Service civique : ce qu'il faut savoir avant de s'engager

Donner de son temps pour “la collectivité”, booster son CV tout en gagnant (un peu) de sous, ça vous tente ? Le service civique peut être une expérience personnellement enrichissante. Depuis le lancement du dispositif en 2010, plus de 75.000 jeunes se sont lancés, en parallèle de leurs études ou pour faire une pause. Pourquoi pas vous ?

Valentin Chatelier  —  Publié le

Rassemblement national des jeunes engages au service civique // © Marta NASCIMENTO/REA

À un rassemblement national des jeunes engagés dans une mission de service civique // © Marta NASCIMENTO/REA

Qu'est-ce que c'est ?

"C'est vivre une expérience d'engagement au profit des autres et se sentir ainsi utile pour la société", résume François Chérèque, président de l'Agence du service civique. Une véritable expérience professionnelle dure de 6 à 12 mois. Avec un engagement d'au moins 24 heures par semaine (au maximum 48 heures et en moyenne 28 heures), l'indemnité est de 573 € mensuel (dont 467,34 € de l'État, et 106,31 € par l'organisme d'accueil pouvant être en nature [tickets repas, titres de transports...]) ou en espèces.

En France comme à l'étranger, différents organismes proposent des missions de service civique : des associations, des collectivités territoriales (mairies, départements, Régions...) et des établissements publics (musées, collèges, lycées...). Il est possible d'exercer une mission dans neuf domaines d'activité : culture et loisirs ; développement international et action humanitaire ; éducation pour tous ; environnement ; intervention d'urgence en cas de crise ; mémoire et citoyenneté ; santé ; solidarité ; et sport.

Si vous êtes déjà bénéficiaire d'aides sociales, pas de panique, vous ne les "perdrez" pas. Cette indemnisation est cumulable avec l'aide au logement et l'allocation aux adultes handicapés notamment. Les volontaires appartenant à un foyer fiscal bénéficiant du RSA ou d'une bourse sur critères sociaux (échelon supérieur à 5) verront ces aides augmentées de 106 € mensuel.

Qui peut en postuler ?

Si vous avez entre 16 et 25 ans, vous pouvez postuler à des missions de service civique. Il suffit d'être citoyen d'un pays membre de l'Union européenne, de l'Espace économique européen, ou de pouvoir justifier d'un séjour régulier en France depuis plus d'un an.

Pour les mineurs (3,5 % des volontaires en 2013), l'accord des parents est nécessaire et les missions doivent être adaptées : elles ne peuvent dépasser 35 heures par semaine et doivent être réparties sur 5 jours maximun (contre 6 pour les majeurs). Il n'est pas possible non plus de les faire travailler le soir, et ils bénéficient de 3 jours de congés par mois (au lieu de 2).

L'agence du service civique place le savoir-être et la motivation au centre des critères motivant le choix des organismes d'accueil. Mais si aucun diplôme ni expérience professionnelle ne sont requis, trois volontaires sur quatre ont au moins un niveau bac, et une autre expérience professionnelle est toujours bien accueillie.

Il est parfois possible de demander une validation de la mission en crédits ECTS. Dans ce cas, ce sont les universités et les écoles qui décident en fonction la nature de la mission.

Depuis son entrée en vigueur en mai 2010, 75.000 missions de service civique ont déjà été effectuées, dont 33.500 en 2013. Un nombre que l'agence souhaite augmenter à 35.000 pour 2014 et 100.000 en 2017.

Comment trouver un service civique ?

Pour trouver la mission de service civique qui vous correspond, vous devez suivre différentes étapes.

fleche-rouge Rendez-vous sur le site service-civique.gouv.fr.
fleche-rouge Créez votre profil, ajoutez votre CV et les informations demandées.
fleche-rouge Cherchez les offres qui vous plaisent avec le moteur de recherche personnalisé.
fleche-rouge Postulez aux missions qui vous intéressent, en motivant vos choix.
fleche-rouge Si vous obtenez un entretien, préparez-vous à présenter vos motivations à l'oral. Dans le cas inverse, continuez vos recherches.

Service civique-Infographie // © Agence service civique

Pourquoi se lancer ?

Faire un service civique, c'est y consacrer du temps et de l'énergie. Si vous avez des études qui nécessitent une dose travail déjà importante (classes préparatoires par exemple), allier les deux ne sera pas facile. Mais dans bien des cas, combiner des études ou un travail à temps partiel avec un service civique tout à fait envisageable.

Les avantages à retirer de cette mission sont certains. En plus de s'enrichir sur le plan personnel, les volontaires acquièrent de réelles compétences qui seront reconnues par les recruteurs. Une expérience qui permet également de développer son réseau professionnel, non négligeable dans la recherche d'un emploi.

Nicolas, 26 ans : "Mon service civique a été un tremplin, mais ce n'est pas le cas pour tout le monde."

"À la fin de mes études en juillet 2012, je suis entré au journal 'l'Equipe' comme stagiaire. Mais à la fin je n'ai pas été repris", raconte Nicolas. Après un an en situation de précarité, il se sentait dans une impasse. "Je suis alors tombé sur une annonce d'une mission de service civique à "Essonne Info". J'ai envoyé un mail et j'ai eu très vite un entretien", se souvient-il. Un tremplin pour Nicolas, puisqu'après huit mois dans ce média local, il travaille désormais régulièrement pour l'agence 6médias et pour une autre agence de presse. "Cette expérience m'a vraiment remis en selle, mais il ne faut pas oublier que le service civique est une mission à durée déterminée et que certains se retrouvent sans rien à la fin", témoigne Nicolas.

Vers un service civique plus court et non indemnisé ?
“Un service civique universel” : c'est en ces termes que François Hollande a annoncé le 6 novembre 2014 sa volonté d'élargir le dispositif à toute personne “prête à donner un peu de temps”. Accessible sur la base du volontariat, la formule voulue par le chef de l'État ne durerait que deux ou trois mois et ne serait pas indemnisée.
En savoir plus sur Lexpress.fr

Valentin Chatelier

 

blog comments powered by Disqus

OK

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt. Gérer les cookies sur ce site