1. Ces lycées de banlieue qui boostent leurs élèves
Enquête

Ces lycées de banlieue qui boostent leurs élèves

Envoyer cet article à un ami

Ils sont parfois qualifiés de "lycée ghetto". Ils ont la réputation d’établissements au sein desquels les élèves n’ont pas le bac. La raison : ils sont installés dans des quartiers difficiles de banlieue parisienne, de Marseille ou de Roubaix. Or, malgré ces vents contraires, ces lycées font réussir leurs élèves. Comment font-ils ? Quelle est leur recette ? Enquête.

Le lycée Paul-Éluard propose de nombreux dispositifs pour éviter le décrochage.À Saint-Denis, Paul-Éluard met le décrochage entre "parenthèses"

Les élèves en difficulté sont les plus susceptibles de décrocher. Le lycée Paul-Éluard concentre ses forces pour rallumer, chez eux, la flamme du désir d’apprendre. 




Ces lycées de banlieue qui boostent leurs élèves

À Roubaix, les profs de Jean-Moulin à l'école de la bienveillance

Esprit de famille, encouragement : tels sont les maîtres mots des profs de Jean-Moulin, permettant d'outrepasser et de combattre les difficultés des élèves. 


Ces lycées de banlieue qui boostent leurs élèves

À Marseille, Victor-Hugo tisse un contrat de confiance

Les difficultés scolaires et l'absentéisme sont deux menaces qui pèsent sur le lycée Victor-Hugo à Marseille. Pour lutter contre elles, l'équipe pédagogique mise sur la confiance.