1. Agriculture, écologie, environnement : les bacs pour passer au vert
Boîte à outils

Agriculture, écologie, environnement : les bacs pour passer au vert

Envoyer cet article à un ami
L'horticulture est l'une des nombreuses filières accessibles via un bac agricole. // © Léa Crespi pour l'Étudiant
L'horticulture est l'une des nombreuses filières accessibles via un bac agricole. // © Léa Crespi pour l'Étudiant

Général, technologique ou professionnels : en filière agricole, il existe plusieurs bacs aux finalités et aux débouchés différents. Présentation de chacun d'entre eux pour vous aider à vous orienter.

L'écologie, l'élevage, l'œnologie, l'aménagement paysager… Général, technologique ou professionnel, les bacs de la filière agricole sont une porte d'entrée vers de nombreux secteurs. Leur particularité par rapport aux autres baccalauréats : ils dépendent du ministère de l'Agriculture, et non de l'Éducation nationale.

Ces diplômes sont préparés au sein de lycées agricoles, la plupart du temps implantés sur une exploitation. Il existe plus de 200 établissements publics en France. Ceux-ci présentent deux spécificités : ils accueillent un nombre limité d'élèves (de 400 à 500 en moyenne), permettant un accompagnement plus personnalisé, et l'internat y est très développé. Dans les emplois du temps, une grande place est laissée aux sciences du vivant et, notamment pour les bacs technologiques ou professionnels, à l'enseignement technique.

Lire aussi : 5 raisons de choisir les métiers de l'agriculture

Le bac scientifique, spécialité EAT

L'enseignement agricole propose un unique bac général : le bac scientifique option EAT (écologie, agronomie et territoires). Le programme est le même qu'en série S "classique".

L'option spécifique EAT inclut des enseignements centrés sur la biologie et l'écologie, ainsi que le développement durable à travers les interactions entre territoires.

L'objectif de ce bac n'est pas l'insertion professionnelle immédiate mais une poursuite d'études en BTS (brevet de technicien supérieur), agricole ou non, en DUT (diplôme universitaire de technologie), en classe préparatoire ou en université. En 2016, le taux de réussite à ce bac S s'élevait à 93 %.

Le bac technologique STAV

Comme pour le bac S, il n'existe qu'une spécialité de bac technologique dans l'enseignement agricole : le bac STAV (sciences et technologies de l'agronomie et du vivant). Dans cette série, vous suivez des cours d'enseignement général à dominante scientifique et des enseignements techniques autour, en particulier, de l'environnement, du développement durable, de l'agriculture, des sciences du vivant. L'approche est pluridisciplinaire et les élèves travaillent beaucoup par projet.

Après le bac STAV, vous vous destinez davantage à une poursuite d'études qu'à une insertion professionnelle. Le diplôme peut mener à un BTS, agricole ou non, ou à un DUT. Les métiers de chef de fabrication, de conseiller ou de contrôleur qualité sont des débouchés possibles dans les secteurs de la production, de la transformation, de l'aménagement ou des services à la personne.

Il peut également vous ouvrir les portes d'une classe prépa TB (technologie biologie), qui prépare aux écoles d'ingénieurs spécialisées en agronomie ou aux écoles vétérinaires.

Deux autres prépas sont accessibles aux bacheliers STAV qui auraient poursuivi leurs études en BTS ou en DUT : les prépas ATS biologie et métiers de l'horticulture et du paysage. En un an, celles-ci préparent à l'entrée en école spécialisée (agronomie, vétérinaire, paysage…).

En 2016, le taux de réussite au bac STAV s'élevait à 88 %.

Lire aussi : Quels métiers pour Maryne, en terminale STAV ?

16 bacs pro différents

Comme tous les bacs pro, ceux de la filière agricole préparent directement à l'insertion professionnelle. Il vous est toutefois possible de poursuivre vos études : c'est le cas pour la moitié des diplômés. Vous pouvez entrer en première année de bac pro agricole après la troisième, voire directement en deuxième année avec une dérogation (dans ce cas, renseignez-vous auprès de l'établissement ciblé).

Dans ces filières, entre 15 et 20 % du temps de formation est réservé aux stages. Les enseignements laissent une place importante aux pratiques professionnelles, réalisées très souvent au sein de l'exploitation agricole du lycée.

Lire aussi : Ma vie en lycée agricole : Éva, le bac et les moutons

Il existe 16 options différentes de bacs pro agricoles. La filière emblématique est l'option CGEA (conduite et gestion de l'exploitation agricole), qui permet de devenir chef d'exploitation agricole. Environ 20 % des élèves y sont inscrits. Elle recrute beaucoup. Mais l'option services aux personnes et aux territoires enregistre le plus grand effectif, accueillant près de 40 % des élèves de bacs pro agricoles.

Vous pouvez également trouver des options centrées sur l'environnement telles que aménagements paysagers, forêt ou encore gestion des milieux naturels et de la faune. Certaines, comme cette dernière, sont sélectives et n'offrent que peu de débouchés.

A contrario, les options du secteur de la transformation manquent de candidats alors qu'il recrute. La filière bio-industries de transformation vous permet par exemple de travailler sur les lignes de fabrication, notamment alimentaires. La filière agroéquipement offre également de nombreux débouchés vers les professions de conducteur ou réparateur de machines agricoles.

En 2016, le taux de réussite aux bacs pro agricoles tous confondus s'élevait à 84 %.

La liste des 16 options de bacs pro agricoles

Conduite et gestion de l'exploitation agricole ; Conduite et gestion de l'entreprise hippique ; Conduite et gestion d'une entreprise du secteur canin et félin ; Agroéquipement ; Aménagements paysagers ; Productions aquacoles ; Bio-industries de transformation ; Gestion des milieux naturels et de la faune ; Forêt ; Laboratoire contrôle qualité ; Services aux personnes et aux territoires ; Productions horticoles ; Technicien Conseil vente de produits de jardin ; Technicien Conseil vente en Animalerie ; Technicien Conseil vente en Alimentation ; Technicien en expérimentation animale.