, dont le foyer fiscal de rattachement est situé dans la région, de bénéficier d’une aide de 90 € pour souscrire une complémentaire santé. Ce dispositif est valable quelle que soit la mutuelle choisie, que vous soyez inscrit sur la mutuelle de vos parents ou non.

Lire aussi : Sécurité sociale étudiante : ce que la réforme change pour vous

Les étudiants bénéficiant déjà de la CMU complémentaire, ou de toute autre aide à l’adhésion à une mutuelle versée notamment par la caisse primaire d'assurance maladie ne peuvent pas en bénéficier.

Une aide pour partir à l’étranger

La région corse offre plusieurs bourses qui varient selon les types de cursus suivis par les étudiants. Il existe ainsi des dispositifs pour : les stages des élèves en école de commerce ; les stages en langue étrangère des étudiants en BTS assistant de manager (25 bourses d’un montant maximum de 2.000 €, sélection sur critères sociaux), les étudiants à l’université de Corse qui doivent effectuer un stage obligatoire ou un séjour d’études…

Des financements pour vos projets

La région dispose d'un fonds d’aides consacré aux initiatives de projets individuels des étudiants, inscrits dans un établissement supérieur non corse, mais dont la domiciliation du foyer fiscal est en Corse. Cette aide ne concerne pas les boursiers CROUS. Elle est limitée à 1.500 €.

Il est également possible d’obtenir une aide financière pour effectuer un parcours qualifiant intégré au cursus de formation. Le montant maximum est fixé à 6.000 €, versé en trois fois.