1. Esprit critique : apprenez à ne pas tout gober !
Boîte à outils

Esprit critique : apprenez à ne pas tout gober !

Envoyer cet article à un ami
L'organisation de débats en groupes est une très bonne façon d'apprendre à développer son esprit critique. // © plainpicture/Hero Images
L'organisation de débats en groupes est une très bonne façon d'apprendre à développer son esprit critique. // © plainpicture/Hero Images

SEMAINE DE LA PRESSE À l'ÉCOLE. L'esprit critique, ce n'est pas critiquer l'autre ou son opinion : c'est se questionner sur la véracité d'un fait, d'une information. Mais avoir cette faculté n'est pas inné, cela s'apprend. Voici quelques clefs pour le développer !

À l'occasion de la Semaine de la presse et des médias dans l'école, vous allez peut-être entendre parler de la notion d'esprit critique en classe. Mais qu'est-ce que c'est ? "Avoir l'esprit critique, c'est être curieux et ouvert au monde, accepter l'erreur et ne plus la vivre comme une faute, considérer la critique comme une action constructive", explique Gérard de Vecchi, auteur d'un ouvrage en deux tomes intitulé "Former l'esprit critique" (ESF Éditeur, 2016).

Lire aussi : 7 sites pour débusquer les intoxs sur le Net

Une gymnastique intellectuelle

Le site du ministère Éduscol consacre une page à cette notion pour vous aider à déceler les manipulations dans ce que vous pouvez lire ou voir. Dans une vidéo publiée sur cette page, Jérôme Grondeux, inspecteur général d'histoire-géographie, la définit comme "un ensemble d'attitudes, de procédés, d'habitudes que l'on prend dans notre manière d'aborder les choses".

Parmi ces savoir-être, il cite la curiosité (soit "chercher à comprendre le monde qui nous entoure"), la lucidité ("avoir conscience de ce que l'on sait et ce que l'on ne sait pas") et une certaine modestie, ("avoir conscience que le monde est très complexe et que nos connaissances sont limitées").

Savoir être à l'écoute, accepter le débat, tout en pensant par soi-même en se méfiant des préjugés fait également partie de la mécanique de l'esprit critique. Ainsi, ce dernier n'est pas une connaissance à acquérir mais une gymnastique intellectuelle à adopter en toute circonstance. Il s'agit notamment d'apprendre à discerner l'information de la désinformation, que ce soit dans les médias, sur les réseaux sociaux ou lors d'une discussion.

Le débat, un bon exercice

"Développer l'esprit critique est essentiel car, dans le monde dans lequel on vit, avec le développement des nouvelles technologies de l'information, il y a énormément de manipulations possibles et il est facile de tomber dans des pièges", indique Mélanie Jonquière, enseignante de physique-chimie au collège Albert-Camus d'Argenteuil (95). La professeure, avec une collègue de SVT, a créé un cours d'esprit critique basé sur le débat et l'argumentation. "Nous essayons d'amener les élèves à ne pas être systématiquement d'accord avec les copains ou bien avec le dernier qui a parlé. Il s'agit aussi de comprendre la différence entre critique et esprit critique car ce n'est pas un jugement de valeur", souligne-t-elle. "Le débat est un très bon exercice. Il faut savoir confronter ses opinions : cela fait réfléchir à ses arguments et anticiper les contre-arguments. En agissant ainsi, on évalue en même temps la qualité des siens. Cela pousse à entrer dans une démarche de recherche", ajoute Gérard de Vecchi.

Lire aussi : 5 questions à se poser face à une image

Questionnez même vos profs !

Face à un fait donné, la recherche est d'ailleurs une arme précieuse pour travailler son esprit critique. "Il faut faire des recherches documentaires fiables, vérifier les sources, rechercher qui sont les auteurs, leur parcours, sur quels sites sont publiés les textes, la volonté de l'auteur en publiant ce texte…", insiste Mélanie Jonquière.

Une des clefs est de comprendre la différence entre savoir et croyance. "Le savoir est quelque chose de prouvé, alors que la croyance est quelque chose qui est affirmé mais qui ne s'appuie sur aucun argument. Le problème est que le savoir est généralement complexe alors que la croyance est simple, et qu'il est donc plus facile de "succomber" à la croyance…", souligne Gérard de Vecchi.

Avoir l'esprit critique, c'est donc se questionner. Vous pouvez même questionner votre professeur ! "Demander à son enseignant "Qu'est-ce qui nous prouve que ce que vous dites est vrai ?" est un signe d'esprit critique", assure Gérard de Vecchi. Mélanie Jonquière confirme : "Le problème n'est pas que les élèves se posent des questions, mais le fait qu'ils affirment des choses sans en avoir de preuves."

Développer votre esprit critique sur YouTube !

Vous pouvez aussi vous entraîner à acquérir la gymnastique de l'esprit critique en passant par YouTube ! Deux chaînes sont intéressantes de ce point de vue :

- La Tronche en Biais
- Hygiène Mentale