Résultats exclusifs de l’Observatoire de la jeunesse solidaire : les jeunes à l’épreuve des inégalités

Publié le , mis à jour le

Pour la quatrième année consécutive, l'AFEV (Association de la fondation étudiante pour la ville) publie son rapport de l’Observatoire de la jeunesse solidaire. Ce sondage consacré à « la jeunesse et aux inégalités » est commenté par plusieurs personnalités, sociologues et experts des questions de jeunesse, avec des réponses des principaux candidats à l’élection présidentielle.

La tendance se confirme par rapport au sondage réalisé en 2011 : les trois quarts des Français ont une image positive des jeunes. Ils sont considérés spontanément comme étant « actifs et motivés », « courageux et ayant du mérite », ou encore « respectueux des règles ». Seulement ce regard plutôt bienveillant ne les concerne pas pas tous sans distinction... C’est le principal enseignement de cette enquête : les Français ont en fait une vision discriminante des jeunes des quartiers populaires. Près de 60 % d’entre eux en ont une image négative, estimant qu’ils sont « irrespectueux des règles et envers les autres », « fainéants », voire « délinquants »...

 

Un regard sévère sur les jeunes issus des quartiers populaires
Pour Cécile Van de Velde, sociologue à l’EHESS (Ecole des hautes études en sciences sociales), ce point de vue négatif sur la jeunesse socialement plus défavorisée est le résultat d’« une logique de stigmatisation d’un pan de génération à partir de comportements d’une minorité agissante ». Thierry Pech, directeur de la rédaction du magazine Alternatives économiques, estime pour sa part que ce regard porté par la société est « mêlée d’empathie et de sévérité : empathie pour les difficultés rencontrées par les jeunes à s’insérer sur le marché du travail, et sévérité pour ceux des quartiers populaires qui sont considérés comme une menace pour l’ordre social. »

 

Une conscience claire des inégalités qui se creusent
Cela dit, cette enquête montre aussi que les Français ont bien conscience que les jeunes ne possèdent pas tous les mêmes chances de réussir socialement et que ces inégalités se sont creusées. Pour 67 % des personnes interrogées, les politiques publiques menées ces dix dernières années n’ont pas été en faveur de la jeunesse. « Les gens sont lucides, commente Olivier Galland, sociologue au CNRS. Depuis 1977 qu’il existe des politiques publiques vers la jeunesse, le taux de chômage des jeunes est resté à peu près constant. On a souvent préféré cibler l’accompagnement ou l’encadrement plutôt que la réintégration. Pour améliorer réellement la situation, il faudrait des réformes structurelles sur l’école et sur le marché du travail. »

 

La scolarité et l’insertion professionnelle en priorité
A propos de réformes, 80 % des Français considèrent que les politiques publiques ont un rôle à jouer dans les réductions des inégalités sociales entre les jeunes. Les deux chantiers jugés prioritaires sont l’insertion professionnelle (39 % des réponses) et la scolarité des jeunes (29 %). « Il est nécessaire de desserrer prioritairement le goulot d’étranglement de l’insertion à l’issue des études et d’axer sur la souplesse des trajectoires entre études et emploi, note Cécile Van de Velde. Cela passe notamment par le droit au rattrapage pour ceux qui décrochent du système scolaire, que ce soit par la formation ou l’emploi. »

 

Un enjeu politique fort en attendant des propositions convainquantes
Enfin, près de 7 Français sur 10 pensent que les enjeux liés à la jeunesse pèseront dans le choix du candidat à l’élection présidentielle. Et pourtant, selon Anne Muxel, sociologue au CNRS, « les programmes des candidats n’offrent pas de propositions très convaincantes pour permettre aux jeunes et aux moins jeunes de se projeter dans l’avenir, ni pour déterminer quelle sera la société de demain... ». Reste quelques petites semaines aux candidats pour faire la preuve de leur crédibilité, et redonner quelques espoirs de changement pour les jeunes.

L’intégralité des résultats et des réactions des experts et des candidats à l'élection présidentielle est à lire sur www.jeunessesolidaire.org

 

Emmanuel Vaillant
27 mars 2012


 

blog comments powered by Disqus

OK

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt. Gérer les cookies sur ce site